Gonzague Dambricourt

Blog perso d'un garçon curieux qui parle dans son sommeil

Publié le par Gonzague Dambricourt


Sans aller jusqu'à dire que les billets fleurissent à ce sujet c'est un peu le pseudo débat du moment.

Apparemment quelques personnes en ont marre de la Blogosphère, s'y ennuient et tutti quanti. C'est assez cyclique j'ai l'impression mais ça vaut peut être le coup de s'y attarder.

On lit chez Pierre-Yves :

La magie d’antan a bien disparu… Tout est devenu très normé et fermé, codifié. On a trouvé un mot pour appeler ça d’ailleurs : blogosphère.

Là on assiste clairement à l'utilisation du mot blogosphère pour qualifier une minorité de sites

et (un peu pire à mes yeux) :

J’ai de plus en plus le sentiment que les gens “bloguent pour bloguer” : relayage de merde à perte de vue, news pas fraiches. On blogue des twits, on twit ce qu’on blogue, etc.

hop hop hop.... les blogs les plus intéressants créent leur propre contenu, ne twittent pas forcément...


Quentin précise un peu plus
en spécifiant que ceci s'applique à la blogosphère dans laquelle il "vit" :

Je me fais chier. Sur la blogosphère dans laquelle je vis, je me fais chier. Vraiment. J’ai l’impression que les gens postent des articles parce qu’ils ont rien d’autre à foutre de leur journée, ou par soucis de bonne image auprès de leurs lecteurs. Ca m’emmerde.

C'est drôle mais je n'ai pas cette impression 🙂 (ouais genre je suis peut-être aveugle en fait).

Plus les jours passent plus je vois des blogs se créer, des gens voulant partager leur vie, leur avis, leurs points de vue et connaissances. Des communautés de gens qui aiment et savent montrer et expliquer leurs passions, leurs intérêts.

Evidemment il existe des blogs chiants , ennuyeux. Et c'est subjectif on peut très bien penser ça de mon blog, de ce que je produis et je le comprendrais bien 🙂

Ce qui m'a gêné dans ces réactions c'est cette dimension si limitée de la blogosphère.... Car quand j'ouvre mon lecteur de flux ou quand je me balade sur les blogs (et pas seulement une petite sélection de blogs français) je lis des choses touchantes, passionnantes, intéressantes.

Pas que du nombrilisme, du buzz et tout ce qui pourrait être reproché ailleurs. Du "vrai" contenu.

Aussi point intéressant, un passage chez Quentin me concernant (merde du nombrilisme, quand on parle du loup) :

Oui, aujourd’hui, je trouve que le blog de Gonzague, c’est de la merde. Je me modère pas. Je le dis, voilà. Je prends les dix derniers articles, entre ceux pour s’excuser de pas poster, que il revient, les photos inutiles

Eh eh. Que répondre ?
J'aime bien cette franchise, ça fait plus plaisir que ça pourrait me faire chier. Enfin là encore c'est un point de vue, Quentin trouve les photos inutiles, moi j'aime la photo. S'excuser de ne pas poster par contre c'est vrai que c'était pas forcément utile.

Dans ce qu'il dit il y a des passages moins plaisants ("C’était le gars modeste" parce que je n'aimerais pas que cela aie chang") et aussi :

Mais le pire, le méga pire, c’est que maintenant, j’ai l’impression que Gonzague a fait des gosses, ou qu’il a changé d’identité, et qu’il a créé d’autres blogs

Ce à quoi j'ai envie de dire que bien sûr j'ai changé. Pas d'identité mais j'ai changé. Je serais inquiet de dire de quelqu'un qu'il / elle n'a pas changé. On évolue, on devient différent. Influencé par soi-même, par ses lectures, ses expériences, ses lecteurs. Qui ne change pas ? Chacun le fait à une vitesse différente mais tout bouge.

Est-ce que j'ai changé en si mal que ça ? A vous de me le dire. La blogosphère - ça fait large - change-t-elle si mal que ça ?

Le fric, la pub, le matérialisme, c’est là, dans votre assiette. Et avouez, vous aimez ça

Voilà encore quelquechose que l'on lit chez Quentin. Là encore ce n'est pas tous les blogs. Et je pense que personne ne se plaindra d'avoir un peu d'argent , grâce à son blog ou à autre chose 🙂

En tout cas ma réponse à cette idée d'une blogosphère devenue chiante c'est qu'il suffit d'aller surfer ailleurs pour découvrir du contenu intéressant, que parfois il faut zapper ce à quoi vous vous étiez habitué, se bouger pour trouver du nouveau, du frais. Et enfin, je mets au défi ceux qui critiquent de produire le contenu qu'ils ne trouvent pas chez les autres 🙂

La critique c'est facile mais la production apparemment, il y a moins de gens qui s'en occupent.

Alors plutôt que de perdre du temps à vous plaindre, à critiquer, faites en sorte de changer les choses , on n'est jamais mieux servi que par soi-même 🙂

Page actuelle : Gonzague Dambricourt » l'internet, le grand, le vrai » Adieu blogosphère bien aimée?