Gonzague Dambricourt

Blog perso d'un garçon curieux qui parle dans son sommeil

Publié le par Gonzague Dambricourt


Aujourd'hui Jeff Bezos, le très très très fortuné patron d'Amazon a annoncé en grande pompe ses quatre nouveaux Kindle. Ancien propriétaire du Kindle 2 (essayé en 2009) et du 3 (l'an dernier), j'étais fébrile en suivant la présentation 🙂 Récap !

Je sais pas ce qui se passe en moi quand des marques que j'aime bien préparent des annonces de ce style mais ça provoque toujours une curiosité forte. En l'occurence la quatrième génération de Kindle ne déçoit pas. Enfin. En partie.

"4 Kindle 4"

Pourquoi ai-je dit 4 nouveaux Kindle quand sur la photo il n'y en a que 3 ? Car un des modèles existe en deux versions hehe 🙂

De belles annonces, en demi teinte pour les consommateurs non américains. Je vous le fait en deux étapes :
=> On passe en revue les produits
=> Et ensuite je vous raconte pourquoi ces annonces pour le moment ne nous servent pas ...

- Nouveau Kindle "tout court"

$79 avec ce qu'Amazon appelle des Special Offers (des publicités pour utiliser un mot moins marketeux, des écrans de veille qui affichent de la publicité au lieu des images traditionnelles du Kindle) et $109 sans ces Special Offers.

Plus de clavier, plus fin que l'ancien et également plus léger. Wifi. Pas de gros changement sur ce modèle donc qui est une sorte de "Kindle 4 Basic". Autonomie annoncée de 1 mois avec le Wifi coupé et 30 min de lecture par jour. 2 Go de stockage soit jusqu'à 1400 livres.

- Nouveau Kindle Touch Wifi et Touch 3G

-> Version Wifi : $99.00 avec les Special Offers, $139 sans. Wifi, tactile multi-touch. 2 Mois d'autonomie en Wifi coupé et 30 minutes de lecture par jour. 4 Go de stockage soit 3000 livres. Prise jack pour écouter de la musique
-> Version 3G : $149.00 avec les Special Offers, $189 sans. Wifi, 3G marchant dans le monde entier, sans abonnement, tactile, 4 Go de stockage également et idem pour l'autonomie. Prise jack pour écouter des MP3 en lisant ou pour le text to speech.

Les deux bénéficient d'une fonction nommée "X-Ray" (pour Rayon X) par Amazon qui fait que quand vous achetez / téléchargez un bouquin, le e-reader récupère aussi les définitions de mots qui sont associées à votre lecture depuis Wikipedia et Shelfari pour les rendre disponibles d'un clic sur le mot qui vous intéresse. A essayer 🙂

- Nouveau Kindle Fire aka "Quand la Playbook vient de se faire tuer par Amazon"

La grosse nouveauté est là pour Amazon : un e-reader qui n'utilise pas d'écran e-ink, qui tourne sur base Android et avec un écran couleur. Cela s'appelle le Kindle Fire, une tablette tactile wifi (pas de 3G) de 7 pouces qui rappelle étrangement la Blackberry Playbook - normal c'est fait par le même fabriquant - avec moins de boutons physiques comme le regretté contrôle du volume ( dommage c'est quand même pratique ). Vendue $199 elle n'est pour le moment disponible qu'aux Etats Unis d'Amérique.

Quand je dis "base Android" c'est parce qu'en fait la tablette ne semble pas laisser accès à Android dans son ensemble : Amazon a fait en sorte que pour acheter du contenu (vidéos, musique, applications, ebooks) sur sa tablette, vous passiez par ses applications. Stratégie compréhensible puisque c'est comme ça qu'ils gagnent leur vie 😉

Le Kindle Fire embarque "Amazon Silk", un mécanisme qui fait que le navigateur web va - au lieu d'afficher directement des sites web - faire appel aux serveurs Amazon EC2 ( je sais c'est peut être du chinois pour vous ) pour optimiser le contenu avant de le délivrer à l'utilisateur. Pour expliquer plus simplement : d'ordinaire quand vous ouvrez une page web, votre navigateur internet va chercher le contenu sur le site que vous consultez directement, Facebook par exemple. Avec Silk, un serveur intermédiaire se charge d'optimiser tout cela puis la tablette télécharge le contenu depuis le serveur intermédiaire. Une approche déjà tentée par Opera et Skyfire. A voir en fonctionnement, pour le moment on a juste le droit à du blabla marketing sur un site un peu bricolo ... d'Amazon.. ici.

Pour moi l'Amazon Fire enterre à petit feu la Playbook. Déjà parce qu'elle tourne sur Android et non pas un OS supporté par une seule marque. Même malgré le fait que le Market Android ne sera pas accessible sur l'Amazon Fire , les applications qu'Amazon vendra via son shop n'auront pas été "portées" sur QNX comme c'est le cas avec la Playbook. RIM est actuellement en train de brader ses tablettes, preuve que ça ne va pas .. hyper bien. Amazon arrive avec des tarifs plus agressifs, une offre de contenu réelle et une tablette qui marche sans Blackberry. J'ai beau aimer RIM, j'ai mal pour eux 🙂

Mais donc qu'apporte cette tablette à part "Silk" ? On perd la qualité de lecture des Kindle traditionnels, pas d'écran hybride ce qui aurait été incroyable. On gagne par contre au passage un "device" qui lit de la vidéo, de la musique, des magazines, des jeux et qui est simple. Un écran Gorilla Glass et Amazon Whispersync. C'est quoi Whispersync? Un truc qui fait que quand vous lisez un bouquin, si vous êtes arrêté à la page 32, quelque soit le périphérique que vous utilisez pour continuer la lecture, vous reprendrez à la page 32. Et qui fait que si vous regardez un film sur votre tablette, et qu'à 45 minutes vous mettez en pause, votre TV pourra reprendre au même endroit. Avec une sacrée liste d'appareils compatibles.

Pourquoi ça n'est pas encore intéressant pour nous?

De toutes les choses annoncées par Amazon, et c'est là qu'Apple fait mieux, rien n'est disponible avant le 15 Novembre au minimum. Quand Apple annonce un produit, le lendemain il est disponible (en général). Et il est disponible dans le monde entier.

Des 4 Kindle annoncés, un seul est disponible dans le monde entier : le modèle bas de gamme. Le reste ? Euh... c'est un mystère.

Quels sont les trucs que je trouve super dont seuls nos amis américains bénéficient ?

- Amazon Prime US. En France on a Amazon Premium qui permet en gros d'avoir des livraisons plus rapides sur certains produits en payant un abonnement annuel de 49€. Aux USA , Amazon Prime c'est aussi l'accès à 11 000 films et séries en streaming .. donc très intéressant sur la TV à la maison ou sur la tablette Kindle Fire. Mais indisponible en France donc rendant la tablette moins intéressante à la maison.

- Borrow Kindle Books from Your Local Library alors ça c'est extra et je viens de découvrir ... : dans 11 000 des bibliothèques américaines qui font partie du programme, plutôt que d'emprunter un livre physique, si vous avez un Kindle vous pouvez tout bêtement l'emprunter ... sur votre Kindle ! Pas mal non?

Donc pour le moment la tablette Kindle Prime a peu d'intérêt en France (et n'y est pas disponible) car il n'y aura pas de contenu disponible immédiatement pour la cocotte. Tout comme les Kindle ont du mal à convaincre un public français étant donné que la librairie Kindle manque de livres français.. Une chose qui pourrait changer dans les temps à venir mais qui n'est pas encore disponible.

Gageons qu'Amazon va se bouger les fesses pour changer la donne d'ici Noël et faire en sorte que sous les sapins de Noël , on trouve des Kindle plutôt que les modèles concurrents 🙂

J'espère aussi que l'offre Amazon Premium finira par ressembler à celles des Etats-Unis et proposer du *contenu* ce qui pourrait donner du sens à une set-top box Amazon ^_^

Page actuelle : Gonzague Dambricourt » le matos » Amazon sort de son chapeau magique 4 nouveaux Kindle
| Tagged , , , , ,