TGV Rezo : un « réseau » communautaire pour les Wired?

Toutes les entreprises (enfin « toutes ».. ) veulent lancer leur réseau social, leur truc web 2.0 , leur machin social mais très peu savent comme s’y prendre ou comment y attirer les clients.

Invité samedi dernier par l’agence Tequila/TBWA par mister Cyril je suis allé essayer le site TGV-Rezo , la brique « communautaire » de la SNCF !

Sur place .. rendez vous à 10h30 ( donc arrivée de votre serviteur vers midi , diverses catastrophes aidant… ). Plein de têtes pas inconnues ( la liste exhaustive des 45 personnes ici )… etc etc

Alors pour vous introduire un peu la chose, on conseille un détour par la vidéo de Laurent ( qui bossait avec moi chez Ogilvy *regrets* ):

Bon passé la vidéo nous avons surtout eu le droit à une démonstration, tous réunis ddans une salle de réunion de TBWA 🙂

Mon avis ? (même si je vous invite à essayer par vous même) si l’idée est intéressante et non sans me faire penser à Train d’Union qui avait été lancé par Virgile Rault… le développement reste imparfait.

En tout cas sur ce que j’ai essayé Samedi. On voit une tentative d’utilisation de l’AJAX ( pour choisir les villes et leurs codes postaux ) mais celle-ci ne va pas plus loin que ça … tout le reste du site se base sur des pages qu’on charge entièrement pour le moindre petit moment : un message de confirmation, une suppression de ci ou ça.

Un petit peu dommage surtout quand la cible du site est constituée d’utilisateurs de 18 à 30 ans … qui eux sont de plus en plus habitués à utiliser des sites tels Facebook & co.

Le côté « réseau social » est présent par des fonctions comme le profil, les amis, les groupes ( dont un groupe drôles mais plus d’actualités hihi ) :

Ensuite.. le site – et ce n’est pas le premier – semble commencer à reprendre des fonctions des autres sites SNCF.

Le souci ? Il va réellement falloir un positionnement plus clair pour chacun de ces sites SNCF ( le site dédié TGV, le site dédié 12-25 ans, le site Thalys etc etc ) afin que l’utilisateur ne soit pas perdu dans une multitude de sites.

Dommage aussi que les crédits de la base qui a servi à développer ce site ne soient indiqués nulle part ( http://elgg.org/ )

enfin au moins sur le point social cette présentation m’aura permis de revoir plein de gens que j’aime bien donc Henri. Et bien d’autres gens bien , bons et que j’aime bien !

😉

social in real life… social in real life.