Le Procès

Je ne me souviens plus des dates exactes mais un jour Papa est revenu à la maison et je me rappelle d’une ambiance assez étrange.

Son bureau lui avait interdit de revenir sur son lieu de travail, comme ça, d’un coup.

Pas sans raisons bien sûr. Il était accusé de faute grave. Et licencié par la même occasion. Que lui reprochait-on ? L’irrévérence envers ses supérieurs (la direction) et le non respect de la politique commerciale de l’entreprise.

Evidemment ce sont deux motifs fort pratiques pour se débarrasser d’un employé, une petite exploitation pratique des procédures de licenciement et des faits pouvant conduire à celui-ci.

Et évidemment, il était plutôt étrange que mon père soit déclaré irrévérent après dix-huit ans de boîte. C’est le genre de choses qui tendent à vous montrer que la société ne veut plus de vous.

La société , je ne suis pas tout à fait sûr de pouvoir donner son nom mais nous allons dire qu’il s’agit d’un « grand » quotidien concernant le Nord-Pas-de-Calais.

Pour tout vous dire, ça fait bizarre de se dire que votre père, qui a loyalement bossé pour une entreprise se fait jeter comme une merde (oui je n’ai pas d’autres mots pour décrire ça). Que du jour au lendemain, il n’a plus de salaire et que la société ayant eu recours à la « faute grave » , il ne touchera aucune indemnité pour toutes ces années de travail…. parce qu’en France on a quand même un système censé être favorable aux salariés.

Quand vos amis vous demandent quel travail fait votre père, et que vous n’osez pas dire qu’il ne travaille plus. Quand vous savez que pour ne pas inquiéter votre grand-mère maternelle vous ne devez rien lui dire. Car ce sont des « nouvelles » qui circulent plutôt vite.

La Justice. Au tout début on y croit dur comme fer. On se dit qu’évidemment, vu le geste de l’employeur , celui-ci ne peut qu’être sanctionné. Mais non.

Un passage par les Prud’Hommes prouvera le contraire, ceux-ci donnent raison à ce « grand quotidien régional ». Parce que la société a fait le nécessaire pour obtenir des témoignages qui lui sont très favorables , n’hésitant pas à obtenir de faux témoignages ou des témoignages légèrement transformés.

Heureusement – se dit-on – que les témoignages de notre père démontre le contraire. De bons clients et des gens plutôt influents dans la région. Mais non.

Aujourd’hui , après un passage au tribunal, c’est la société qui a été mis en tord. Je vous épargne les détails des procédures mais mon père a enfin obtenu gain de cause. Et bien sûr depuis il a retrouvé un emploi. Moins passionnant que l’ancien mais dans une société moins grosse, dans laquelle les gens ne sont pas considérés comme des pions mais comme des humains….

Et ça fait plaisir. Plaisir de voir que le mensonge et les propos calomnieux ne triomphent pas. Plaisir de voir que cette fierté qu’on lui avait prise sera en partie ré-instaurée. Et de voir que mon père n’a jamais perdu le moral dans ce combat contre une société ayant les moyens d’avoir trois avocats sur un dossier dans lequel le parti opposé n’en a qu’un.

(ah et puis ils vont devoir payer les sous qu’ils n’ont pas donné en faisant leur licenciement abusif. Je vais enfin pouvoir demander une Aston Martin à mon père. Ou pas).

47 commentaires

  1. Bienvenue dans la France du 21eme siècle et lorsque l’on sait que notre Président veut « dépénaliser » le droit des affaires… alors on a tout compris et chacun sais à quoi s’attendre !

    Moi en République Tchèque, mon entreprise (française je précise ) ne m’a pas déclaré auprès des impots et de la sécurité sociale pendant de long mois !

    Ne mettons pas tout le monde dans le même panier, surtout pas … Mais des entreprise qui jouent avec la loi et les procédures pour se debarasser de ces employés, c’est navrant de le dire, mais il y en a un paquet !

    Justice a été rendue, tant mieux pour ton Père Gonzague !

  2. Je suis content pour ton papa, il faut pas se laisser faire dans la vie, c’est une bonne leçon pour cette entreprise. J’imagine même pas l’ambiance dans les bureaux.. quand on sait qu’un collègue a été éjecté comme ça, ça doit foutre les jetons. Ce genre de pratique ne doit pas être bon pour une entreprise.. malheureusement ils n’en sont pas conscients et regardent d’abord les chiffres.

  3. Justice a été rendue pour ton père et heureusement. Bien fait pour le méchant quotidien du Nord (de toute facon les quotidiens locaux vont bientôt mourrir ! Bien fait ;-))

  4. Il est arrivé la même chose à mon père mais lui travaillait dans l’éducation nationale ( étant directeur d’un collège catholique sous contrat d’association ). Il était passioné par son travail, aimé des élèves, des parents d’élèves mais pas des profs qu’ils dirigeaient qui ne supportaient pas d’être dirigé par un ancien collègue de travail. Ces même profs se sont concertés derrière son dos et trouvé des motifs complétèment faux afin de le faire licencier : soit disant il entretenait des mauvaises relations avec les parents d’élèves ( la plupart soutiendront le contraire ) et attention : IL A ETE VU EN TRAIN DE METTRE SON DOIGT DANS LE NOMBRIL D’UNE ELEVE ( ce qui est totalement abérant, connaissant très bien mon père et ses valeurs ).

    En tout cas, comble du catholicisme , il a été viré car il faisait surement trop bien son travail et le prenait très a coeur, la tutelle catholique lui à reversé l’equivalent de 6 mois de son salaire pour qu’il ferme sa gueule et n’aille pas devant les Prud’hommes… il a accepté ( surement la peur de la justice).

    Si ton père a toujours su garder le moral, ce n’est pas le cas du mien ! Les licenciements abusifs sont vraiment ce qu’il y a de pire… dommage que mon père n’ait pas eu le courage de recourir aux Prud’hommes, comme le tien. Comme quoi, la justice est souvent bien rendue 🙂

  5. >Donatien: ça n’a pas grand rapport, étant donné que de toute manière cette affaire n’aurait pas été jugée au pénal, simplement au civil. Le pénal est réservé à des fautes beaucoup plus lourdes et toutes les responsabilités directes sont conservées dans la dépénalisation du droit des affaires. Cela s’applique si quelqu’un a fait une gestion hasardeuse ayant conduit à la faillite, alors il ne sera pas jugé au pénal. Mais imaginons quelqu’un qui s’en met plein les poches sur le dos des autres, il restera responsable.

    >Gonzague: tu peux être fier de ton père! (Même si j’imagine que tu n’as pas besoin de ça pour en être fier 🙂 ). En tout cas bravo à lui pour s’être accroché comme ça, être allé au bout, c’est une très bonne chose!
    (Au fait, tu peux citer la société, maintenant que c’est passé en jugement, enfin après à toi de voir)

    Bonne chance à tous et continuez comme ça!

  6. Effectivement, ce genre de situation, on la rencontre tous les jours… Je l’ai vécu personnellement. Mais là aussi, la boîte a perdu, mais on n’est jamais allé jusqu’au procès. Ils avaient compris avant que ça leur coûterait moins cher de trouver un arrangement que d’aller au tribunal…

    Maintenant, il y a toujours des choses que je ne comprends pas. Je vois autour de moi des boîtes qui écartent des collaborateurs de manière tellement peu élégante et « bourrue » que l’on n’a pas besoin de connaître le droit pour savoir qu’ils vont perdre la bataille. Mais bien souvent, ils se disent que le collaborateur sera peut-être suffisamment con pour ne rien faire, et d’après ce que j’ai pu voir, ça marche plutôt pas mal !!

    Et puis, il y a un truc que j’ai découvert récemment et qui me rend furieux, c’est ce que sont devenus les ressources humaines… Elles ne sont plus là pour les salariés mais pour faire passer les messages de la direction. Et à coup de harcèlement parfois. On peut les critiquer parce qu’elles prennent de plus en plus le côté de l’employeur et te disent de partir en fermant ta gueule, « que ce sera mieux pour tout le monde ». Mais certaines personnes, qui croient encore qu’une RH est également là pour accompagner le développement des collaborateurs, se retrouvent souvent sous pression de leur direction (RH ou DG), au risque de se faire mettre à la porte… Et je peux te dire que pour l’avoir vu plusieurs fois ces derniers temps, j’ai été sur le cul.

    Mais en France, on fonctionne encore au management sous la contrainte. On est un peu en retard à ce niveau-là. Bien sûr les autres pays ne sont pas forcément bcp mieux placés mais souvent la culture est différente. Je pense que ça changera. Mais tout ça n’est finalement qu’une question de fric, point final. Il y a de plus en plus d’arrêts maladies, plus de 55% des français se sentent stressés et surmenés au travail ( je ne sais pas si ça veux dire grand chose !!! :mrgreen: ) et notre économie fout le camp… Tout ça pour le fric…

    En tout cas, je suis bien content que ton père soit sorti de tout ça. Sûrement pas indemne psychologiquement, ce qui serait normal, mais je suis convaincu qu’il a dû avoir tout le soutien qu’il méritait de sa petite famille !!

    PS: perso, je trouve ce genre de billet tellement plus intéressant que l’élection d’un illustre inconnu à la présidence d’un truc que personne n’est capable de mesurer l’envergure… 😉

  7. >Béné: ce genre de pratiques avec l’Éducation Nationale est plus que monnaie courante. Je t’invite à venir faire un tour sur le site de mon association http://www.jalfundation.info et sur son blog http://blog.jalfundation.info Nous nous occupons d’enfants ayant subits des soucis avec l’ÉN et également de profs, responsables, etc. N’hésitez pas à nous contacter, ne serait-ce que pour apporter votre témoignage!
    D’ailleurs mon père (président de l’association) à écrit un livre http://www.derriereletableau.fr qui traite de problèmes rencontrés à l’Éducation Nationale.

    (Désolé pour le flood, ça me semblait intéressant)

  8. Content pour ton père, j’ai connu des cas similaires dans la grande distribution, j’y ai travaillé 9 ans. Faux témoignages, y compris du délégué syndical, qui se fait verser des sommes par le biais de son association… et les Prud’Hommes donnent raison à l’employeur au vu du témoignage de ce délégué… un ex-collègue est en appel… dur pour lui, il a 2 filles, un loyer à payer tous les mois, sa femme s’est remise à travailler à plein temps, et lui a le moral dans les chaussettes. Sans compter le harcèlement moral dont il a été l’objet durant plus de 6 mois avant son licenciement…

  9. Si Si c’est faute grave ça….
    Enfin bon mais ce que je comprend pas c’est que tu parles d’aucune indemnité versée, mais en cas de faute grave il y en a. C’est en faute lourde ou tu te fais tout sucrer…
    Jme suis assez cassé le cul en droit pour m’en rappeler lol

  10. cr0vax : il faut croire que si…
    Jacques : merci, je ne crois pas mais peut-être tombera-t-il dessus un jour 🙂
    Moitah : félicitations à lui ..:-)
    Donatien : je me rappelle de ton problème avec ta boite
    Michaël : surtout qu’ils ont du mettre la pression sur des employés pour avoir ces témoignages bidon
    Béné : c’est horrible :/ La plupart de ces choses se basent sur le mensonge et c’est vraiment chiant. On a entendu dire tout un tas de conneries sur mon père, affligeant. Désolé pour ton père …. il est dommage qu’il n’aie pas eu la force de se battre
    Francis : la boîte de mon père a pensé qu’il lâcherait face à leur puissance et leur persistance….. Et psychologiquement je t’assure qu’il a bien tenu le coup. Je ne l’ai quasiment jamais vu perdre le sourire, et je ne pense pas que c’était une façade. Pour le type de billet, hihi tout à fait. Mais j’ai hésité quand même à le publier
    Gabriel : ça n’était pas facile pour mon père non plus : 4 enfants, deux en école supérieure (donc c’est plus de 5000 euros / école / enfant), etc. Par contre je crois qu’en termes de harcèlement moral ça allait. Et il avait imprimé à peu près tous les mails qu’il avait reçu à propos de son boulot 😀 quelques petites traces
    Rémi : hmm de mémoire aucune indemnité. Il a juste eu quelquechose de l’état français mais nada de la boîte (parce que je crois que 18 ans de boîte ça faisait plus de 150 000 euros versés par la société pour l’ancienneté etc)

  11. Benoit : Yeah!

    Camille : tu veux les initiales ? 😛 VDN.

    Xavier : ah merci de l’info 🙂

    Anthony : c’est gentil. J’aurais préféré ne pas l’écrire et qu’il garde son boulot mais bon…

  12. La voix du nord quoi :p
    Quand j’étais petit mon père y travaillais également mais si mes souvenirs sont bons l’ambiance qui y régné n’était pas au top.
    Courage pour ton père.

  13. Eh Gonzague j’étais au courant de cette affaire étant originaire du nord…
    je suis heureux que pour Hugues tout s’arrange…
    tu ne cites pas le journal mais il est facile à connaitre pour ceux qui s’intéressent aux medias…
    d’autant plus que des sites narrent toute l’histoire: http://cgtvdn.over-blog.com/

    ce petit billet remet les choses en place !

  14. Et ouai des fois en France on dirait que les patrons sont hyper a l’aise et peuvent faire ce qu’ils veulent, je suis moi même depuis plusieurs mois en bataille contre mon ancien boss qui plutôt que de fermer sa boite merdique a préféré « oublier » de nous payer ( à nous ses salariés) nos salaires duement gagnés.

    En plus c’est une boite qui se dit active sur le net et profésionnelle, mouarf !

    Tu crois que c’est possible de buzzer contre une webagency malhonnete ? ;p

    Content que ça finisse bien ton histoire

  15. C’est vrai que ça fou les boules de se faire trahir comme ça par sa boite… 🙁 ..
    Mon père, qui bosse totalement dans un autre domaine, a connu la meme chose de la part de la part d’une grande enseigne de supermarché…
    Lui et ses collègues ont été virés parce que soit disant ils piquaient dans les rayons…
    Après plusieurs années de procès, il a été prouvé qu’il s’agissait d’un licenciement abusif, et les employés ont été grassement dédommagé (mon père a pu racheté une belle voiture 😉 )

    Dans quel monde vivont nous ma pov’ Ginette ? !

  16. Putain les boules, j’espere que ça ne m’arrivera pas , quoique l’on est à l’abris de rien maintenant avec cette recherche de profit incessante.

  17. Bienvenue en France…c’est le genre d’histoire qui peut faire changer d’avis sur beaucoup de choses, en tout cas il a de la chance d’avoir pu retrouver un emploi rapidement, il faut tout de même essayer de voir le bon côté des choses 😀

  18. Il y a un an, j’ai « casser » mon contrat parceque mon gentil patron (il l’était vraiment) ne pouvait plus nous payer deux collègues et moi. J’étais le petit dernier dans l’entreprise, c’était donc moi qui devait morfler… MAIS, le gentil patron en question me dit que ce n’est que temporaire, et que de gros contrats allaient arriver… Et que j’allais être repris au minimum à mi-temps. Un an plus tard, je n’ai toujours pas eu de nouvelles de ce type (qui finalement n’était pas sympa du tout). Et la boîte tourne toujours…
    J’ai été très naïf sur le coup, et je regrette de ne pas avoir fait quelques chose contre ce c******…

  19. Hey ho les gens la, c’est pas parceque ya des entreprises et surtout quelques supérieurs pourris qu’il faut faire vos communistes la! ya des cons partout!

  20. Billet très intéressant. Heureux de voir que David a gagné contre Goliath. Et bel hommage en plus. Jvoudrais presqu’un fils comme toi dis 😉

    Par contre, certains commentaires me dérangent. En effet, des histoires malheureuses comme celle-ci arrivent dans tous les pays de droits. Ensuite, contrairement à ce que Fabien dit, les patrons ne font pas ce qu’ils veulent, ton histoire prouve bien le contraire. Notre système juridique, aussi lourd soit il, protège tous les jours des gens contre les abus de certains.

  21. Exactement digiboy, la loi est aussi la pour faire valoir les droits des employés. Heureusement pour ton père dailleurs gonzague.
    Donc messieurs dans les commentaires relfechissez un peu avant de parler 😀 faut arreter de faire les anti-patronnats 😀

  22. … pas …

    Non je déconne.
    Gonzy , Mon père est patron, et je sais que c’est dur de se faire virer. Mais il ne faut pas considerer tout les patrons comme des cons, Il y’a aussi de bon patrons. Ce n’est pas parce que c’est mon pere, mais voila.
    [si t’a la foie de lire ca ]
    Chez mon pere il y’a 3 types de salarié (C’est pas dur y’en a 3). Le premier est Très Sympa, il travaille très serieusement et sait rigoler quant il faut rigoler. Le 2eme est serieux dans son travail, rigole très peu et est très discret. Le troisieme par contre, est très nerveux. Mon pere tient un commerce, qui comme beaucoup de commerce connait des hauts et des bas durant l’année. Et un mec qui est nerveux quand il ya 3 clients dans le magasin ca ne se fait pas, son travail c’est vendeur et la moindre des choses c’est etre poli avec les Clients.
    Je sais qu’il ya des clients chiants, mais il faut respecter, je sais qu’il ya des fournisseurs chiants mais il faut respecter aussi .. alors l’empliyé qui geule sur un mec qui nous livrait gratuitement, et qui désormais ne le fait plus parce que l’employé lui a geulé dessus. Moi je le vire .
    Bien evidemment ce n’est pas si facile que ca, mais quand on voit beaucoup de client se plaindrent sa commence a faire . Mais mon père est trop gentil et ne le vire pas, ne lui adresse meme pas d’avertissement….

    Ce n’est pas pour dire que le patron de pere avait raison Loin de la …
    C’est juste pour dire qu’il ne faut pas catégoriser, il ya de bons patrons. (Bien evidemment il y’a des enc*** aussi … !! )
    Biz a ton pere héhé 😀

  23. Il est touchant ton témoignage, pour la description de l’injustice évidemment, mais aussi pour ce truc qui te tombe au coin de la gueule et qui a de lourdes répercussions sur ta famille et ta « vie sociale ». Ce n’est pas rien.

  24. C’est « amusant » mon père a vécu la même situation il y a quelques temps, se sont aussi ses clients qui l’ont « sauvé » au procès

  25. Bah dis donc… Y’en a sur terre qui profite bien de la hiérarchie au travail… C’est triste je trouve… En tout cas bravo à ton papa ; )

  26. C’est clair qu’il y a des cons partout et à tous les échellons de la hiérarchie, pas uniquement au niveau des patrons !! Il y a quand même des mecs responsables dans ce monde, pas que des abrutis qui s’en foutent de leurs employés… Ne généralisons pas trop vite…

  27. Mon père vit ça en ce moment même… 22ans de carrière dans la même « entreprise » (puisqu’il travaillais dans le social) et une augmentation l’année dernière (des points de compétence).

    Et cet été, quand tout le monde était parti en vacances, il apprend qu’on le licencie pour fautes graves, pour imcompétence !!! On dit même qu’il a voler des sous. Heureusement, ça a était prouvé que c’était faux pour l’argent, mais la rumeur court plus vite que la vérité.

    Pareil, passage devant l’Inspection du Travail en plus (parce que mon père est délégué syndical) qui accepte parce que le patron a enlevé les soupsons de détournement de fond et remplacé par incompétence. Pourtant on y croyait, sauf mon père…

    Maintenant il attend les prud’homme et cherche du travail. Mais le social, ce n’est pas vraiment un secteur porteur en ce moment.

    Le pire, ce n’est pas de perdre son emploi, c’est d’être sali, c’est ce que dit mon père. Quand on a travaillé si longtemps à servir les autres en étant payé moins bien que dans le privé, j’imagine facilement ce qu’il doit vivre dans sa tête. Et j’imagine si cela arrivait à quelqu’un qui n’a pas sa cellule familiale bien serré autour de lui, comme mon père, et semble-t-il le tien.

    Mes félicitations à ton père. La Justice est lente, mais juste, pour l’instant je le crois encore, et ton billet fait du bien. Merci à toi (Ce sera le premier que je ferais lire à mon père tiens…)

  28. C’est aussi monnaie courante dans les usines Renault… mais la c’est plus que du harcelèment moral puisque plusieurs suicides ont deja eu lieu… enfin ça, je pense que tout le monde le sait. Le plus choquant est que cela n’arrive pas aux ouvriers spécialisés qui subissent normalement des conditions de travail plus difficiles mais aux cadres :s

  29. Cool pour ton papa. Les boules si ça passait pas au tribunal.
    Je vois quel est ce journal et je ne vois pas ce qui t’interdirais de citer son nom ! Il n’est pas en faute ? Alors… il y a bien une liberté d’expression en France quand même (-_-)…

    Justement, je pense qu’il ne faut pas perdre des opportunités de démontrer des choses comme celles ci.

  30. C’est « La voix du Nord » cette fameuse boite d’enculés ?! Et enfaite ton père il est journaliste ? parce que moi je veux faire ce métier ^^

    A+
    Bon courage et un petit coucou a ton papou au passage !

  31. Mon père a connu la même situation dans les mêmes conditions sauf qu’en plus il s’est fait un cancer derrière à cause du stress et que désormais il est invalide au travail et qu’il touche une misère…
    Bref, il faut lire le Courrier International du mois, ca fait réfléchir aussi !

  32. quotidien du nord ?Nord eclair ou la voix du nord (mais ne les citons pas)lol enfin,c’est bien pour ton pere et pour l’aston,je vend ma vielle bm au cas ou re-lol

  33. Merci à tous pour vos retours , vos opinions 🙂
    Désolé pour ceux dont les parents ont vécu la même chose ou pire, je sais à quel point ça change tout. C’est l’une des raisons pour lesquelles depuis plus d’un an, je me paye quasiment tout tout seul : j’ai essayé de ne pas être une trop grande charge financière….

    (Désolé, un peu fatigué aujourd’hui et pas la force de répondre à tout le monde)

  34. @weetabix : Si la CGT s’en mèle, alors on est sauvé… (joke inside) 🙂

    J’ai ma soeur qui travaille actuellement dans ce quotidien, et qui est ma foi pour l’instant très satisfaite de l’ambiance. Mais bon cela dépend peut-être des services et des cas…

    heureux en tout cas qu’il y ait eu une issue favorable et que ton père ait retrouvé un emploi. Il faut avoir du courage dans ce genre de situations.

  35. Hugues le père de Gonzague, oui il y a une justice, félicitations à la Cour d’Appel de Douai qui a bien compris le petit jeu de la VOIX DU NORD lors de mon licenciement abusif, les PRUD’HOMMES par contre ne sont pas allés jusqu’au bout, malgré une proposition de transaction en septembre 2006 que je ne pouvais accepter étant donné le motif de licenciement qui reste de ce fait, car accepter une transaction ne remet pas en jeu le motif du licenciement. S’il fallait aller jusqu’à la Cour de Cassation je l’aurai fait ! Courage à tous ceux à qui cela peut arriver. Merci à tous ceux qui ont cru en moi, collègues, clients… avocats…

    Qui est à plaindre ?

    A mon avis, ceux à qui ont va mettre la pression au sein de cette société, et c’est déjà fait.

    Ceux qui ont fait de fausses attestations et bien tardives.

    Mais malheureusement avoir des témoignages est difficile, même auprès de ceux qui ont été embauchés un peu grâce à vous.

    A nouveau merci à tous ceux qui m’ont aidé, également à ma famille et à certains amis (du moins ceux qui pensent à vous) car ce n’est pas un parcours facile.

    Mais battez vous et gardez toujours la pêche !

    Hugues DAMBRICOURT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *