Info BlogBang : attaque des serveurs DNS

« BlogBang vous informe que depuis une heure environ certains d’entres vous ne sont plus redirigés correctement sur le domaine blogbang.com. Il peut s’agir d’une attaque dirigée notamment contre nous sur des serveurs DNS externes et indépendants de BlogBang. Nos propres serveurs ne sont pas touchés. Nous mettons tout en œuvre pour résoudre le problème. »

-> ça c’est ballot :-S

18 commentaires

  1. J’ai reçu le même mail…La première chose que je me suis dit c’est : »quesqu’on s’en fou vu que plus personne l’utilise… »
    Et après en réfléchissant j’ai gardé la même idée !

  2. C’est vrai, j’ai un peu halluciné tout à l’heure en voyant un vielle page de pub à la place de WRI. Le plus marrant c’est que même le flux RSS est remplacé par un RSS de pubs.
    Ca viens du même problème que pour Blogbang ?

  3. C’est assez flippant ce genre d’attaque… Je connaissais le principe depuis un certain temps, mais j’aurais jamais pensé que ça puisse avoir réellement lieu… Ceci dit je pense que tous les sites bancaires doivent avoir mis leur IP à disposition des outils anti phishing (enfin j’espère)

    Les pubs c’est pas trop méchant, mais ça pourrait faire des vols d’info assez violents.

  4. Ma question est : pourquoi blogbang ? perso si j’arrive à faire un truc du genre, j’attaque direct google.com vu que tout le monde là en homepage …

  5. @p’ti Seb mdr ! parceque les DNS de Google sont héberger par Google, géré par Google, etc…

    et que ceux de blogbang, sont hébergé chez un presta qui fait mal son boulot 🙂

  6. Ah oui en effet Olivier Duffez (le webmaster de Webrankinfo) s’est fait pirater son compte Gmail (une technique qui consiste à injecter un filtre de redirection sur les mails. C’est une faille de Gmail…).
    Et du coup il s’est fait piquer son domaine. Faut faire gaffe dis donc… Je viens pour ma part de vérifier mes filtres sur mon compte gmail…

  7. @Godefroy : tu connais pas un site qui traite de cette epxploit ? Histoire que l’on se tienne au courrant et que l’on fasse attention.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *