Gonzague Dambricourt

Blog perso d'un garçon curieux qui parle dans son sommeil

Publié le par Gonzague Dambricourt


Ce billet a été écrit avec Quentin et Digiboy. Le site n'est linké à aucune reprise volontairement.

Spock : votre vie privée est en danger

Ecrit suite au post de Gonzague sur la sortie du nouveau projet "bêta" Spock - dont j'avais (c'est Quentin qui parle ici) très peu entendu parler mais qui apparement est passé sur TF1 et/ou France 2 - et des invitations qu'il avait à fournir, 100 si je ne m'abuse. En voyant les réactions des lecteurs affluer suite à ce nouveau projet apparemment "alléchant" sans même savoir de quoi il s'agissait... "Super, montre-moi donc ton nouveau truc web 2.0 gratuit et tutti-cuanti même si je ne sais pas ce que c'est !" , nous avons constaté à quel point le phénomène a pris de l'ampleur.

Peu de monde en avait entendu parler avant hier certes mais, mais en vue de l'affluence que celà engendre, j'ai voulu en apprendre plus. Je me suis donc renseigné et je suis tombé sur un article de Rue89. Donc Spock, c'est quoi ? C'est un moteur de recherche, mais qui va piocher sur le web tout un tas d'informations à votre sujet : Nom, Prénom, adresse, téléphone, ... en les ayant bien évidemment renseignés quelque part. Vous entrez donc dans un état d'informations privées devenant publiques. En soi, finalement, le concept n'est pas très nouveau (comme on en discutait avec Digiboy). Ziki vous renseigne, Facebook aussi, et un tas d'autres services web 2.0.

Là où Spock devient malsain, c'est qu'il renseigne des infos qui peuvent être fausses ; exemple, quelqu'un dit à votre propos : "Untel aime les animaux", ce qui est faux. Ceci est tout de même référencé sur Spock étant donné qu'il vous concerne. L'exemple montré est gentil, mais avec un cas comme : "Untel est pédophile", la donne n'est plus du tout la même. Une personne voulant donc nuire à votre vie privée sur internet peut le faire de façon tout à fait aisée.

Voilà ce qu'indique Spock :

le site ouvre la possibilité à chaque internaute répertorié de force de demander que les informations le concernant soient purement et simplement retirées. Chaque profil peut également être modifié afin de corriger d'éventuelles erreurs ou pour apporter une précision supplémentaire.

Encore faut-il se tenir au courant de ce qui est dit sur Spock ! C'est à dire que la confiance n'est plus présente sur ce site, et même à plus large échelle, sur internet, étant tout le temps à l'affut de savoir ce que dit untel sur untel...

Pour conclure ce billet, je voudrais vous conseiller un livre à lire de toute urgence - compte-tenu de l'état de la vie privée et des quelle façon elle se dégrade de nos jours - : 1984. Un livre parlant d'un société ultra-contrôlée. Ce livre a été écrit en 1948 et est effrayant de vérité.

Petite note : c'est quand on voit naître de tels sites que l'on comprend que certains internautes usent encore de pseudonymes même si les adresses IP permettent de recouper un paquet d'informations. Il est regrettable de voir que notre vie privée ainsi que les informations personnelles nous concernant et leur propagation risquent de devenir incontrôlables. Cependant si vous avez l'occasion de créer un profil , profitez en pour vous assurer que personne ne dise des bêtises à votre propos....

Si l'image vous plait, faites nous signe car nous l'avons créée donc n'oubliez pas de créditer qui de droit 🙂

Page actuelle : Gonzague Dambricourt » l'internet, le grand, le vrai » Spock : vie privée = erreur fatale
| Tagged , ,