Stéphane Pfammatter & Moduloweb.ch

Je relaye l’info car je pense qu’il ne faut pas laisser ça courir : le site Moduloweb.ch qui vend une presta pour environ 900 euros.

Cette prestation censée reposer sur une plateforme nommé « Moduloweb » et que notre ami Stéphane Pfammatter aurait développé.

Qu’est ce qu’il y a en vrai (apparemment) ?

Moduloweb est en fait … un CMS (comprendre : un système de gestion de contenu) adapté et surtout renommé par le fameux Stéphane.

L’information est à confirmer mais il semble que Stéphane Pfammatter se fasse de l’argent sur un produit dont il a indûment enlevé les copyrights…

Evidemment il n’est sûrement pas le seul à faire ça mais bon si on peut les trouver un à un 😉

Si vous parlez de ce monsieur sur votre blog / site, évitez de faire un lien portant le nom « Moduloweb » puisque ça ne ferait qu’améliorer son référencement . …

Si vous voulez en savoir plus, ça se passe sur NPDS : Stéphane Pfammatter , ou comment violer les licences GPL et chez Jordan

Edition (20 Septembre 2007) :

Suite aux mails de menace que j’ai pu recevoir de la part du propriétaire du nom de domaine, il se trouve que l’association FreeGuppY a pu travailler avec ladite personne pour rétablir les copyrights sur les différentes plateformes modifiées. Je tiens à souligner le geste et surtout le fait d’avoir reconnu le manque de

32 commentaires

  1. J’avais déjà remarqué cet personne, j’étais tombé tout par hasard dessus alors qu’il avait fait une annonce sur un site de petites annonces.

    Quand j’ai vu l’énorme escroquerie j’avais très envie de me faire passer pour un représentant histoire de lui faire peur. Mais bon, c’est pas mon job, mais ce qui me fait vraiment chier, c’est qu’il y a toujours des clients qui viennent râler parce qu’il y a toujours moins cher ailleurs que chez vous.

  2. Et on a beau savoir que les cordonniers tout ça mais à voir la tête de son site; ça donne pas non plus vraiment envie. Enfin, il a raison, s’il y a des gens assez fous pour acheter sur un tel site, sans références, sans plus-value, c’est qu’ils ne méritent pas mieux… Faut se renseigner un peu avant d’acheter!

  3. Yvan : c’est rageant de se dire qu’il roule du monde 😛
    Olivier : il y a du monde qui cherche un truc simple sans forcément s’y connaître et tôt ou tard ils se font avoir

  4. Je poste ça sur mon blog, ça me dégoûte les gens qui font ça ! 😮
    Gonzague on peut pas trackbacké chez toi ? Parce que je vais te quoté j’ai la flemme de rédiger tout un article :-p

  5. Ping : p4bl0
  6. C’est la connerie des gens qui pensent que pour avoir du bon il faut payer.

    Alors qu’il existe plein de programmes open-source de grandes qualitée

  7. Personnellement, je ne vois pas ce qu’il y a d’illégal là dedans, la GPL (qui est la licence de NPDS) et la CeCILL (qui est la licence de Guffy) n’interdisent pas la revente d’applications sous ces licences.

    Elles imposent juste pour les applications redistribuées, gratuitement ou commercialement, que les sources soient accessibles aux personnes ayant accès aux binaires, et que les sources font mentions des licences & « copyrights ».

    Dans le cas présent, je vois qu’il n’y a pas de download possible, il faudrait uniquement voir après avoir acheté le produit si la personne est vraiment en cause.

    Ensuite, il y a le problème « moral »: le mec se fait des tunes sur du logiciel libre qu’il n’a pas développé. Soit. Mais les auteurs ont autorisés cela en utilisant ces licences. De plus, le vendeur a surement fait d’autres développements par dessus, de l’intégration et vend le service de l’installation: Il ne faut pas s’arrêter à l’aspect logiciel.

    Beaucoup de boites font pareil: Redhat, Mandriva, Suse pour les distributions linux (qui utilisent du code qu’ils n’ont pas développé en grande majorité, ca n’est que du « packaging », comme dans le cas présent), etc, etc, etc. Ca ne reste que de l’assemblage logiciel et de la vente de services.

  8. Mycroft : là il se fait passer pour le mec qui a développé ça alors qu’en gros il a surtout remplacé le nom du CMS original par sa marque.

    Je suis plus que convaincu que Redhat, Mandriva et Suse mentionnent l’origine de leur code 😉

    Pour moi tu peux vendre le service installation et maintenance, lui se fait du beurre sur le développement qu’il n’a pas fait

  9. Cher Gonzague,
    je ne répondrai qu’étant donné l’on ne peut voir ce qui est vendu concrètement, on ne peut se fier qu’à l’avis d’un produit « concurrent » (en l’occurence les gens du produit probablement plagié). Je ne défends pas du tout les possibles « copieurs », je mets en garde juste le fait qu’il serait facile d’accuser à tort aussi des personnes vendant un produit et ruiner une réputation. Je voulais également rappeler que vendre du gpl/des logiciels libres n’est pas illégal. Au contraire.

    Certes, la personne a écrit qu’elle a développée tout le produit. Je n’avais pas fait gaffe à cette petite phrase écrite en gros sur la 1ere page de leur site. Soit. Si tel est le cas, oui, il y a mensonge. Donc escroquerie. Il est assez dommage de ne pas avoir de réponse de modulotruc.

    Reste donc à voir ce qu’ils vendent… Si leur site est issu de ce produit, et qu’ils ont retiré les info de copyright, ok.

    Bref. Tout ceci n’a pas trop l’air d’être sérieux, aucune activité sur le site depuis mai, voire même assez flou. D’où sort la somme de 900 € ? Je ne trouve aucune référence à cela.

  10. 1 mycroft

    Gonzague, de nombreuses sociétés basent leur modèle économique sur du logiciel libre qu’ils n’ont pas développé. On les appelle des SSLL (sociétés de service en logiciel libre). Pour information, Matt Mullenweg, fondateur de WordPress, gagne sa vie avec. C’est mal ?

    Ça fait 10 ans que j’entends le troll sur free as in freedom / free as in free beer, entre les mecs qui disent qu’on peut payer pour un LL parce qu’on vend du service autour, et ceux qui disent « bhouuuu » sale capitaliste. Va falloir changer de troll à l’occasion

    Là où il peut effectivement y avoir escroquerie, c’est si il a changé le nom du (vérifier la ou les licences du CMS), et si oui ou non il en ouvre les sources à ses clients.

  11. Je vais en rajouter une couche.

    Je serais ce monsieur Stéphane, je déposerais une plainte en diffamation, et il y a de fortes chances pour que je gagne. Tu lui fais une réputation d’escroc sur la toile et tu encourages les gens à faire de même, sans pouvoir n aucun cas confirmer tes dires. J’espère pour toi au choix qu’il n’en saura rien, ou que tu as un bon avocat.

  12. Je vais même encore en rajouter : 900 euros, c’est le prix de deux jours de développeur en SSII, soit à peine l’intégration d’un template et la mise en place de ton CMS sur un serveur (avec les tests et toute l’admin qui va avec). Autant dire que dalle.

  13. Sans vouloir prendre sa défense, ce genre de truc peut te mener à une plainte sur le dos pour calomnie … Même si tu ne fait que dire la vérité dans le fond.

  14. Malheureusement, comme déjà dit, c’est tout à fait légal si il mentionne un minimum ses sources au niveau du code (apparemment non ?). Comme déjà dit aussi les SS2L tourne sur ce principe et de toute façon le libre n’est pas entièrement gratuit, c’est un vrai business, tout comme le monde des logiciels propriétaire.

    La seule différence étant la gratuité de certains outils et la communauté de développeur qu’il y a derrière. Je ne pense pas me tromper en disant que tu peux développer ta propre distrib linux avec du code source d’une autre distrib et la commercialiser sans problème si le code est sous licence GNU/GPL…

  15. salut,
    ce monsieur a été contacté à plusieurs reprises pour lui demander de respecter la licence Cecill et de remettre les copyrights. La réponse de sa part a été négative avec comme explication farfelue que les licences francaises ne s’appliquaient pas à la suisse.
    D’autre part, une demande de code source de son produit a été refusé.
    Je peux vous affirmer sans crainte de représaille en diffamation ou autre qu’il utilise l’architecture de guppy. Pourquoi ? Tout simplement car il utilise un plugin appelé adm_redacteurs que j’ai developpé pour ce cms et qui se repose entièrement sur l’architecture de la base de donnée de ce cms.
    Etant donné qu’il ne respecte pas le copyrigh de guppy et la licence, on peut donc affirmer que son activité est totalement illégale.
    J’ajouterai juste que ce n’est pas le fait qu’il vende un service qui me dérange mais bel et bien le fait qu’il méprise le travail d’autrui.
    A

  16. Bonjour,
    Gonzaque, il y a une erreur de sens dans ton exte >
    « (…) un produit dont il a dûment enlevé les copyrights »
    il convient de dire « indûment »
    (d’une manière indue, contraire à la règle, au droit.)

    mycroft, Frédéric2… ,
    C’est bizarre cette facilité à venir prendre la défense d’un escroc sans même savoir ce qu’il a fait et continue de faire d’illégal…
    juste parce qu’on connait un bout des choses qui, elles, sont légales (comme pour wordpress, ou RedHat… )
    Je vous encourage à approfondir vos connaissances sur le thème, et sur les détournements de licences pratiqués par moduloweb.
    Et si ce « stéphane » porte plainte en diffamation, ca peut être amusant au niveau des attendus du tribunal.
    Allez voir aussi du coté du/des CMS plagiés

    Fred’
    en 2 jours tu installes (tout seul), régles et testes un CSM, son admin pour 900 euros ?
    t’es dispo ? on monte notre affaire, j’ai envie de péter dans la soie et de rêver dans le satin.
    A ce rythme, en gros, ca doit faire du 9000 euros par mois, ça ! chouette !

    Donc je maintiens, en l’absence de discours clair et de respect de la propriété de la part de moduloweb sur son assemblage de CMS, ce monsieur Stéphane est un escroc !

  17. Bonjour,

    Travailler et gagner de l’argent avec GuppY, et avec un logiciel libre est légal. C’est même encouragé. Je dirait ENCOURAGANT.

    Par contre enlever le copyright et répréhensible.

    Les developpeur (les vrai, ceux qui on sué sur le code) le font pour le plaisir et la gloire,
    En enlevant le copyright vous leur supprimez les deux.

    C’est pourtant pas compliqué : La licence Cecil (GnuGPL) donne tous les droit (y compris de faire de l’argent) avec pour seulle limite de ne pas changer le copyright et de ne pas changer de licence.

    Cet individu à contrevenu à ces deux contraintes.

    La licence GnuGPL laisse égalment une ultime liberté.
    « Si vous ne pouvez pas resister à l’envie de virer le copyright, Ni de changer de Licence : Changez de logiciel. »

    à bientôt

    HubbY
    Vice président et faisant partie de l’honorable confrérie des vingts Co-fondateur de l’association freeGuppY.

  18. Ping : le Barrablog

Les commentaires sont fermés.