Quel avenir pour les fabricants de GPS autonomes ?

TomTom
image piquée sur lepoint.fr

Mon téléphone a un GPS intégré. Certes il est assez haut de gamme mais ce qui est haut de gamme aujourd’hui sera dans les moins haut de gamme demain.

Mon téléphone a un logiciel de guidage, un système de tracking GPS pour le sport et tient dans ma poche. Mon téléphone peut me donner les instructions en synthèse vocale, exporter les cartes sur mon PC.

La seule différence qu’il a d’un GPS autonome comme un TomTom ? C’est essentiellement la taille d’écran.

Maintenant prenez un iPhone ou tout autre téléphone dont l’écran est grand et tactile, mettez un GPS potable dedans. Quel est l’intérêt du coup d’avoir un GPS autonome ?

Est-ce que les fabricants de GPS ne devraient pas commencer à se tourner sur des solutions de licence et / ou de collaboration avec les marques automobiles pour finir par développer uniquement l’aspect logiciel et interface qu’ils maîtrisent fort bien ?

A votre avis, c’est quoi l’avenir des fabricants de GPS autonomes ? Le GPS de niche (pour le motard, le cycliste, le chauffeur routier) ?

27 commentaires

  1. C’est une… bonne question! Un peu (bcp) précoce mais on va y arriver. 🙂

    Moi je pense que la conversion n’est pas difficile pour ses fabricants. Et puis on en parlait, les GPS de portables ne valent pour le moment pas grand chose : ils sont limités, ou les options sont payantes.

    A moyen terme, ça sera sûrement potable. Enfin faut deja y arriver.

    Et puis pourquoi pas un iPhone spécial Tomtom pour dans…. jamais. Ou pas. XD

  2. La ou tu oublies un truc c’est de savoir qui fournit la solution logiciel a ton fabricant de tel ou aux fabricants auto… Tu ne seras pas surprise d’apprendre que de won’t les fabricant de gps autonomes :p

  3. Pour l’écran, il y a aussi la solution que j’utilise avec mon autoradio et mon téléphone :
    http://www.flickr.com/photos/sevelin/2501763205/in/set-72157605124370181/
    http://www.flickr.com/photos/sevelin/2501765849/in/set-72157605124370181/

    J’ai acheté un N95, car le coût de revente de mon ancien smartphone + gps a ouvert les frais. Eh puis sur paris à pied, tu es bien content d’avoir un gps piéton.

    La concurrence devient rude :
    nokia a racheté un éditeur de carte
    Le Gps tient désormais dans la main

    L’alternative pour eux est de faire des GPS multimédias :
    C’est à dire avec les possibilités d’un IPOD ou ARCHOS

    Cela fait un appareil lourd (car grand écran + disque dur) mais cela apporte plus de confort.

    En attendant les cartes mémoire de 16, 32go qui vont transformer les téléphones en vrai jukebox :
    http://www.sevelin.org/fr/blog/technologie/16go-16-go-sandisk-micro-sd-sdhc-microsd-transflash-tf.html

  4. A quoi bon avoir 36 gadgets quand on peut avoir le tout en un!
    Mais la reconversion des fabricants autonomes n’est pas bien compliquée… Il suffit juste de s’adapter!!
    Vous imaginez qu’il y a quelques années si nous voulions nous balader tous les jours avec toutes les technologies qu’il y a dans nos téléphones portables? Nous aurions, un appareil photo, une caméra, un gps, un ordinateur pour accéder à Internet, son carnet d’adresse… Enfin bref, un peu encombrant non?

  5. Pour ma part, je suis assez méfiant des solutions tout-en-un. Il suffit que le « un » ne marche pas pour perdre le « tout »…
    Je serais plutôt du style à tout avoir en miniature (UMPC, GPS, téléphone, APN, …).
    Il est quand même rare de tout utiliser en même temps non?

  6. Moi je voyais plus le GPS comme une option à intégrer entièrement dans la voiture car c’est la qu’on en fait le plus l’usage quand même..
    Comme tu dis on retrouve déjà ça dans le haut de gamme et je pense que ca va se démocratiser assez vite car franchement le GPS est un très belle invention si il est bien utilisé !
    En plus on va avoir notre « GPS » made in Europe 🙂

  7. Je suis comme toi à tout avoir dans le même appareil. C’est d’ailleurs pour ça que j’avais misé sur mon Nokia plutôt sur un iPhone. Je n’imagine même plus retourner à l’ancienne situation où j’avais un récepteur bluetooth couplé avec Qtek. Comme tu le dis les écrans des téléphones vont s’agrandir et le GPS sur téléphone sera plus confortable. Pour l’instant la simplicité des GPS autonomes joue pour eux, mais quand tous les téléphones avec GPS seront tactiles avec de grosses icônes…

    @LaNouche : je suis capable dans certaines utilisations d’utiliser toutes les fonctions sur mon Nokia. Exemple : je prends une photo que mon téléphone géolocalise avec son GPS intégré avant de l’envoyer chez flickr directement dans la rue. Rare ? Pas tant que ça pour moi.

  8. Je pense que certaines personnes sont plutôt fiers d’avoir un GPS autonome dans leur voiture, celà devient un accessoire de mode plus qu’un vrai outil.

    Sinon, je suis étonné que personne n’ai évoqué le Nuvifone de Garmin qui est un peu ce que tu expliques Gonzague, les fabricants vont devoir se diversifier sou peine de voir leur marché s’épuiser.

  9. de l’avenir GPS !!je dirais oui mais plus poussé,type ulta précis,fin avec photo,texte3D et pas cher et surtout avec hauteur pont (poid lourd) tout ça existe,je sais ! mais encore trop chere

  10. Les fabricants de PND vont devoir évoluer assez rapidement car le GPS devient un équipement de série maintenant pour beaucoup de véhicules. Il est même prévu qu’il soit en série sur les Peugeot 407 dès cet été (sauf sur le tout premier niveau de gamme) et ça va continuer à se démocratiser vers le bas de gamme rapidement. Comme la climatisation il y a quelques années.
    Le GPS sur un téléphone, c’est bien en dépannage mais trop gros consommateur de batterie. Je suis revenu, temporairement au duo, téléphone sans GPS et un TomTom, mais pour combien de temps encore ???

  11. je ne vois toujours pas personnellement l’intérêt d’un GPS autonome, alors soit un GPS deja intégré a la voiture mais les options sont chères, soit un gps dans un téléphone pour pouvoir s’en servir en tant que piéton ou autre mais quoi qu’il arrive pour moi le GPS (a part pour les livreurs et taxi) reste un gadget et rien de plus.
    Par contre en systeme de navigation embarqué total dans une voiture (qui gère l’autoradio, la clim etc …) la je dis pourquoi pas

  12. Tomtom, Garmin et route 66 ont déjà du bien se poser la question et puis ils distribuent des versions pour smartphones, symbian et Windows Mobile, donc l’avenir du GPS pour moi tracé…
    Par exemple, Tomtom ne vendra plus ses tomtom mais le logiciel tomtom en passant des contrats avec les fabricants automobiles et de produits electroniques (telephones, baladeurs, UMPC…)
    ils ne vendront plus que du soft, les fabricants high tech et automobile s’occuperont du hardware 🙂

  13. Moi je suis content de séparer les utilisation s des différents produits. Mais je pense que pour le moment, un téléphone peut être un bon GPS d’appoint.

    Quand tu fais 500 Km dans ta journée, les batteries du téléphone au fil du temps devraient perdre de leur vigueur. De plus, mon nokia E65 est beaucoup moins fiable que le linux embarqué de mon Tomtom.

    Et pour finir, je pense que plusieurs équipements qui ne servent qu’au moment où on en a besoin (l’ordi portable, le téléphone, le GPS et l’appareil photo) apportent de meilleures performances qu’un tout en un et en plus s’usent chacun à leur rythme plutôt que l’utilisation intensive d’un seul « boitier » qui est ruiné en 6 mois.

    je changerai d’avis le jour où les batterie proposeront enfin de meilleurs performances. J’ai l’impression que, dans ce domaine, cela fait presque 10 ans que de significatives évolutions ont eu lieu;

    That’s All Folks 😉

  14. Quand j’avais mon HTC Touch et tom tom 6 d’ installé dessus, je n’avais absolument pas besoin d’un GPS autonome. Je branchais mon HTC sur l’allume cigare pour les grands trajets. C’est sur que c’est l’avenir.

  15. @MacGeek13 : Je ne suis pas d’accord, l’avenir c’est le GPS totalement intégré dans la voiture, qui a un écran beaucoup plus grand qu’un PDA ou un téléphone, qui a une meilleure ergonomie d’utilisation en permettant d’utiliser les commandes au volant, ou l’affichage des informations de guidage sur l’affichage tête haute. (ok c’est encore réservé aux modèles haut de gamme mais avec le temps les innovations descendent en gamme). Tout cela sans aucun fil apparent ou d’appareil à brancher quand on prend sa voiture.

    De plus, l’intégration du GPS dans la voiture permet de fournir les coordonnées du véhicule en cas d’accident ou de panne.

    Je ne pense vraiment pas que le futur soit à l’utilisation en voiture d’un GPS incorporé dans le téléphone. Mais ce n’est pas pour ça qu’il n’y aura pas de GPS dans les téléphones, avec le temps on va retrouver des GPS dans tous les produits technologique comme on retrouve des caméras/appareils photo partout (Laptop, téléphone portable, fixe, …)

  16. Dans ma voiture, il m’arrive fréquemment de lancer un podcast pendant ma navigation GPS et de recevoir un email ou un appel, mon N95 faît cela en multitâches sans problème (avant sous windows mobile j’avais baissé les bras).

    Si j’ai un appel, le podcast se met en pause et reprend à la fin de la conversation.

    L’écran 7 pouces de mon autoradio, me donne plus de convivialité (pour lire les emails), mais ça n’est primordiale.

    Par contre le couplage avec mon kit main libre parrot MK6100 est vraiment appréciable pour faire ce que j’ai cité au-dessus.

    Mon seul point noir dans tous cela c’est d’avoir une source d’énergie lors de l’utilisation prolongée du GPS et/ou wifi et/ou TV sur le portable.

  17. Les GPS autonomes ont un avantage, l’intégration dans l’habitacle, mais cette chose est facilement exécutable pour un téléphone.
    Certains n’aiment pas le tout-en-un, les GPS autonomes sont donc faits pour eux.
    Arf je vois que ces arguments ne sont pas suffisant pour soutenir les GPS autonomes, je ne vois pas vraiment comment ils pourraient rester sur le marché… Il me semble que les HTC ont des GPS Tom-Tom, et c’est sur cette voie que les constructeurs de GPS autonomes doivent continuer, faire la partie logicielle pour les constructeurs mobiles…

  18. Les systèmes de navigation de première monte ont quand même l’énorme avantage d’être parfaitement intégrés à la voiture : commandes au volant, commandes vocales, utilisation du son de la voiture, intégration aux écrans déjà présents… Je crois bien aussi qu’ils profitent de « senseurs » autres que le signal GPS : ainsi ma voiture sait quel cap je suis dans un parking.

    Certains modèles récents n’ont pas grand chose à envier aux modèles autonomes les plus aboutis.

    Personnellement je préfère largement un système de première monte qu’un modèle autonome ou qu’un téléphone, bien qu’une puce GPS dans un téléphone soit un argument décisif pour moi. Convergence !

  19. Des business se créés, faut bien que d’autre disparaissent … Il n’y a plus de mineurs en France, bon et alors, ont en a plus besoin.

    On a plus besoin de GPS, ben ils les marques se trouverons un autres avenir ou vont mourir, ainsi vas le marché. Perso, cela ne m’arrache aucune larmes !

    Moi, ce que j’attends mourir, c’est les maisons de disques … dans leurs compositions actuelles, elles ont encore moins d’avenir que les fabriquant de GPS

  20. Moi je suis inquiet pour les fabricants de téléphones.
    Mon GPS est assez haut de gamme, il possède un clavier.

    La seule différence qu’il a d’un téléphone autonome ? C’est essentiellement la présence d’un micro. Et pas de licences sur les micros ! Les opérateurs de téléphones proposent déjà des licences pour utiliser leurs infrastructures…

    🙂

  21. Pour être cycliste, honnêtement, il sera extrêmement difficile de faire plus pratique qu’un téléphone GPS pour le cycliste franchement …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *