Tester un produit ça vous transforme en beta testeur…

La photo j'en suis tout fier :D

Je rentre à la maison tout content, dans les marches un colis UPS. Oh qu’est-ce que c’est?

Ah oui , le lecteur d’empreintes digitales d’Upek que l’on m’a aimablement proposé de tester (d’ailleurs il ne coûte que 40 dollars…pas très cher je trouve)

Je le déballe consciencieusement,je le branche sur l’iMac et puis je télécharge le logiciel, j’installe celui-ci. Je redémarre.

Ah. Plus possible de faire quoi que ça soit. Et là je me dis « faisons appel à notre bon génie Jordan« 

Passage par la console (en mode « Single User », que je découvre au passage). Quelques lignes de commande plus tard et on découvre que le logiciel Upek Protection Suite for Mac (appelé Eikon sur Mac apparemment) fout la merde.

Sympa la console 😀 D’ailleurs le disque dur de l’iMac s’arrête de tourner régulièrement si on n’utilise pas celle-ci. Donc à chaque commande un peu espacée dans le temps il faut attendre qu’il se relance..

Soudainement vous découvrez un aspect tout différent de cet univers graphique auquel vos machines vous ont habitué, retour à un semblant de MS Dos.

Le bon point c’est que Mac OS semble assez résistant et nous avons pu (enfin surtout Jordan) identifier le problème : le fichier « Authorization » fait des siennes et ça crashe le processus loginwindow…. 😀

hmmm que c'est beau

M’enfin. La mésaventure aura permis d’établir que le logiciel ne semble pas sympathiser avec Mac OS 10.5.1 autant qu’on le souhaiterait alors du coup Jordan m’a trouvé les lignes de commande permettant de désinstaller le logiciel à la main 😀

mount -uw /
/Library/Application\ Support/Upek/LoginTool -del
/Applications/Protector\ Suite.app
rm -rf /Applications/Protector\ Suite.app
rm -rf /Library/Application\ Support/Upek
rm -rf /System/Library/CoreServices/SecurityAgentPlugins/UpekAuthPlugin*.bundle
rm -f /usr/local/lib/libbfwrap.dylib
rm -f /Library/Preferences/com.upek.* /Users/*/Library/Preferences/com.upek.*
rm -rf /Library/Receipts/ProtectorSuite.pkg

Et puis pour finir il faut récupérer le fichier authorization sur une autre bécane (je me bénis d’avoir un Macbook Pro) et le recopier à la place du défaillant :

cp /Users/gonzague/authorization /etc/authorization
reboot

Bref. …. A tester des produits vous finissez par devenir beta testeur (ça me rappelle le problème avec le Toshiba Portégé R400 qui ne démarrait pas) 😀 Et hier soir j’ai eu une petite frayeur pour mon iMac même si mes données sont sauvegardées ailleurs 😀

22 commentaires

  1. C’est là qu’on est content d’être sous Mac OS X 🙂 Avec windows t’aurais eu plein de fichiers a virer un peu partout, et t’aurais carrément plus galéré!

    It ize ze poweure of unix!

  2. ah tiens, sur un G5 en mode console, le/les DD s’envolent à plus finir et franchement, ça fait peur 😮

    enfin, soulagé pour toi je suis

  3. Sympa le mode console, c’est vrai qu’on l’oublie sous Mac 😀 heureusement qu’un pote t’a aidé parce que honnêtement bien que l’opération soit logique, il faut pouvoir identifier les fichiers à supprimer… et heureusement que ton MacBookPro n’était pas loin, durée du l’opération ?

  4. Greg : je n’ai pas dit qu’ils me le filaient pas ? 🙂

    leskimo : ouep léopard

    gabriel : hmm c’était un peu espacé car j’ai dîné entre deux 😛

  5. Et l’écran bleu alors hein ?? !! 😛
    (titlap, nous ne sommes pas dans le monde merveilleux de Microsoft, mais dans le monde fabuleux de Mac)…
    mmm…

    En tout cas, c’est moche ça 😉
    Il va te falloir une bécanne spéciale tests je pense 😉

  6. Salut ^^ je me pose une question comment on peux devenir un testeur comme toi Gonzague ^^ si tu a un secret envoi :p mdr quelle question

  7. Pourquoi « un semblant de ms dos » ? Je crois que c’est plutôt le contraire moi…
    Franchement la ligne de commande permet de gagner un temps fou, une fois que l’on connait un peu.

    En tout cas ça fait vraiment magnifique sur ton écran.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *