Gonzague Dambricourt

Blog perso d'un garçon curieux qui parle dans son sommeil

Publié le par Gonzague Dambricourt


iByeBye : Pourquoi j’ai vendu mon iPhone

Vous êtes beaucoup à m'avoir demandé pourquoi je vendais mon iPhone. Facilement 15-20 personnes (je trouve que c'est déjà pas mal).

Aussi plutôt que de répéter mot pour mot la même chose à toutes ces personnes j'ai promis un billet qui explique pourquoi je vends mon iPhone.


Quand Willoo se moque de moi (tssss) en l'appelant "objet qu'ils idôlatrent", je réponds : pas vraiment...sinon je ne serais pas en train de le vendre (la tendance logique étant plutôt de garder les objets qu'on aime plutôt que de s'en débarrasser 🙂 Enfin en tout cas chez moi ça marche comme ça 😉 ).

Alors pourquoi ? Pourquoi sachant que finalement je ne l'ai pas payé si cher que ça (pour rappel il m'est revenu à 323 euros), que j'ai déjà un abonnement Orange et que j'aurai sûrement pu me prendre l'abonnement iPhone qui va avec ?

Pour plusieurs raisons, personnelles certes, suffisantes à me convaincre de le vendre (après avoir hésité).

Oui, l'iPhone a un côté attachant. Son design est aujourd'hui parmi ce qui se fait de plus beau (à mes yeux) dans le domaine des téléphones. Un design qui - pour le moment - n'a pas d'équivalent. J'ai beau aimer Nokia, je sais prendre le recul pour dire qu'esthétiquement, la majorité des mobiles ne sont pas "eye-catching".

MAIS... le design n'est pas la seule chose que je cherche dans un téléphone. Certains oui, ces gens là s'achèteront un iPhone et seront ravis de leur achat, de leur engagement de 12 mois à Orange & Apple (voir 24 pour avoir le prix d'abonnement le plus bas).

Ce que je cherche vraiment dans un téléphone c'est l'efficacité. Au delà du look, celui-ci doit permettre d'effectuer un maximum de choses : café, télé, parapluie et anti-moustique 😉 Plus sérieusement, attaquons la liste des choses qui me manquent sur l'iPhone par domaine ainsi que comment ça aurait pu être amélioré :

Au niveau "Connectivité" (cela jouant beaucoup sur le reste, citons en premier) :

- Pas de 3G. Retour au préhistorique : le EDGE. Aussi appelé GPRS ooops erreur 2.5G si je ne m'abuse. Vitesse : aux environs de 40 ko / sec. C'est ce que la majorité des Blackberry ont en équipement standard. Suffisant pour relever une boite mail mais pas pour surfer confortablement.
- Une gestion du Wifi aussi mal pensée que sur Windows Mobile : quand on veut utiliser le wifi, il faut aller l'activer dans les paramètres puis dans Wifi puis cliquer sur "On". Même manoeuvre pour le désactiver. Comment l'améliorer ? En appliquant ce qui se fait sur Symbian : on demande quelle connexion utiliser lors du lancement de l'application (Wifi ou Data) et on peut définir un réglage par défaut ainsi que - sur certains mobiles - demander au téléphone de détecter si un Wifi est présent de s'y connecter et dans le cas de contraire de se replier sur la connexion data.
- Le Bluetooth est réduit au strict minimum sur l'iPhone : il ne sert qu'à utiliser une oreillette Bluetooth. Dites adieu à l'envoi de musique, de photos, de cartes de visite en Bluetooth : ça n'est pas prévu.
- La synchronisation n'est possible qu'en USB..et uniquement avec une machine. Quid des comptes .Mac qui auraient permis une synchro rapide via le Wifi ou la connection Data, quid d'une connexion Bluetooth aux machines ? La synchro avec une machine est du coup très emmerdante : j'aimerais synchroniser mon iPhone sous "Sync" (pour Mac OS) sur mon MacbookPro pour les données et y mettre de la musique via iTunes sur mon iMac.... mais non ça n'est pas possible (le remède est donc : utiliser un téléphone + un iPod).

On a donc un téléphone qui a l'origine a pas mal de potentiel de part sa connectivité Bluetooth / Wifi et Data mais bridé par les développeurs d'Apple pour le Bluetooth et pas en adéquation avec son temps de par la 3G laissée de côté.

Au niveau "Téléphonie" :


- un meilleur son serait nécessaire : c'est le seul téléphone avec lequel j'étais emmerdé pour entendre mon correspondant dans la Gare du Nord. Et mon correspondant ne m'entendait pas bien non plus.... Pas génial pour un téléphone.
- Un journal des appels avec les temps d'appel, un total, etc... pas quelques stats sur l'utilisation du mobile que je suis obligé d'aller chercher dans les paramètres.
- Oubliez les contacts stockés dans votre carte SIM : vous ne pourrez pas les importer depuis l'iPhone. Non franchement, les contacts stockés sur la SIM ? "It's so 2006"...
- Un moteur de recherche des contacts. Je sais pas si je suis le seul alien sur cette planète à avoir plus de 50 contacts dans le répertoire mais je peux vous assurer que passé les 100 / 200 contacts, il faut avoir la patience d'atteindre le bon nom dans le répertoire (malgré la possibilité de se déplacer d'une première lettre de nom de famille à une autre - via une liste alphabétique qu'on opérerait presque au cure-dent tant elle est petite à l'écran). Tout ça parce que quand Steve Jobs veut passer un coup de fil , il appelle sa standardiste en lui disant qui il souhaite joindre....Il n'a pas du beaucoup tester le répertoire

Finalement, dans la téléphonie, la seule chose agréable c'est que l'écran qui s'affiche pendant les appels est bien pensé et que celui-ci s'éteint quand on porte le téléphone à l'oreille. Pour la liste de contacts ils auraient pu exploiter l'affichage en mode paysage pour proposer une navigation alternative (avec les photos affichées directement ou avec le nom des groupes ou des sociétés). Tout cela reste gênant quand à la base le produit est un téléphone 😉

Au niveau Messages (SMS / MMS / Mails) :

- Oubliez les MMS, Apple n'a pas semblé trouver ça utile... Si ça peut contribuer au développement des boites mails je ne dis pas non remarque..
- Les SMS à plusieurs destinataires à la fois ? Pareil c'est encore un truc que personne ne fait chez Apple et pourtant c'est pratique pour s'organiser un ciné ou un apéro.
- La possibilité de supprimer un SMS précis : aux oubliettes, avec les MMS.
- La possiblité de transférer un SMS ? Oublié aussi... il y avait tellement de place dans les oubliettes qu'ils ont du y mettre pas mal de choses, question de conscience professionnelle je suppose.
- Pour les emails, il manque quelques fonctions basiques mais pratiques comme : la recherche, la gestion des "flags" (équivalent des "étoiles" sur GMail et qui permet de faire un suivi sur des messages).
- Impossible de supprimer plusieurs messages à la fois, c'est tellement plus drôle de les supprimer un par un..
- Impossible de lire ses mails dans le sens "paysage" : l'application "Mail" fait partie des quelques exceptions qui n'utilisent pas le capteur d'inclinaison de l'iPhone.
- Pas de client de messagerie instantanée
- Impossibilité d'ouvrir les pièces jointes stockées au format d'iWork. Celle-là est d'ailleurs très bonne : vous pouvez ouvrir ce qui est fait sous Office (.doc / .xls) ainsi que les PDF mais pas ce que vous avez fait sur les logiciels Apple.

Là encore, du potentiel de gâché : malgré l'ergonomie impeccable des applications, elles dégagent un manque cruel de fonctions qui, au quotidien, peut se révéler handicapant si vous communiquez beaucoup par les fonctions de messagerie.

Au niveau multimédia (fonction "iPod"):


- Là encore ... Pas de moteur de recherche... plutôt emmerdant quand on peut mettre entre 1000 et 2000 morceaux sur l'iPhone
- Un son loin d'être bon. On va dire pire moins bon que sur l'iPod. Et c'est pas forcément une référence l'iPod....
- Les podcasts : malgré le capteur d'inclinaison de l'iPhone, pas question pour lui d'afficher les podcasts vidéos dans un autre sens qu'en mode paysage (incliné vers la gauche). Pourtant moi j'aurais aimé les regarder quelque soit le sens dans lequel je tiens mon iPhone.. c'est con à mettre en place et c'est géré sur l'application Youtube (de mémoire).
- Des zones tactiles à l'écran qui ne peuvent pas être utilisées si l'on n'a pas le temps de se concentrer sur l'iPhone.

Un iPod plutôt limité donc, avec un son à revoir. Le seul bon point, si on compare à l'iPod Touch, c'est que le son peut être géré même quand le téléphone est verrouillé via les boutons latéraux et que l'on peut sauter les pistes / mettre en pause grâce au bouton qui se trouve sur le fil du casque, chose dont l'iPod Touch ne bénéficie pas. C'est aussi un avantage par rapport à un iPod Nano , dont aucun réglage ne peut être modifié quand il est verrouillé (sauf via un accessoire tel que le casque Bluetooth que j'avais testé ici ainsi que quelquechose comme le sac à dos Nike iD).

Au niveau Multimédia (Photos) :

- Un appareil photo exploitable uniquement de jour et incapable de transmettre ses images autrement que par mail (en les redimensionnant en plus...) et USB
- Aucun effet applicable sur les images : c'est con : Photobooth est une des applications qui font que les gens accordent un grand capital sympathie aux produits Apple.
- Impossibilité de réaliser des vidéos. Hmm ça doit être trop créatif comme forme de média : on ne peut pas en faire, à la trappe la petite fonction toute bête qui aurait permis à des tas de gens de filmer les violences dans la rue. Pardon j'avais oublié la cible de l'iPhone : des gens dont la CSP est assez confortable pour se payer l'iPhone, son forfait et un caméscope (et une bonne pour transporter tout ça).

Des détails qui viennent entacher la fonction Photo et l'inexistence de la fonction vidéo. C'est bête mais ça compte quand même.

Au niveau 'Internet" :

-Si le navigateur internet est un pur plaisir, l'utilisation de formulaires relève de la galère quand le clavier virtuel vient recouvrir 90% de l'écran et que vous ne voyez plus ce que vous tapez. Cela oblige à fermer le clavier, relire puis retaper. Aussi, la gestion du déplacement dans un champ de texte multiligne est extrêmement mauvaise. Une expérience désagréable quand vous essayez de laisser un commentaire sur un blog ou d'utiliser un webmail.
- Pas de mémorisation des mots de passes.... Dommage : c'est encore un truc tout con mais l'iPhone sait synchroniser les signets depuis le Mac / PC auquel il est connecté.... il aurait été si sorcier que ça de lui faire synchroniser les mots de passes enregistrés dans le navigateur de la machine avec laquelle il se synchronise ? Perso j'ai horreur de saisir mes mots de passe sur l'énorme clavier virtuel de l'iPhone (dans le métro c'est encore plus drôle : tout le monde peut lire...vous n'avez pas intérêt à avoir "grossespoitrines" comme password 😉 ).

Un navigateur avec un moteur graphique exploitant brillamment l'écran et l'ouverture simultanée de plusieurs pages mais qui est limité au plus basique des fonctionnalités et dans lequel le clavier virtuel, déjà peu pratique, plomble l'ergonomie générale et l'utilisabilité de l'application.

Quelques petits autres trucs qui sont emmerdants :

- Le clavier virtuel est une vraie plaie mais ça c'est propre à tous les appareils tactiles : c'est inutilisable si on n'a pas les yeux rivés sur l'écran en permanence... légèrement ennuyeux si - comme moi - vous avez l'habitude d'écrire des messages en marchant ou tout simplement en vous déplaçant. Oubliez ça de suite 😀
- La prise casque obligeant à utiliser un casque Apple ou un casque spécial iPhone ou un HORRIBLE adaptateur vendu 7 ou 8 euros ...
- Super l'application Youtube mais est-ce bien utile ? J'aurais préféré le support du flash dans le navigateur ..
- Pareil pour l'application "Stocks" (la Bourse) qui n'est pas non plus hyper "utile". C'est plus quelquechose que l'on a tendance à lire dans le journal ou sur un grand écran.
- l'iPhone est rarement propre avec 40% de sa surface (totale) faite de verre, que vous vous laviez tout le temps les mains ou non n'y changera rien : il est très vite un peu "gras". Baladez vous avec un petit chiffon et ça ira 😛
- Le haut parleur est assez puissant quand on écoute de la musique - même s'il sature vite - mais sa puissance semble laissé de côté quand on passe un appel en mains-libre.
- Les sonneries par défaut sont quasi-toutes moches et lassantes. Avis très personnel mais de la part d'Apple on aurait pu s'attendre à mieux, là c'est vraiment pas recherché ( moi aussi je peux enregistrer mon chien qui aboie 😛 )
- l'iPhone ça aspire à être volé. C'est beau, c'est brillant et voyant. Surtout au moment de sa sortie je pense mais ça n'empêche pas que de mon côté je n'aimais pas trop le sortir dans le métro. Si vous êtes campagnard, pas de problème ça ne sont pas les vaches qui viendront vous le prendre 😉
- L'autonomie a une facheuse tendance à plonger en flèche quand vous arrivez sur la fin de la batterie. C'est la grande surprise de se retrouver sans téléphone parce que vous avez voulu écouter de la musique. Pour le coup on regrette la convergence : ce côté tout en un est horripilant puisque la batterie fond d'autant plus vite.

- En parlant de batterie, celle-ci est inchangeable donc pour tous ceux qui s'engageront 24 mois, vous ferez la tête quand après 6 mois ou un an (c'est la durée de vie moyenne d'une batterie) vous n'aurez plus d'autonomie et qu'il faudra tout changer 😀

Mon tableau est noir. Je *sais* - et merci de ne pas me rappeler - que mes critiques ne correspondent pas forcément à ce que la cible cliente attend / attendra de l'iPhone mais ce billet ne s'appelle pas "pourquoi *j'ai* vendu mon iPhone" pour rien : je ne me considère pas comme étant dans la cible et je suis peut être plus exigeant que la plupart d'entre eux.

La première fois que j'ai vu l'iPhone, je l'ai trouvé très beau mais j'ai senti que ça serait loin d'être parfait. La seconde fois, je l'ai eu dans les mains à la GeekChic et tout le monde - moi inclus - se ruait pour essayer de toucher le "JesusPhone". Le côté esthétique et rafiné de l'interface utilisateur (UI) fut réellement séduisant.

Peu de temps après quand Roland m'a dit qu'il était à San Francisco Los Angeles je me suis dit : tiens s'il peut m'en ramener un ça serait super. Cela m'a permis de faire quelquechose qui est important : avoir un avis concret d'utilisateur (séduit par Apple) sur un produit. Après l'avoir utilisé plusieurs semaines je peux donc dire : Il n'existe pas à l'heure actuelle de produit présentant une aussi bonne convergence que l'iPhone. Mélange alliant design et modernité mais donc l'image est cruellement ternie par le manque de certaines fonctions, des plus essentielles aux plus avancées. L'iPhone est un produit fait pour être simple. Il l'est résolument mais c'est trop simpliste pour l'utilisation que j'en ai.

Ce que j'appréciais beaucoup c'était de pouvoir sortir en ville avec deux trucs dans les poches : mon iPhone et ma carte bleue. Rien de plus. Je crois que je me ferais à l'idée de transporter mon Nokia, mon iPod et ma CB 🙂

Update : n'oubliez pas de faire un tour sur le blog d'Eric Dupin qui présente lui aussi des fonctions manquantes à l'iPhone et que j'ai oublié de citer (absence de copier coller etc)

Page actuelle : Gonzague Dambricourt » la pomme » iByeBye : Pourquoi j'ai vendu mon iPhone
| Tagged , ,