Gonzague Dambricourt

Blog perso d'un garçon curieux qui parle dans son sommeil

Publié le par Gonzague Dambricourt


OpenSkies-bizbed-gonzague-12

La compagnie OpenSkies - filiale de British Airways - m'a proposé il y a quelques semaines d'essayer leur produit. C'était donc l'occasion pour moi de découvrir une société opérant un service inhabituel et très axé sur la qualité.

Alors OpenSkies c'est quoi? C'est une compagnie française (et oui..) qui dessert Paris-New York c'est à dire seulement deux destinations avec trois vols par jour.

Pour moi c'était la première fois sur ce type de vol et sur cette compagnie.

L'expérience commence à l'aéroport Paris-Orly (là où Air France exploite Charles de Gaulle pour ce genre de liaisons) et sur place j'ai un petit peu galéré à trouver le comptoir OpenSkies.. qui se trouve juste avant l'embarquement. Une fois arrivé, présentation du passeport pour obtenir la carte d'embarquement !

OpenSkies-bizbed-gonzague-02

Une fois la carte en main, on passe les formalités de sécurité en Accès N°1, c'est un accès prioritaire qui permet de gagner pas mal de temps puisqu'il est généralement utilisé par moins de gens et qu'il est plus court.

Les contrôles de sécurité se passent bien (et sont effectués par des sociétés tierces, pas par la compagnie aérienne) même si en ce moment je sonne à chaque fois au portique (les portiques sont programmés pour se déclencher de façon aléatoire en plus de leurs détections de métaux) et on arrive en salle d'embarquement.

Là - petit bonus - on me propose d'embarquer en avance pour visiter l'avion et la configuration de la cabine, ce que j'accepte avec plaisir!

OpenSkies-bizbed-gonzague-04

L'appareil n'est pas très grand ce qui plaira aux gens qui détestent les immenses avions qui font une longueur folle et ont des étages. C'est un Boeing 757-200 soit la déclinaison de l'avion qui fait 47,32 mètres de long pour 39,05 d'envergure. OpenSkies possède trois de ces avions.

Une fois à bord le personnel m'accueille et ce qui est marrant c'est qu'ils connaissent très bien leurs passagers car beaucoup sont des habitués..et comme OpenSkies n'a que deux routes, le staff est souvent le même. La compagnie utilise un mix de papier (obligatoire je suppose) et d'iPads pour gérer les passagers. Une application dédiée leur permet de voir les passagers, leur siège affecté, leur statut de fidélité.. etc :

OpenSkies a changé plusieurs fois son plan de cabines qui a varié entre 2 et 3 classes et en compte actuellement trois :

Seat Map OpenSkies Boeing B757 200 114PAX
image par Seatmaestro

- Une classe "Eco" de 66 sièges
- Une classe "Prem Plus" de 28 sièges
- Une classe "BizBed" de 20 sièges

soit ... vous comptez bien un total de 114 places pour les passagers. Qui dit trois classes dit trois types de sièges différents et des niveaux de services également différents. La nourriture servie, le nombre de bagages qui peuvent être emmenés changent selon votre billet. Classique, c'est ainsi sur la majorité des compagnies aériennes .. voir toutes..

Pour la partie divertissement à bord les passagers sont à égalité : OpenSkies propose un système d'IFE (In Flight Entertainment) qui repose sur des iPads :

En général j'ai déjà mon iPad ou mon Macbook Pro mais c'est vrai que tous les passagers ne s'encombrent pas de ça donc c'est pas mal. Chaque classe a des casques audio différents, les meilleurs en business font de l'annulation acoustique ce qui est le plus agréable.

A l'aller j'ai eu la chance d'essayer la classe dite "Prem Plus" qui est en configuration dite 2X2 c'est à dire 2 rangées (une à gauche de l'appareil, une à droite) de deux sièges. Voici mes photos :

Mon avis sur la Prem Plus d'Openskies : le service à bord est très bon, les sièges sont plutôt confortables et s'inclinent à 130 degrés (même si bien moins beaux qu'ils n'ont l'air sur la photo du site web) et la nourriture vraiment correcte même si pas très esthétique.

Ce qui était améliorable c'est en gros le "packaging" de l'offre : pas évident de savoir où il faut aller dans l'aéroport d'Orly pour faire son check-in, on a oublié de m'indiquer que je pouvais profiter de l'accès n°1 et comme vous pouvez le voir sur les photos, l'emballage du repas faisait un peu ration militaire. Par chance ce ne sont que des détails et finitions assez faciles à corriger. Le vol vers New York passe vite et je n'ai pas dormi, profitant un peu du temps "sans Internet et téléphone" pour regarder divers trucs sur mon ordinateur et travailler un peu. L'autre truc qui pourra surprendre c'est que l'avion n'est pas tout frais et on sent qu'ils ont servi. Ce qu'on oublie vite une fois installé.

Le prix : Il faut se rappeler du prix du vol qui est particulièrement "bas" (toutes proportions gardées) : l'Aller Retour Paris Orly jusqu'à un aéroport de New-York revient environ à 1000 euros en non flexible. Ce n'est pas énormément plus cher que certains vols en économie chez les concurrents pour des conditions de voyage différentes. Voler avec une "petite" compagnie a un côté un peu "club privé" .. mais pas inaccessible.

prix premium plus openskies 2015

Les billets modifiables eux coûtent plus cher puisqu'ils tournent plutot autour de 3200 euros. Mais bon à titre personnel quand je voyage, je ne me dis pas que je vais changer la date par surprise au dernier moment 🙂

En "non flexible" la BizBed, que j'ai essayé au retour revient à environ 2000 euros. Des sommes qu'il ne faut pas prendre pour argent comptant : cela peut varier à la baisse ou à la hausse, magie du Yield.

Mes photos de la BizBed :

En BizBed, le service est encore plus "personnalisé", le siège s'allonge en configuration "lie flat" c'est à dire qu'ils se mettent à plat et qu'il est plus confortable d'y dormir. D'ailleurs j'ai dormi sur le retour (où je trouve que de payer la différence pour cette classe a plus de sens, car le décalage horaire et le planning des vols permet de rentrer "frais" en France) ce qui explique mon peu de photos.

Quand vous souhaitez dormir, l'équipage amène un sous matelas et une couette. Le pied. Côté service au sol, le départ depuis Paris donne accès au lounge Iberia et le départ de New-York donne accès aux salons des 2 aéroports avec en plus un service de repas très qualitatif.

Bref de façon globale une bonne expérience sur ces deux vols avec OpenSkies. A priori à voir les autres passagers ils étaient très contents aussi 🙂

15740231477_ad8904fe2e_k

Cela m'a donné l'occasion de remettre la main sur mon appareil photo que j'utilise trop rarement.. si ça vous intéresse c'est là.

Page actuelle : Gonzague Dambricourt » les tests / essais / prises en main » OpenSkies : premier vol!
| Tagged , ,