Deauville 2008 : les films que j’y ai vu

Je viens de réaliser que j’avais totalement oublié de faire mon petit article sur ce que j’ai pu voir à Deauville avec my fellow bloggers 😉

Retard rattrapé , les liens vers les fiches des films viendront (sûrement) prochainement !

Sunshine Cleaning

Une famille américaine – deux filles, leur père et un petit fils – qui a des dettes décide d’ouvrir une société de nettoyage … plutôt originale : ils vont s’occuper de tâches macabres et inattendues. Au fond, c’est une aventure qui leur permet de réinstaurer le dialogue entre les deux filles et d’apprendre au petit fils à avoir confiance en lui.

Avis : une réalisation originale et drôle. Peut être le seul film plus « comedy » que « drama » parmi ceux que nous avons vu au festival.

Fiche Allociné

Towelhead

Elle a treize ans, elle a perdu sa virginité. Elle est belle, elle le sait et certains en abusent largement. Déchirée entre un père violent et une mère inconsciente, la protagoniste – à moitié libanaise , à moitié américaine – se livre à des expériences qui seront coûteuses à son entourage.

Avis : les interprétations sont excellentes et Alan Ball a mené de main de maître la réalisation d’un film qui aurait pu être un documentaire. Fiction ou réalité, le quotidien d’une famille moderne, déchirée ne laisse pas indifférent.

Fiche Allociné

Smart People

Intelligent mais malendroit en amour, un professeur tombe amoureux d’une de ses anciennes élèves qui se trouve être son .. médecin. 

Avis : si le scénario n’est pas bien compliqué, la mise en scène n’en est pas moins agréable. Un film qui débute assez tristement pour finir sur une note positive. Un ending à l’américaine en gros. Le film est drôle et n’a pas manqué de faire exploser de rire le public.. dans la petite salle de projection.

Fiche Allociné

The Visitor

Entre ce film et Towelhead, nous hésitions à dire lequel gagnerait le prix cette année à Deauville. L’histoire d’un professeur sexagenaire vivant dans le Connecticut .. qui découvre un couple d’immigrés vivant dans son appartement New-Yorkais. Surprise, le personnage froid laisse place à un homme dont le coeur ne demandait qu’à aider.

Avis : des personnages touchants malgré certaines petites longueurs dans le film mais cela n’affecte pas l’ensemble du tout. 

Fiche Allociné

Life before her eyes

L’actrice principale incarnée par Uma Thurman est en proie à des crises de panique et des hallucinations depuis qu’une fusillade a eu lieu dans son école, quinze années auparavant. Sa fille et son mari subissent dès lors les difficultés impliquées.

Avis : la réalisation étrange, le fait de ne pas être certain de tout bien comprendre en sortant de la projection laissera plus d’un spectateur perplexe quant à ce film. Mélange de flashbacks et ping pong dans les mémoires, Life before her eyes est particulier et pas forcément un plaisir à regarder.

Fiche Allociné

Gardens of the Night

Deux enfants enlevés à leurs parents se retrouvent obligés à faire des choses … douteuses dès leur plus jeune âge. Un lien extrêmement fort s’établit alors entre la petite fille blonde et le petit garçon noir. Lien qui les fera grandir ensemble après des événements les séparants de leurs ravisseurs.

Avis : Très beau film dans lequel on notera l’apparition assez brève de John Malkovich ce qui n’est pas sans faire sourire. Comme life before her eyes, on voit un parallèle puissant entre la toute jeunesse des enfants et leur évolution vers un âge plus « adulte ». C’est bien filmé, c’est touchant.

Fiche Allociné

 

Encore merci à Allociné et Eric pour l’invite ! J’essayerais de faire un débrief de mon point de vue sur la ville …si spéciale … qu’est Deauville !