Gonzague Dambricourt

Blog perso d'un garçon curieux qui parle dans son sommeil

Publié le par Gonzague Dambricourt


Ce soir j'ai eu la chance comme pas mal d'autres personnes d'aller voir Inception un peu avant sa sortie. Mamma mia.

Bon je PROMETS de ne pas spoiler le film donc je ne dévoilerai rien (enfin je tente) mais c'est surtout pour vous donner un bref avis sur le film dans son ensemble.

Inception est un film qui est relatif au rêve et à l'esprit. La bande annonce va vous intriguer mais ne dévoile pas du tout la profondeur du film :

Et c'est bien vous n'avez pas "vu" ou "compris" le film juste avec la bande annonce 😉

Ah quel exercice de vous parler d'un film sans vous le raconter .. uh . Frustrant. Grosso merdo l'idée de "film de l'année" est vraie, dans une certaine catégorie en tout cas car il colle bien au côté science fiction. Enorme car long (2h28) mais surtout puissant. Les images. Le son. L'action et la façon dont l'action se déroule, dont elle est filmée. Tout est décoiffant, visuellement ainsi que mentalement.

La seule chose que j'ai moins aimé est Marion Cotillard. Ouep je sais pas pourquoi elle n'est pas tout à fait à sa place dans ce film et son jeu / duo avec Di Caprio est légèrement lourd et ne véhicule pas (à mes yeux) ce qu'il devrait. enfin... c'est un détail !

Je vous conseille d'aller voir le film en lisant une partie seulement du synopsis à savoir celle-ci (tirée d'Allociné):

Dom Cobb est un voleur expérimenté – le meilleur qui soit dans l’art périlleux de l’extraction : sa spécialité consiste à s’approprier les secrets les plus précieux d’un individu, enfouis au plus profond de son subconscient, pendant qu’il rêve et que son esprit est particulièrement vulnérable. Très recherché pour ses talents dans l’univers trouble de l’espionnage industriel, Cobb est aussi devenu un fugitif traqué dans le monde entier qui a perdu tout ce qui lui est cher

Ne lisez pas la suite, allez-y et soyez surpris. Vous verrez que ça dépasse ce que vous attendiez. Merci à Warner Bros pour l'invitation.

Page actuelle : Gonzague Dambricourt » le viseur de la caméra » inception
| Tagged ,