Test : Uber – le « chauffeur privé »

Uber

Vous connaissez Uber? Vous en avez entendu parler? Depuis la dernière édition de LeWeb, le service s’est fait connaître en France. Allez, petit briefing et un code pour avoir une petite réduc sur votre première « course ».

Si vous habitez Paris et que vous prenez le taxi de temps en temps vous savez qu’on a .. une chance sur hmm .. 1.5 de tomber sur :
– un chauffeur désagréable
– un chauffeur qui ne vous laisse pas entrer dans sa voiture sans savoir où vous aller
– une voiture qui a les portes fermées, le chauffeur entrebaillera la fenêtre de 2mm pour vous entendre dire où vous voulez aller.
– un chauffeur qui soufflera à l’annonce de votre destination. Oui vous êtes relou.

Vous avez aussi une chance sur cinq de tomber sur :
– un chauffeur bourré
– une voiture sale
– un chauffeur qui fait la conversation à sa femme ou à ses potes pendant tout le trajet.
– un chauffeur dont la machine à carte bleue (TPE) est mystérieusement tombée en panne.
– un chauffeur qui arrive avec 12 000 euros au compteur, il a fait 130 fois le tour de Paris avant d’arriver, c’est pas sa faute.

On ne va pas généraliser mais j’ai moins souvent de bonnes expériences en taxi que de bonnes. Pourtant je suis pas spécialement chiant. Mais pour un service qui coûte relativement cher, rouler dans une 406 toute pourrie avec un chauffeur qui se lave pas, appelle toute sa famille pendant le trajet, des sièges pleins de poils de chien et qui ne prend pas la carte bleue… ça me fait chier.

C’est là qu’est arrivé Uber. Tadam. Alors c’est quoi ? C’est un service « né » aux Etats-Unis-d-Amerique-du-Nord avec pour idée d’être votre « chauffeur privé ».

(Attention je vais placer une évidence) Tout le monde n’a pas les moyens d’avoir son propre chauffeur mais par contre d’avoir accès à un service similaire de temps en temps.. pourquoi pas.

Uber est donc un intermédiaire entre des chauffeurs (qu’on espère polis, gentils, intelligents, au poil doux), leur voiture (haut de gamme) et le client qui .. après tout aimerait juste aller d’un point A à un point B sans être pris pour une sorte de **** par des gens qui se livrent presque à du racket organisé et qui mériteraient le titre d’Intouchables tant on se débat pour ne pas leur enlever leurs petits privilèges. Breffff.

Sur votre téléphone, une application Uber (sur votre iPhone ici, sur un Android ici). Pareil dans la voiture du chauffeur.

Vous lancez l’application et voilà ce qui apparaît grâce à la magie de la géolocalisation :

L’application vous trouve et vous indique les voitures proches de vous, le temps estimé avant l’arrivée d’un chauffeur. Cliquez commander et hop, le nom du chauffeur qui vous est affecté et sa note (* j’y reviens ) moyenne apparait. Vous recevez un SMS de confirmation. Vous attendez sagement votre voiture et vous pouvez même appeler le chauffeur si vous avez besoin de vous assurer qu’il a bien les yeux verts pour lui poser une question, lui indiquer un petit changement ou comment vous repérer.

Pendant la course rien de particulier ne s’affiche sur votre mobile, c’est un des points de mystère d’Uber : avant d’arriver on ne sait pas combien ça va nous coûter car il n’y a pas de compteur. Le bon truc c’est que contrairement aux taxis, il n’y a pas de facturation de « l’approche » (c’est à dire que vous ne payez pas tant que vous n’êtes pas dans la voiture alors qu’un taxi parisien vous facture à partir du moment où il se met en route vers vous).

Avant d’avoir lancé votre course, vous aurez pris le soin de choisir sur quelle carte bleue être débité :

(Rien que cette fonction est hyper pratique : vous pouvez monter dans un « Uber » sans liquide sur vous .. Et même sans votre carte bleue pour peu qu’elle soit configurée sur l’application)

Alors .. j’ai donc testé le service Uber à de nombreuses reprises sur .. une quinzaine de courses et une seule décevante (et le service client Uber m’a remboursé une partie de la course). Résultat? Quel plaisir de commander tranquillement son taxi depuis le canapé, la douche (oui oui), les toilettes (pourquoi pas) ou en prenant son dessert au resto. Les voitures? Série 7, Classe E, A6, C6 ..

Parmi les petits trucs au top (je ne sais pas si c’est prévu pour être là tout le temps) : des bouteilles d’eau attendent les passagers à l’arrière des voitures et un jour de pluie, le chauffeur est venu avec un parapluie m’accompagner de la sortie d’un bâtiment jusqu’à la voiture. Le côté « chauffeur » est vraiment là. Adieu l’aspect je-suis-victime-des-taxis-parisiens.

Côté tarifs, il y a du bien et du moins bien chez Uber. Le moins bien ? La course minimum est de 15 euros. C’est plus que les taxis normaux mais il suffit de réfléchir avant. De jour c’est plus cher qu’un taxi normal (mais je préfère payer plus que d’être traité comme une merde..), de nuit ça me semble pas plus cher qu’un taxi. Les courses vers les aéroports sont très chères (forfait).

Honnêtement le reste est raisonnable rapport qualité / prix. Bien sûr une telle qualité est peut être possible pour moins cher mais les taxis parisiens nous habituent à une qualité basse pour un tarif élevé.

Le code promo : ubergonzague
Je vous invite à tester Uber sur Paris (et sa proche périphérie) en utilisant le lien suivant pour vous inscrire « ICI » ce qui vous fera bénéficier de 10 euros de réduction sur votre première course. Et je suis preneur de votre avis! Vous pouvez aussi taper « ubergonzague » en code promo dans l’application 🙂

Notes :
– A la fin de chaque course, vous notez le chauffeur (de 1 à 5 étoiles) et le montant de la course s’affiche sur votre mobile. Vous recevez dans les secondes qui suivent une facture très claire et (un peu trop) détaillée par email.
– Uber est sur Twitter
– Les tarifs d’Uber sont détaillés ici.

Uber – Service de chauffeur privé

Uber – service de chauffeur privé commandable sur mobile – est parfait pour se déplacer avec classe, un chauffeur aimable et des véhicules hauts de gamme

N’étant plus fan des taxis parisiens qui ont tendance à être désagréables (portes fermées à clef, chauffeur pas très bien luné , qui téléphone ou fume pendant la course.. et voitures pas forcément en bon état) , j’ai testé et aimé Uber. Un service de chauffeur privé efficace et agréable doté d’un excellent service client. A essayer avec le code de réduction ubergonzague 🙂

Noté Gonzague: 4.5 étoiles
****1/2

108 commentaires

  1. Ah Uber ! J’ai testé le service à LeWeb (comme de nombreuses personnes) et pour une non parisienne et non habituée aux taxis, c’est le top ! Oui je ne sais jamais qui appeler pour avoir un taxi quand je suis perdue dans la Capitale. Alors qu’avec Uber c’est si simple. Ok c’est plus cher qu’un taxi normal mais la qualité du service est bien là. Le top ? Pouvoir téléphoner à son chauffeur pendant qu’il vient vers nous et voir par la suite, sur le site, le trajet effectué (ce qui permet de vérifier qu’on n’a pas fait 3 fois le tour de Paris avant d’arriver à destination). Bref j’ai adoré !

  2. Pour avoir une idée des tarifs, c’est globalement le double d’un taxi parisien G7 classique en tarif nuit. Pas cadeau, donc. Peut-on utiliser le service sans iPhone / Android ? Par ex en web mobile sur BlackBerry ?

  3. J’ai eu l’occasion de tester pour la première fois la semaine passée, et j’ai été très bluffé.

    Les derniers métro était passé, je me trouvais dans un quartier pas forcément très « sur », en 5 minutes le chauffeur était présent. Ce dernier sort pour vous ouvrir et fermé la porte au départ comme à la destination.
    Le chauffeur m’a également demandé quelle musique je désirais écouter.

    Enfin vraiment très bluffé par le service. Je recommande à vraiment tout le monde !

  4. Wep. Sauf qu’effectivement, les tarifs sont hors de prix par expérience et incalculables avec la formule donnée, 

    Par exemple : Lorsque votre Uber avance à plus de 11 mph (25 km/h en Paris), nous facturons en distance. Lorsque votre Uber ne dépasse pas les 11 mph (25 km/h en Paris), nous facturons en temps. 

    Alors que la formule donnée est : 
    0,00€ de base base + 2,60€ par kilomètre+1,10€ par minute = Facture Uber

    et qu’en plus, il y a du yield management en prime. (C’est à dire que si votre course « devait » faire en gros 30 euros, mais que vous êtes plusieurs à vouloir ce taxi Über, un coeff permettra de délivrer le taxi à celui qui accepte la course à 35, 40 voire 50 euros. Ce qui fait que des coeffs de 6,5 sont apparus, faisant descendre la rue de rivoli pour 60$ (15€ le kilomètre)

    (Et il faut compter aussi les frais bancaire $ => €)

    Bref, Il y a une demande, il y a une offre. Sauf cas _très_ particulier (dernier métro etc…), payer 60 euros pour traverser à moitié Paris, je n’en vois pas l’intérêt (surtout pour le peu de temps gagné, qui est primordial sur le métro alors qu’il y tant de pb de circulation).

  5. Ayant pu tester le service qui effectivement est top je rajouterai quelques précisions :

    – globalement centré sur les ‘beaux arrondissements’. Inutile d’espérer partir du 20ieme (cela se comprend néanmoins vu la clientèle visée)
    – en journée attention, n’a pas l autorisation de prendre les voies de bus (ce qui peut vite être galère en cas d embouteillage)
    – comme indique manqué de visibilité sur le prix final pendant la course

  6. Mais vous êtes affreux de parler comme cela des taxis. C’est même diffamatoire. Pour quelques bonhommes bourrus, vous jetez opprobre sur la profession, et la profession je m’en fout, sur des êtres humains qui certainement à 99% des cas sont honnêtes.
    Et oui vous pourrez caresser le poil doux des chauffeurs Uber, bonnes bêtes, jusqu’à ce que vous les descendiez à la prochaine « mauvaise expérience ».
    J’aimerais bien savoir ce que les taxis auraient à dire de leurs clients : pas bonjour ni au revoir la plupart du temps, ils puent, oui, il paraient qu’ils puent car l’haleine alcoolisée après 23h00 dans 1m2 c’est écœurant, et beaucoup puent même sans l’alcool, il ne sont jamais contents, s’il y a des embouteillage c’est de votre faute, vous auriez dû passer ailleurs…
    Et les chauffeur Uber… ils sont neuf, mais on verra quand on les prendra aussi pour des …
    Et petite pique, vous êtes un bloggeur ? Mais vous ne faites pas correctement votre boulot, les fautes d’orthographes, vous devriez ne pas en faire.
    Moi je peux en faire, je suis femme de ménage, donc bonne à rien, c’est ma patronne et ses copines qui disent cela.

  7.  »
    j’ai moins souvent de bonnes expériences en taxi que de bonnes »

    Sinon, je suis désolé, mais je confirme un peu cette histoire de taxi… Soit t’es chiant, soit t’es pas assez intéressent pour lui, soit il fait 4 tour de maison pour arriver. Le seul taxi que j’ai trouvé, et qui était absolument parfait, c’est en campagne, pas sur Paris. 

  8. Uber semble vraiment pratiquer des tarifs prohibitifs. Je préfère même pas le tester. J’aimerai bien qu’il y ait une appli ou un service vraiment efficace et accessible dans les transports.

  9. Pour les prix, c’est pas discutable, c’est un service haut de gamme donc c’est normal que ce soit plus cher, ça ne s’adresse pas à tout le monde.

    Par contre, concernant la circulation, si ce ne sont pas des taxis, j’imagine qu’ils n’ont pas le droit d’emprunter les voies dédiées aux transports en commun, tu confirmes Gonzague ?

  10. Je ne suis pas du tout affreux. Et puis quoi encore.

    Non ça n’est pas diffamatoire merci de ne pas tout mélanger. C’est basé sur du vécu et je peux trouver bien du monde pour corroborer.

    Je dis bonjour et au revoir aux taxis, j’ai rarement une réponse. 

    Les chauffeurs Uber ne sont pas du tout « neufs ». Vous ne savez pas de quoi vous parlez.

    Pour les fautes d’orthographes, ça se corrige, je les corrige et j’accepte volontiers qu’on me montre quand j’en fais. Si c’est ça votre « pique » .. ça ne pique plus beaucoup.

  11. C’est simple : dans la voiture il fait bon, tu as de la place (VS dans le métro serré comme des harengs qui passent dans des tubes souterrains), on vient te chercher et on te dépose *devant* ton lieu de RDV.

    C’est un mode de transport différent c’est simple 

  12. 🙂 bien.
    Peut-être parce que je suis très jolie et très polie, tout le monde, je dis bien tout monde est gentil avec moi. Même les taxis. Donc cela confirme que en fonction de ce qu’on est et nos actes, on ne partage pas tous la même réalité.
    Bonne route à tous, en Uber ou autres.

  13. Les taxis parisiens, faut avouer, c’est souvent de la merde. Leur monopole est vraiment chiant et puant pour le client.

     – Disponibilité inexistante sur les heures de pointes
    – Système de commande sur les réseaux datant du moyen âge
    – Frais d’approches exhorbitants (j’en ai souvent pour moins en course réelle que pour les frais…)
    – Politesse / Propreté douteuse
    – Refus de prise en charge pour course trop courte (La loi, ils s’en branlent…)
    – Pas de port de la ceinture
    – Coups de fils intempestifs
    – Radio RMC/RTL/Foot
    – Agressifs envers les autres automobilistes et les passants (« T’as de la chance que j’ai un client ! »)
    – Machine à carte bleue « en panne » un tiers du temps

  14. Pour les taxis je serais plus gentille mais c’est peut-être parce qu’en tant que demoiselle j’ai tout de suite un avantage au départ 😉 … pour peu que je leur dégaine mon plus beau sourire et un brin d’humour et j’arrive parfois à avoir ainsi un chauffeur de taxi près à faire Paris / Mulhouse rien que pour rester avec moi (bon Gare de l’Est dans les temps pour pas louper mon train suffisait lol)
    Mais en effet même avec cette technique de charme je me suis retrouvée avec des chauffeurs bourrus ou je m’en foutiste au possible … dommage ! 

  15. Salut Gonzague,

    Je suis désolé, mais je suis un peu d’accord avec Bonjourmerciaurevoir (drôle de nom). Je n’ai personnellement jamais eu de problèmes avec les chauffeurs de taxi. Je ne discute pas spécialement avec eux car je préfère généralement voyager tranquille et la plupart du temps, je dois l’avouer, je les utilise après le dernier métro… dans un état d’alcoolémie qui ne doit pas me faire sentir très bon.

    Après, j’avoue, le service Uber est quand même top. Les chauffeurs sont top et les bagnoles superbes. D’ailleurs, si ils ont un accès à des stats détaillées des trajets… ils ont du bien se marrer en regardant mon dernier 😉

    Pour résumer mon message : dire qu’Uber c’est top, ok. Insulter 66% des chauffeurs de taxi de la capitale… très limite.

  16. Je ne vais pas changer de sexe et me faire greffer des seins pour que les taxis m’ouvrent leurs portes, acceptent d’aller où je demande sans rechigner et se décident à me dire bonjour, merci et au revoir 😉

    Ma réalité est qu’en tant que client aimable, poli, dans 90% des cas je n’ai pas un service à la hauteur du tarif pratiqué. Tout simplement. 

  17. Je comprends ton message mais :

    – Je n’insulte pas les chauffeurs (ou alors montre moi où? Je parle juste de mon vécu et des 5 personnes de mon bureau qui me font les mêmes retours, sans compter mes amis .. )
    – Je prends majoritairement le taxi étant complètement sobre, propre (sortie de douche ^^)
    – Je ne leur demande pas de me raconter leur vie ou moi leur raconter la mienne

    Donc je ne suis pas sur que tu sois d’accord avec bonjourmerciaurevoir au final ^^

  18. Et pourtant le 20ème arrondissement vient d’être élu par les inrocks, le meilleur arrondissement de Paris où il fait bon vivre…

  19. C’est tellement vrai pour les taxis parisien !!! Uber c’est vraiment cool j’ai discuté 10mn avec le chauffeur, et pour l’instant il a beaucoup de mecs qui bossent dans le web!! On se demande pourquoi 😉 En tout cas le service gagne à être connu ( enfin pas trop non plus ) Au fait Gonzague faut qu’on parle je dois te faire tester un nouveau produit d’urgence!

  20. Et je ne suis la femme de personne. Je défends les plombiers, les concierges, les caissières, les agents aux guichet. Tout le petit peuple qu’on maltraite et qui, de fait, fait la gueule.

  21. Comment fail.

    Je reprends.

    En fait les taxis parisiens ont pour principal defaut d’etre parisiens, hein, en province (plus general tu meurs) c’est souvent autre chose.

    Ca me derange toujours un peu de payer pour acheter un respect falsifié qui n’est la que parce qu’il est stipulé dans le contrat du chauffeur qu’il faut etre gentil avec le monsieur.

    Et je confirme, l’impression laissée par ton article est un peu condescendante, type mentalite petit-bourgeois (je parle bien d’une attitude, non d’une origine sociale ou de revenus, hein). Ca reste une impression du domaine de l’informel, mais tout de meme, le « blogueur high tech » qui se pavane dans des berlines de luxe a 15$ du km car « les taxis ne me disent meme pas bonjour », il faut comprendre que ca puisse en outrer legerement quelqu’un. Surtout quand ils connaissent la realité du (dur) metier de taxi.

  22. J’ai viré le commentaire semi vide dans lequel tu t’es raté(e) du coup 

    Tout à fait pour le taxi c’est douze mille fois mieux (j’exagère) en province.

    Je me retrouve dans l’idée du « dommage de payer plus pour qu’on soit gentil avec toi » mais tu t’y prendrais comment pour que les taxis soient aimables?

    Pour la fin de ton commentaire, je comprends. Mais ne suis pas totalement d’accord, pour plusieurs raisons:
    – qu’est-ce que c’est pour toi un « blogueur high tech », qu’est-ce que ça sous entend? ça n’est pas mon métier, ça ne me définit pas
    – qui se pavane : bof pas vraiment, je ne prends pas la voiture pour être vu mais pour aller d’un point A à B vite, ou quand je suis chargé de choses que je ne peux pas prendre en vélib / ou chiant / dur à atteindre en métro. Et les gens qui me connaissent te confirmeront que l’essentiel de mes transports sont en vélib
    – je trouve que – rarement ou alors souvent si on peut – il faut se faire plaisir dans la vie et en profiter un peu. Je prends rarement le taxi / uber mais quitte à payer je préfère payer un peu plus pour avoir mieux. Est-ce que c’est petit bourgeois? Si les gens veulent mettre cette étiquette.. oh well je ne peux rien y faire
    – outrer quelqu’un : tout peut outrer n’importe qui. Imaginons quelqu’un qui pense me connaitre en lisant un article. On peut être outré vite. Moi je suis « outré » de l’impolitesse de la majorité des taxis que j’ai pris et de la qualité de service relativement basse sur Paris.
    – connaître la réalité du dur métier de taxi : alors ça .. oui et non. Le métier de taxi est dur certes et oui il faut bosser pour vivre patati patata. Mais quel critère fait qu’un métier est plus difficile qu’un autre? On peut aussi relativiser quand même : si tu as le choix entre faire ça et éboueur , tu prends quoi (taxi pour humains ou taxis pour poubelles) 😉 . Il existe surement des métiers moins « difficiles » que les autres, perso je ne sais pas je bosse depuis que j’ai 18 ans pour subvenir à mes besoins, c’est pas chiant je m’éclate car j’arrive à faire ce qui me plait mais c’est crevant et c’est bien plus d’heures que la plupart des boulots en France..  tant pour la pression / les responsabilités que le nombre d’heures. Oui les taxis c’est pas forcément cool , tu es assis toute la journée, tu te défonces le dos dans ta bagnole mais tu es pas sur un chantier à respirer de la poussière et porter des kilos de parpaing, te défoncer le dos .. bref l’herbe est souvent plus verte dans le jardin du voisin. Oh et je suis convaincu – parce que je l’applique – que faire son boulot avec bonne humeur aide à rendre le tout bien plus agréable. Même les tâches chiantes. Paragraphe sans queue ni tête mais tu comprendras bien l’idée 

    Vu ton email je ne sais pas si tu recevras cette réponse 😀 mais au moins j’ai répondu. Je ne trouve pas ça condescendant d’avoir été déçu de mon expérience des taxis parisiens. Il aurait été condescendant de dire « oh vous n’avez pas votre chauffeur? tout le monde devrait en avoir un » ou « vous roulez en métro ? à pied? mon pauvre ». Ce n’est pas ma pensée. Je continue à me déplacer en vélib : moins de fainéantise, ça fait découvrir Paris et c’est à un rythme appréciable.

  23. Quels commentaires! De ma part je travaille avec Uber à Paris depuis 2 semaines, donc je ferai pas de pub, je voulais juste te remercier, Gonzague, pour cet article et aussi à tout le monde qui a laissé des commentaires, et aussi à Gonzague encore une fois pour toutes tes réponses hyper complètes!

    Même si tu n’es pas « blogueur professionnel, » j’apprends en lisant 🙂

    Ca a été un plaisir de lire vos réponses au fur et à mesure pendant la journée, car c’est les retours comme ceux-ci qui peuvent nous aider à assurer une uber qualité de service.
    Concernant les taxis (car je vois beaucoup de commentaires là-dessus et je comprends – j’ai fait une vidéo sur le sujet de pas pouvoir rentrer chez soi le soir..), on ne se positionne pas contre les taxis, nous nous voyons comme complémentaires avec eux. Comme Gonzague le dit très bien, il y a pas mal de clients qui prennent un taxi parfois, et un Uber des autres fois.D’ailleurs s’il y a des chauffeurs de taxi qui aimeraient venir travailler avec nous, nous serions pas contre ;)Pour ceux qui n’habitent pas Paris – croyez-moi, je suis déçue aussi que Uber n’est que sur Paris pour l’instant; faut vraiment le tester quand vous venez la prochaine fois. Bises à tous et bonne nuit

  24. Voyons. Qui mailtraite les plombiers ? Parmi les artisans les mieux payés de France ( 20 minutes d’intervention sur une chaudière : 170 euros hop .. ) 

    Qui mailtraite qui dans les taxis parisiens? 

    Moi je vois ça par exemple : https://twitter.com/francois/status/161922682626129920 ..  je me dis ouf je suis pas fou 

  25. Entièrement d’accord avec ta description des taxis parisiens. Je les ai pris plusieurs fois par semaine pendant des années et je confirme. La qualité de service est plus souvent médiocre qu’excellente.

    J’aime beaucoup l’idée du service que tu nous présentes, mais tu te fourvoies quelque peu sur les tarifs. Les forfaits fixes pour les aéroports sont énormes (100 à 120 € !) et le fait que les factures soient libellées en USD pose un véritable problème, car cela allonge la note – déjà salée.

    Relevé sur le site Uber : « Pour des raisons techniques, Uber se trouve contrainte de débiter votre
    compte bancaire en dollars américains (USD). Dans ce cadre, les
    éventuels frais appliqués par votre établissement bancaire restent
    intégralement à votre charge. »
    Hum… raisons techniques… Ils n’ont pas voulu créer une société de droit européen, en fait, non ?  😉

    Bref, une excellente idée… à améliorer.

  26. vraiment. Et surtout il est raccord avec ton test 🙂 Je l’ai vu il y a longtemps, mais je crois me souvenir que le moment parisien était assez savoureux! Le taxi parisien « vu de l’extérieur » ça vaut le coup d’oeil (le début aux Etats-Unis est excellent :D)

  27. bon, j’ai pas lu tous les commentaires, mais déjà quelques uns et la ou ça me gène c’est que je suis taxi, pas à Paris mais c’est la même chose, bref, le système de course taxi, prévoit:
    une station de départ, un tarif de prise en charge, un tarif au km jour /nuit, des suppléments et un tarif d’heure d’attente, le tout fixé par arrêté préfectoral. Le problème que j’ai avec les VTC ( Véhicules de tourisme avec Chauffeurs voitures ou motos-taxis) c’est que cela est considéré comme de la concurrence déloyale: notre tarif est fixé par la préf, qu’en est il des tarifs des VTC?, nous devons faire une formation sanctionnée par un examen national, qu’en est il des chauffeurs de VTC?
    Le problème de manque de taxis, d’amabilité et de propreté ne sont peut être pas général! Il est vrai qu’à paris il est difficile de trouver des taxis ( remarques, on en trouve pas mal de clandestins….) Allez prendre des taxis en province et vous verrez, la différence est flagrante, mais je pense que c’est comme tous les métiers (il y en a des bons et des moins bons!) Maintenant il faut que la réglementation en vigueur soit la même pour tous!
    Il ya une autre chose qui me gêne chez Uber et dont je voudrais bien avoir une explication:
    Les taxis ont le droit de stationner dans la ville dont ils dépendent, le fait d’aller « marauder » dans une commune voisine est interdit par la loi, je voudrait bien savoir ou sont stationner les véhicules Uber pendant qu’ils n’ont pas de courses…Sont ils en attente de clients? Dans ce cas la, il s’agit de maraudage, autre chose  comment vous pouvez contester les tarifs prélevés par CB chez Uber, une fois débités ( en plus en $, les frais bancaires sont sympas!).

    Je voulais aussi juste revenir sur une réponse faite willou:
    la ceinture de sécurité n’est pas obligatoire pour un chauffeur de taxi ( code de la route)
    la machine à carte bleue (TPE) n’est pas obligatoire, le chauffeur pourra avoir la courtoisie de vous déposer à un DAB pour retirer du liquide ( quoique je pense qu’à Paris ce soit difficile à faire)
    la course d’approche hors de prix ( comme vous le voyez à l’entrée dans le véhicule rien, ne vous empêche de ne pas prendre le taxi), le mieux demandez une fiche, vous pourrez toujours demander explications auprès de la société mère concernant le tarif de votre course.

    Bref, je n’ai rien contre toutes ces sociétés nouvelles qui pensent gagner pleins d’argent en faisant de la concurrence aux taxis, je demande juste qu’ils soient au meme niveau que nous, faites une formation, passez un examen et prenez des tarifs préfectoraux, en gros devenez taxis et changez la mentalité des clients mécontents!

  28. On a une entité française mais effectivement il y a quelques cartes qui bloquent notre envoie, donc il faut contacter ta banque pour le moment, mais bientôt ce sera plus un soucis 😉

  29. Hello, étant de Uber je comprends tout à fait, et les chauffeurs ne se stationnent pas parce que comme vous dit, cela n’est pas permis. Ils sont commandés par le client et ils arrivent à la demande 🙂

  30. Desolé pour l’email, une vieille habitude… Je prefere venir voir le jour d’apres, lors de ma petite ballade quotidienne sur le web francophone 🙂

    Merci d’avoir pris le temps de répondre en tout cas, en toute bonne foi et sans etre sur la defensive, c’est cool.

    Je n’ai pas vraiment de contradictions a apporter a ton message, qui contrebalance bien l’impression que l’on peut avoir a la lecture du post original.

    Juste quelques points:

    -Oui, chercher a vivre sa vie en s’eloignant de toute douleur plutot que de chercher a la confronter, « la recherche du plaisir », est une philosophie toute bourgeoise, encore une fois je fais reference a un systeme de pensée (issu de la « revolution bourgeoise » et aujourd’hui bien en place), et non a tes revenus ou autre origine sociale, que je ne connais pas et qui ne me concernent pas. Note que ca n’est pas particulierement pejoratif, ni l’inverse.

    -Un « blogueur high tech », c’est un gros cliché pour designer les individus qui sont invités a des conferences genre Le Web a 2000 euros la journée (j’exagere ? je ne sais meme pas), qui font partie de ce petit cercle de privilegiés avec leurs codes, qui me rappellent parfois les precieuses ridicules. Rien de personnel hein, c’est juste un bon vieux cliché, mais je suis sur que pour le voir de l’interieur ca a deja du t’effleurer l’esprit 😉

    -Et oui en bon frenchie j’ai toujours le bon reflexe bien catholique d’etre gené par un « col blanc » qui denigre un « col bleu », d’ou l’usage abusif de termes comme « se pavaner » ou « condescendant ». Mais bon, a la limite ca me regarde hein !

    Enfin bref, je n’ai fait que retranscrire les impression que j’ai eu a la lecture du post, comme tu l’as surement remarqué j’essaie de mesurer mes propos pour que tu n’y lise pas d’attaque perso, apres tout tu m’as l’air d’etre un chic type ! Mais il est vrai que je comprends que certains puissent etre outrés… Mais oui, tout peut outrer tout le monde. Cependant comme ‘Bonjourmerciaurevoir’ semblait minoritaire dans sa position, il me semblait tout naturel de faire pencher un peu la balance… 

  31. Merci des précisions. Alors oui je pense aller vers la recherche du plaisir en général 🙂

    Pour le cliché du blogueur high tech, déjà .. je blogue très peu ( et bosse beaucoup , ailleurs ). Pour les conférences à X K € ou gratuites peu importe, on invite les blogueurs pour leur côté « média » je suppose , un peu comme la presse « tradi ». Ca en soit c’est pas un cliché , je trouve plus drôle ceux qui se farcissent TOUTES les conférences .. Triste vie. Pour les codes des « blogueurs » et le côté petit cercle, oui ça existe et se ressent. Sur ce point je pense en être plutôt sorti en minimisant ma participation à tous ces trucs qui ont parfois un côté consanguin.

    A ce côté « bon frenchie » je répète que je ne dénigre personne. Je relate mon expérience personnelle – généralement désagréable – des taxis *parisiens*. Si j’étais un travailleur « manuel » je n’aurai pas un discours différent et ça ne serait pas non plus du dénigrement et pas non plus condescendant. Condescendant ça serait ..  » la pègre prend le métro  » , « ces gens qui ont raté leur vie et conduisent un taxi ». Encore une fois pas ma pensée héhé.

    Pour moi la réaction de Bonjourmerciaurevoir est isolée parce que la réalité du taxi parisien est partagée par les utilisateurs. Je ne sais pas si tu vis à Paris (pas l’impression ^^) mais toute personne le prenant un minimum aura bien des anecdotes à raconter… et rarement glorieuses.

  32. donc en gros ils attendent dans la rue…maraudage….et comment sont remunerés les chauffeurs…leur attente est gratuite?

  33. Attendre dans la rue c’est en étant à l’arrêt :-p

    Pour les chauffeurs actuellement Uber travaille avec une société de grande remise et au forfait. Le but à terme c’est d’avoir assez de clients pour que l’attente soit rarissime 

  34. qui dit attente c’est déjà du maraudage, grande remise ou pas, la société doit ne pas être stationnée sur la voie publique en attente de clientèle ( déf du taxi), donc il me semble bizarre que lorsque l’on clique sur le smartphone notre geoloc et que l’on montre que le véhicule se trouve à moins de 3mn ( ex dans ton blog) le chauffeur est un endroit de stationnement autre que la voie publique….ils se cachent derrière le fait qu’ils reçoivent une réservation pour intervenir, mais dans la réservation, ils doivent établir un tarif à l’avance, c’est la que le tout est vraiment bizarrement ficelé. Comme je le dit, ces sociétés existent car la demande de la clientèle est grande et que les taxis ne pallient pas à cette demande ( soit par manque de moyens, soit qu’ils n’aient pas envie d’y répondre mais cela est un autre domaine). Il faudrait juste que la législation soit la même pour eux comme pour nous!

  35. Je ne sais pas si on peut se mettre à parler de législation ou de sous entendre qu’elle n’est pas en faveur des taxis qui sont quand même très très protégés ( http://www.20minutes.fr/economie/841044-gouvernement-vient-secours-taxis un exemple .. ) 

    Par ailleurs et comme je disais les Uber n’attendent pas à l’arrêt donc pas de stationnement 🙂 

  36. bon pour ce qui est des lumineux, je ne vais pas revenir dessus, concrètement çà ne sert à rien a part faire gagner de l’argent aux fabricants! (le coup du rouge ou vert ne résout pas le fait d’être libre ou en course ( avant c’était allumé ou éteint!))

    pour le fait de ne pas attendre à l’arrêt, donc ils roulent à vide???…mmm j’adore l’économie de carburant, donc je ne leur donne même pas un an ( vu le prix du gasoil en ce moment!))

  37. Tu es taxi donc tu sais lire les signes mais perso ayant une vue pas fantastique, à 50 mètres (et même 10 en fait) je suis incapable de dire si un taxi est libre ou pas et ne pense pas être seul.

    Pour le fait de rouler à vide, si c’est la « faille » juridique qu’ils ont trouvé.. oui c’est sûrement con mais rien ne dit qu’ils roulent beaucoup à vide ^_^

  38. ah oui au fait le changement de lumineux et de competur c’est 2500€ par vehicule, avec l’augmentation de 3% des tarifs en 2012, il va falloir en faire des courses!

  39. alors juste pour faire court pour les signes, maintenant vert c’est libre, rouge occupé sauf que dans la réglementation taxi, un taxi n’a le droit de charger que dans sa commune de stationnement ( indiqué sur le lumineux et sur une plaque scellée sur l’aile avant droite) c’est a dire que par ex en province, un taxi de Lille dépose un client à Douai, une fois déposé il repasse en libre ( donc en vert), pas le choix; mais ne peux pas prendre de client à Douai, il ne peux charger qu’à Lille ( sauf sur réservation), bref, il est vert mais pas libre, résultat le client n’a toujours pas compris pourquoi vert=pas libre, ou libre…..mais cela coute 2500€ au taxi…logique!

  40. ce serait bien si tu pouvais nous donner des exemples de tarifs sur les courses que tu as faites , (trajet , temps , prix) cela aiderai à y voir un peu plus clair . 

    Sinon il y ‘a l’appli « Mon Taxi » , le même principe mais avec les méchants taxi 😉 je n’ai jamais tésté mais sur la carte les taxi se font rare , il n’y a pas beaucoup de partenaire encore j’ai l’impression . 

  41. Ce que je retiens c’est que Uber est à utiliser exceptionnellement quand il est presque impossible d’avoir un taxi ( Grosses fêtes dans tout Paris etc ) 

    Ce qui me gêne, c’est les 15€ minimum, sachant que je suis centrale dans Paris ( le 7ieme ) toutes mes courses sont à une moyenne de 8€.

    J’utiliserais dans les situations du style 20ieme -> Neuilly ( Sachant que généralement, il faut appeler un taxi et le temps qu’il arrive ça débite )

    Ça semble rester un presque service de luxe et c’est peut être l’avantage.

  42. J’en ai plein ma besace, de bêtises. Je suis sérieuse à 50% dans ce que je dis. Mais quels 50%, ça…

  43. J’en ai plein ma besace, de bêtises. Je suis sérieuse à 50% dans ce que je dis. Mais quels 50%, ça…

  44. J’ai testé ce tarif aujourd’hui.
    Rien à dire sur le service, parfait, en revanche, le prix!!! y’à de quoi halluciner quand meme.
    Levallois-Cdg Aéroport : 120 Euros!!!

  45. Waou, Gonzague !!! Article super sympa, débat intéressant,je suis moi aussi très gros consommateur de taxi et réellement le service est tristement pas à la hauteur (du tarif ^^). Les taxis, encore une niche social, et toucher leur acquis, « Ah non ça jamais, il serait capable de faire grève pour quelques euros ».

    Je remercie l’arrivé d’un petit nouveau sur le marché, mais je croyais que les nouveaux cassaient les prix, j’ai du me tromper.

    Amicalement.

    G

  46. Salut ! 

    J’habite à Londres et il existe exactement le même service, ça s’appelle addisonlee et ils ont des voitures dans toute la ville. Ils proposent mercedes, bus, coursier.. bref, pleins de services.Là aussi on retrouve ce côté « chauffeur » que j’apprécie beaucoup (costume cravate, bouteille d’eau), et le mieux : du wifi dans la voiture. Pour tout vous dire, je n’utilise plus que ce service (et le métro, bien sûr) et plus jamais les taxis londoniens (qui n’ont pas de gps la plupart du temps, et se prennent un tips à chaque fois). Avec addison lee, le prix de la course est calculé dès le départ, on sait exactement combien on va payer à l’avance. Il existe une application, android, iphone, blackberry, ainsi qu’un site internet. Les chauffeurs sont très sympas, et leurs services réagissent très vite, un jour j’ai oublié mon téléphone dans l’une de leur voiture, ils me l’ont apporté deux heures plus tard par un coursier, sans que j’ai eu besoin de les appeler.
    Concernant les prix, là aussi le prix de départ c’est £15, sur un court trajet, on est perdant, mais sur un long, c’est généralement moins cher. 
    En tout cas merci de m’avoir fait découvrir le service Uber, ça semble tout aussi bien.

  47. Qu’on ai eu de bonnes ou de mauvaises expériences avec des chauffeurs, le fait de lancer une demande et d’avoir une réponse en temps réel est quand même largement plus confortable que de devoir attendre au téléphone pendant plusieurs minutes qu’un opérateur G7 soit disponible.

  48. Les grands hotels parisiens proposent le même service pour 250€.
    120€ C’est cher mais je pense que le prix prend en compte le fait que l’avion peut avoir du retard.

  49. Je déterre un peu le topic ( désoler ^^. ) n’ayant jamais eu à faire à uber mais étant moi même chauffeur de c’est dit voiture je trouve clairement que ce le tarif n’est pas excessifs 120€ un transfert vers un aéroport c’est le moins chère que l’ont puisse trouver ( j’ai déjà vu des 250€ pour faire Paris-Paris ) ce sot des voitures de luxes ( classe S, série 7 ou encore Audi A8 à plus de 100000€) l

  50. Personnellement j’utilise Chauffeur Privé, on peut voir le tarif de la course à l’avance et ils sont impeccables.

  51. Bonjour tout le monde,
    petite réaction d’un chauffeur VTC à son propre compte concernant l’attente, personnellement lorsque je reçois un appel pour une prise en charge je peux être chez moi dans le 20e, comme je peux être à une exposition, dans un café de Paris à boire un verre seul ou avec des amis, donc prêt à les quitter pour tout appel professionnel. Pour cela je suis tout le temps en costume-cravate et malheureusement je dois parfois écourter mes activités personnelles au détriment du professionnel. Je ne suis donc pas en train de « marauder », je vaque à mes occupations et décide seul de ma disponibilités pour un client ou pas. De même que je ne fais pas de rabattage comme les « taxis/chauffeurs clandestins » puisque contrairement à ce que vous pensez, nous sommes soumis à un règlement strict qui peut nous radier et retirer notre permis VTC en cas de transgression.

  52. « Dur » métier de taxi?? Je pense que c’est un choix, si c’est « dur » et que cela devient une contrainte on change de métier non? A part le nombre d’heures passées au volant, le stress des embouteillages qui demande d’être zen ou de tomber sur un(e) client(e) désagréable ou aller, le mal de dos, je ne vois pas la dureté de ce métier. A mon échelle, conduire est un plaisir, suis né à Paris donc « habitué » aux embouteillages peut-être, j’aime être serviable et ma seule crainte est de tomber sur une personne désagréable, pour le reste ce n’est que du plaisir. On tombe sur des client(e)s adorables, intéressant(e)s, et je pense que si on est toujours souriant, aimable et respectueux, tout se passe bien (en tous les cas je n’ai jamais eu de souci)…
    Pour ma clientèle, j’ai des gens lambdas, qui m’appellent car ma sympathie et mon professionnalisme me permettent de bénéficier d’un bon bouche à oreille, comme des mannequins, des hommes d’affaire ou des VIP, le service sera toujours le même (accueil, eau à bord, sourire, musique ou pas, discussions ou pas, propreté du véhicule…)

  53. Putain vous faite tous pour casser le taxi depuis le debut des commentaire jai lut taxi mal luné trois fois le tours de la maison bla bla bla il ont une application chère amis est elle est très bien.
    Taxi G7 prend de l’avance

  54. Parceque sans ça mon pote ça coûte un bras ce service uber dommage ils 4 plus chère qu’un si nôn . C’est le samedi a 3h00 du mat quand on a du mâle a trouver un taxi a condition d’être plusieurs car ça coûte trop chere

  55. La concurrence ? Uber peut la concurrencer le taxi une voiture Dun vtc doit avoir au minimum 4.50mètre donc un course a 6,40€ comme les taxi avec un classe c’est chaud nôn ça paye même Pa le gasoils

  56. Monsieur gonzague je vois que vous n’appréciez pas les taxis,ont est bourrés,sale pas aimable voleurs je suis taxi depuis 35 ans j’ai toujours eu des mercédes classe E,largement aussi belle que toute les 508 que je croise en VTC,a oui je n’ais pas les vitres filmées comme tout ces VTC je me cache pas quand je travaille,autre chose a mon avis vous avez du avoir un chauffeur de maitre quand vous étiez enfant,vous n’avez peutétre plus les moyen maintenant et uber vous le rappelle,le tout pour vous dire continué a rouler en vtc car des clients comme vous pour une course a 12 E se prenne pour des rois,ouverture de porte,parapluies,,bouteilles d’eau faux peut étre aussi vous cirer les pompes

  57. Monsieur Vieux Taxi.

    Vous vous méprenez car je ne généralise pas, je parle de mon expérience souvent mauvaise (et elle l’est encore.. quand j’essaye de prendre le taxi à l’aéroport et que 7 voitures à la suite refusent la CB .. par exemple)

    Je n’ai parlé des vitres fumées à aucun moment dans mon article. C’est un détail sur lequel vous insistez mais bon je ne vois pas l’intérêt.

    Ensuite vous nous donnez votre avis sur mon enfance (d’ailleurs … si j’avais un chauffeur de maître pourquoi prendrais-je taxi ou VTC.. bref votre raisonnement ne tient pas debout)

    Votre commentaire reflète la mauvaise foi des taxis quand à la qualité de service dans le domaine. Et la qualité n’a d’égal que la foi : elle est mauvaise. Si j’étais seul à le penser et le dire .. on pourrait dire que c’est moi qui suis dans le faux .. 😉

    honnêtement je m’en fous qu’on m’ouvre la porte (le parapluie par contre c’est pas con), et la bouteille d’eau c’est un confort qui n’est pas indispensable. Mais surtout ils font un truc que beaucoup de taxis ont oublié : être polis, aimable, accepter la carte bleue, ne pas être au téléphone pendant toute la course (c’est qui le client) ou avoir une voiture qui oscille entre odeur de clope et de chien.

    C’est aussi des voitures où avant d’entrer on ne doit pas faire face à des portes fermées, un chauffeur qui dit « vous allez où » et qui vous rétorque qu’il ne va pas dans ce coin là.

    Le jour où ça aura changé … Les poules mettront des gants.

  58. Monsieur vieux taxi,
    Vous n’avez pas d’arguments à apporter à cette constatation sans équivoque qui place aujourd’hui les taxis (parisiens en tous cas) au rang de service obsolète et plus du tout en phase avec les attentes des clients.
    Je crois que c’est vous qui vivez dans le passé…. à faire les rois…
    Adieu.

  59. Quid du trajet ou vous prenez un chemin censé être plus court alors que non ? et bien sur quand on le notifie on nous fait bien remarquer que l’on ne connait pas la ville 🙂
    On peut aussi parler de la CB et le fait de savoir combien la course va me coûter avant de monter dans votre taxi.
    Le jour ou vous serez capable de me dire : « pour aller ici cela va vous coûter entre 26€ et 28€ » et « oui je prends la CB » peut être qu’on arrivera à s’entendre.
    Une fois de plus tout dépends sur qui on tombe, des fois le taxi est sympa et on peut discuter, des fois c’est tout l’inverse (je me souviens de ce taxi à Montpellier qui a arrondi ma course à 20€ car c’était une note de frais donc j’allais me faire rembourser).

    Je suis vraiment tombé sur des cons comme sur des gens très gentils à qui j’ai laissé un pourboire car j’ai passé un bon moment, c’est comme dans la vie de tous les jours.
    Concernant les VTC il faut que vous compreniez que nous clients, nous sommes DES CLIENTS, et donc que l’on cherche un service de qualité à moindre coût.
    Pourquoi j’irais passer 25min à chercher un taxi qui risque de me faire payer plus cher / faire passer un mauvais moment, quand je peux en 1min réserver une voiture sur mon téléphone, savoir combien cela va me coûter, et ne pas avoir à sortir de moyen de paiement de ma poche.
    La oui, on est dans la concurrence déloyale tellement les VTC ont 10 ans d’avance technologique sur la profession.
    Pour info je suis Lyonnais et je parle des taxis Lyonnais, comme quoi y’a pas qu’à Paris qu’on pense la même chose.

  60. C’est vous qui êtes puant de décrire les taxis comme une horreur. Je n’ai jamais eu ce type de désagrément avec un taxi. On a compris que vous touchez votre petite « com » pour votre article de promotion assortie de dénigrement de la concurrence, ça n’est pas une raison pour faire votre métier de manière aussi détestable. Et puis vous manquez d’honnêteté en passant sous silence la concurrence déloyale induite du fait qu’Uber, à l’inverse des taxis, ne paie pas de licence au tarif exorbitant.

    Quant aux services de VTC, même si le concept ne manque pas d’intérêt, ça me semble relever d’un nouveau type d’exploitation 2.0 de l’homme par l’homme :

    http://rue89.nouvelobs.com/2014/05/20/les-chauffeurs-duber-ralent-vtc-nest-plus-cetait-252065

  61. Bonjour

    Je ne suis pas puant je parle de mon expérience. Tant mieux pour vous si vous avez eu de bonnes expériences. Ce qui est puant c’est que vous veniez mentir sur mon site au sujet de ce que je fais ( On a compris que vous touchez votre petite « com » pour votre article de promotion assortie de dénigrement de la concurrence — pour vous citer ).

    Si mon article était un mensonge je ne vois pas pourquoi il y a autant de commentaires qui témoignent des mêmes problèmes que moi. Peut être qu’Uber paye des milliers de personnes pour faire des commentaires négatifs tant qu’on est dans votre parano 😉

    Et concernant l’article que vous citez de rue89 qui est semble-t-il très « orienté » , oh oui quelle dure réalité de la vie : il faut travailler dur pour la gagner. Les témoignages m’ont plutôt surpris, j’ai pris Uber plus de 100 fois et je parle avec tous les chauffeurs, ils se plaignent bien moins que les gens que rue89 cite.

  62. Je recommande Uber à tous!
    10€ offerts sur votre compte avec le code 61scq
    N’hésitez plus et voyagez avec Uber

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *