deviantART : les serveurs souffrent

Pour un site avec un un tel budget, leur page de « Maintenance » est plutôt moche.

« Our servers are being a little too devious right now and we are down due to a power failure. We should be back up and running sometime this afternoon (Pacific Standard Time).
Thanks very much for your patience, and in the meantime, this would be a good time to work on some fresh new art to show everyone when we come back! »

La traduction serait :

Nos serveurs sont surchargés en ce moment et nous souffrons d’une panne d’alimentation. Nous serons de retour cet après-midi (Fuseau horaire du Pacifique : PST). Merci beaucoup de votre patience, pendant ce temps profitez en pour créer une nouvelle oeuvre et vous la montrerez à tout le monde dès notre retour!

deviantART est un site extrêmement populaire dont le nombre (croissant) d’utilisateurs fait pâlir bien du monde. On y trouve de vraies merveilles ( comme sur flickr mais avec en plus de cela des dessins, des rendus 3D… and so on ). Il semble malheureusement que malgré leurs moyens, l’équipe gérant le site n’arrive pas à ajouter assez de serveurs à sa « ferme » pour suivre le rythme.

Dingue !

[tags]deviantART, serveurs, overload, communauté, maintenance[/tags]

7 commentaires

  1. Oki, bien ce que j’imaginais. Je pensais aussi à Microsoft dans sa gueguerre face à Google.

    Et je rejoins ton avis, leur page de maintenance est vraiment à refaire..

  2. Ouais mais dans un sens ils ont peut-être du Budget mais peut-être pas assez non plus pour subvenir à tous les besoins techniques.

    Mais c’est clair que… DeviantART souffre !

  3. Perso ça me fait flipper les grosses communautés comme ça, tu te sens rien si t’es pas intégré, pour peu que tu te dégoutes à regarder les créa des autres…
    Surtout que DeviantArt, c’est pas super joli pour un site qui regroupe des artistes… !

  4. Si tu compare le premier design à celui-ci, c’est fabuleusement beau.

    Et ils n’ont pas voulus adopté un design aux couleurs fresh, c’est leurs choix, et qu’on le veuillent ou non, ça marche à mort quand même…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *