Prise en main / test : Panasonic GF1

Après avoir passé quelques semaines en compagnie du Panasonic GF1 , un « micro quatre tiers » , voici mon avis. Imparfait (mon avis) et accompagné de quelques images 😉


Petite erreur dans la vidéo quand je lis des trucs sur Amazon vous l’aurez compris ^^

J’adore
– objectif interchangeable et le pancake 20mm F1.7
– form factor
– mode vidéo
– utilisation de cartes SD

Je n’aime pas trop trop beaucoup :
– le prix
– les limitations en termes de sensibilité ISO (liées au petit capteur entre autres)
– le format des vidéos (.mts ..)
– le prix des accessoires (viseur électronique etc)

Mais euh je veux voir des photos! . Ok :

Achat Panasonic GF1 :
– Achat sur Amazon

Bonus !
Lorsqu’un pancake tombe dans la neige avant le 31 Décembre on dit :
A-Que c’est un pancake qui est tombé dans la neige avant le 31 décembre
B-une Kipa Surgelée
C-Frizby comestible
D-La Réponse D

31 commentaires

  1. Not bad, not bad at all. The focusing part seems tricky.

    I also can’t stand the fact that the view-finder is an « add-on » you have to pay for. :/

  2. Merci pour ce test il y a encore quelques efforts à faire de la part des constructeurs pour vraiment concurrencer les Reflex (d’entrée de gamme) à mon avis, que cela soit pour la sensibilité ISO, le piqué etc… mais on y arrive…

  3. Tiens pour une fois je n’aime pas trop ton essai ^^ et forcément je commente la seule fois où je n’aime pas hein 🙂

    Pour revenir sur quelques éléments du test:
    – Effectivement les automatismes « dérapent » un peu, en particulier sur le tiers chromie rouge/magenta, mais c’est un problème uniquement si on n’utilise pas le mode raw (et qui franchement va faire du jpeg ou du tiff avec un boitier comme celui-ci ?). Idem pour les hautes lumières.
    – Heureusement (!) l’enregistrement vidéo est en .mts pour l’AVCHD Lite, du coup on n’a que la limite légale de durée (liée à une certaine taxe d’importation …) de 30 min, pas de limite liée au format de données de la carte. Et la prise en charge en conversion ProRes par Final Cut est parfaite en log & transfer. Tu aurais préféré un vieux Mjpeg limité à quelques minutes ?
    – Le prix, correct dans la gamme, et plutôt cohérent face à ses concurrents
    – Tu oublies de mentionner la compatibilité montante du format avec de plus en plus de fabricants pour les optiques, et une adaptation facile de nombreux cailloux (essaye un Leica dessus, résultat très intéressant, ou même un Noktor 50 à f0.95)

    PS: Quelques liens vers mes photos ou vidéos avec le GF1, au cas où certains veulent voir plus d’exemples http://vimeo.com/stfchung/videos & http://drp.ly/XzveF )

  4. Cla : yeah
    Pupilux : oui , eh bah écoute là j’ai le NX10 en test et il est impressionnant
    Pierre / flocuo : c’est votre dernière bafouille ? ^^
    Stef : haha alors pour le RAW, écoute moi j’ai un usage un peu « bizarre » (et je le sais) des appareils mais je shoote rarement en RAW (même avec feu mon D3) je shoote et la photo doit me plaire et généralement je ne les édite pas donc le JPEG me suffit (et m’économise le temps de conversion) 😉
    – pour le MTS .. .quid d’un joli .mov 🙂
    – Le prix : oui mais je ne parle pas VS la concurrence je parle en général
    – Mentions des objos utilisables : tout à fait .. regarde : http://www.flickr.com/photos/lordgonz/4177866745/ ^^ c’est sur mon flickr hehe

    Mais ne nous méprenons pas je trouve le GF1 super, si les sousous étaient dans mon porte monnaie j’en prendrai un avec une bague pour mon 50 nikkor F1.4

  5. Un enregistrement en .mov briderait l’enregistrement à 31 minutes si mon calcul est exact (4Go du FAT32), hors Europe et modèles en import parallèle 😉
    (ok ici pour la grande majorité, osef vu qu’ils ne veulent pas payer la taxe et donc brident à 30 minutes)

    Et shoote en raw !!! le jpeg c’est juste bon à accélérer les rafales sur un reflex pro à orientation sport ….

  6. @gonzague @stf_chung vous faites vraiment des photos en équivalent 100mm ? Je dois en faire maxi deux ou trois par an. Mes focales de prédilection restant le 35 et le 50. C’est d’ailleurs tout le problème de ces petits formats (micro 4/3 et APS-C), difficile d’avoir de bonnes focales fixes lumineuses qui ne soient ni énormes ni démesurément chères.

  7. @stf_chung, terrible tes photos! Je suis vraiment épaté de voir le rendu de ce petit appareil..

    Dommage que son prix me coupe aussi la gorge 😀

  8. La réponse B. C’est mon ultime bafouille.

    Non, l’appareil photo je m’en fiche par contre, j’attends un appareil qui évite de prendre mon index. Y a pas encore le capteur.

  9. @stf_chung : shooter en RAW n’est à mon avis pas une fin en soi, et les pro-RAW ont souvent un regard condescendant sur les (grosses billes d’) utilisateurs de JPEG.
    De ce point de vue là, je ne peux que plussoyer Gonzague : vue la qualité des JPEG sortis aujourd’hui de nos boitiers, vue le bon dématriçage des dits boitiers, vue la lourdeur d’un bon workflow, shooter en JPEG peut VRAIMENT être un choix raisonné et raisonnable !
    Je te renvoie d’ailleurs (tu l’as peut être lu) au dernier Réponses Photo, où même un JC Béchet reconnait ne shooter qu’en JPEG.
    Enfin, eu égard à la qualité des JPEG exploitables directement aujourd’hui, j’ai quant à moi préféré il y a quelques temps le PEN EP-1 qui fait hurler les GF1 users qui le haïssent, mais dont les jpeg sont quasi parfaits … sans parler de sa gueule !
    Enfin, penser sa photo au moment de shooter n’est pas désagréable en soi, les arguments de post traitement du RAW sont quasi rédhibitoires quand il s’agit d’apprendre la balance des blancs, la gestion des isos, l’expo, le mode d’expo etc etc …

  10. @poop merci, ce ne sont que des photos de test, sans prétention

    @nico
    ok je développe un tout petit peu:
    Utiliser une technique quelle qu’elle soit n’est pas une fin en soi, rien qu’un outil pour obtenir le meilleur. Comme j’utilisais le zone system autrefois, je (et tant d’autres) travaille en raw avec un 1D ou un D3, simplement pour exploiter le workflow le plus efficace en terme de qualité. Comment expliquer à un client qu’on aurait peut-être pu avoir mieux, mais qu’on a préféré un JPEG juste « exploitable » ?
    A l’usage d’un petit boitier comme celui-ci (le GF1 est à considérer comme un troisième boitier, un second au mieux, idem pour le Pen), le raw est assez indispensable à mon sens parce qu’il permet de retirer quelque chose de correct à partir des infos enregistrées (avant qu’elles ne soient ramenées sur 8bit/RVB) et ce malgré les limites de l’appareil, qui se situent du côté de la latitude, de la sensibilité et de soucis d’aberration chromatique dans certaines plages. Ca n’empêche pas de maitriser la technique à la prise de vue, message que je répète en boucle dans toutes mes journées de formation 🙂

    (Réponses Photo ? comment dire … euh … non 🙂

  11. petit capteur, petit capteur…. c’est quand même largement mieux que ce qu’on trouve sur des compacts haut de gamme qui sont à peine moins cher (genre Canon G10 ou Panasonic LXx).

    J’ai acheté récemment l’Olympus EPL1 (650$ avec objectif 14-42mm) et j’en suis pleinement satisfait (hormis le boitier en plastique, mais bon vu le prix..). Possesseur aussi d’un Panasonic LX2 (désormais à vendre) il est hors de question que je retourne sur un compact… En tout cas pas à plus de 200 pièces 😉

    Pour des amateurs qui aiment la simplicité et la compacité mais ne veulent pas trop compromettre la qualité, je trouve ce type d’appareil parfait. Mon prochain achat sera surement le pancake de Panasonic, j’ai vu partout qu’il vaut bien son prix…

    Sony prépare aussi un appareil similaire (avec leur propre standard cela dit).

  12. @stf :
    OK, pour ce point de vue sur le RAW, en tant qu’outil de « perfection ».
    Un point clé de ton argumentaire est le terme « client », et je conçois aisément que dans ce cas de figure, il s’agisse de fait d’aboutir au meilleur résultat.
    Quant à « Réponses Photo » … d’accord avec toi, mais attention, une petite condescendance pointe à nouveau 😉
    @Mox Folder :
    Le petit regret que l’on peut avoir avec l’EPL1 est l’absence de molette, un chouill’ rédhibitoire sur un appareil dit « expert » (RAW, menus débrayables …) … quant au pancake, il ssmble que celui de chez panasonic recueille effectivement les suffrages !

  13. D’ailleurs @stf : peux tu nous décrire en quelques mots, les étapes clés de ton workflow ?
    Oups, @gonzague : désolé de polluer ton billet de la sorte …

  14. (oui désolé pour la pollution …)

    @nico
    workflow courant:
    – prise de vue raw en essayant de placer les noirs à 5%, selon contraste maxi de la scène, balance manuelle si possible, auto en reportage
    – passage en DNG via DNG Converter (je ne vais pas m’étendre sur les nombreuses motivations tant techniques qu’idéologiques) sur raid sécurisé
    – importation, modification des métas et classement dans Lightroom
    – traitement des corrections primaires, le plus possible en synchro, des images potentiellement « utiles »
    – traitement des corrections secondaires (locales) pour les images qui vont être exploitées
    – passage dans Photoshop en objet dynamique pour les images à destination professionnelle
    – archivage dans Lightroom
    – backup vers serveur pour exploitation de l’archive globale via Bridge

  15. @Nico : De part ses modes i-auto, scène et art j’appellerais pas l’EPL1 un appareil expert. Au contraire ça en fait un excellent point-&-shoot. Par contre il est vrai que ça manque de boutons (un bouton pour le focus manuel/auto aurait été bien) et il faut parfois aller dans les menus pour certaines configs.

  16. Je trouve que le bruit est toujours un problème sur les lumix.. dommage que pour le prix ils n’aient pas arrangé un peu ça.. mais bon la petite taille est déjà un gros avantage, on peut pas tout avoir..!! En tout cas merci pour la démo !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *