Gonzague Dambricourt

Blog perso d'un garçon curieux qui parle dans son sommeil

Publié le par Gonzague Dambricourt


C'est ce que j'ai dit en quittant Singapour! Il est clair et net que je vais retourner en Asie dès que possible, explorer un petit plus que les simples abords touristiques, rencontrer plus de gens sur place.

plein de souvenirs en tête, je reviens donc dans le froid polaire qui sévit sur Paris alors que là bas, la température exige le port du short, des flip flops (tongues..) et du tshirt / polo.

Le premier truc qui vous surprend quand vous sortez de l'aéroport, c'est la vague de chaleur et c'est pas de la blague : imaginez vous un ventilateur gigantesque qui souffle doucement à 35 degrés, voilà vous êtes dans le bain. Enfin on s'adapte assez vite, il faut boire fréquemment pour survivre :mrgreen:

Seconde étape : monter dans un taxi. Là contrairement à Paris, pas besoin de se mettre au milieu de la route en attendant qu'une voiture vous renverse *puis* s'arrête. Il y a un gentil monsieur qui vous indique un taxi dans lequel vous pouvez entrer. Deux bons points : il y a quasiment *toujours* des taxis libres (et c'est indiqué clairement sur leur toit) et surtout les prix sont infiniment plus intéressants qu'en France. Pour une course qui coûte entre 35 et 50 euros en France ( aéroport -> maison ) , on s'en sort pour 20 SGD. SGD c'est Singapour Dollar avec une conversion qui s'effectue ainsi : 1 EUR = 1,93033 SGD.. bref ça revient à un peu plus de 10 euros. Pas mal !

Oh on vient de sauter un point : une fois entré dans votre taxi (de très spacieuses Toyota Crown en général, ressemblant ni à nos voitures tuning ni à nos taxis ), il va falloir donner votre destination au chauffeur, ça se complique un peu car les habitants parlent le Singlish. Un (affreux?) mélange d'accent étrange avec l'anglais. Et cet accent vous allez le retrouver un peu ... partout. Heureusement j'étais avec un "local" qui sait comprendre / se faire comprendre :mrgreen:

Que dire sur la ville ? Singapour est un grand Luxembourg. Mais sans aucun patrimoine historique (ou presque). Ville très moderne, très propre. Ce qui est marrant c'est de trouver les anciens shops que se sont réappropriés restaurants et entreprises.. depuis leurs balcons, on aperçoit les immeubles qui poussent de nulle part :


Comment ça se fait que ça soit propre ? Singapour est appelé la "Fine City" puisque tout comportement déviant ou non respectueux des nombreuses règles est passible d'amendes.. élevées et dont le montant est quasiment toujours affiché :


Avant, les chewing-gums y étaient même interdits 😉

Ville ou chantier ?

Jour et nuit, du lundi au dimanche..des tracteurs et des grues s'animent sous la commande de travailleurs (pour la plupart indiens ou malais mais sans se limiter à cela). On dirait que les immeubles sont tirés vers le ciel. Là bas, la Tour Montparnasse fait figure de blague ou de petite soeur.. en gros...

Des buildings et des écoles.. des immeubles... tout cela pousse comme des champignons et les chantiers sont réellement impressionnants!

Voilà pour ma "première partie" sur la ville. Je sais pas si c'est chiant ou un minimum intéressant mais n'hésitez pas si une suite vous plaîrait, il y a encore quelques points à détailler qui me trottent dans la tête 🙂

Si vous connaissiez déjà la ville et que vous vouliez en découvrir plus, il y a deux français très sympathiques (rencontrés au Blu Jaz Café) qui tiennent un blog sur les beautées cachées du coin

Page actuelle : Gonzague Dambricourt » les choses à voir » i'll be back !
| Tagged ,