Free active l’IPv6 sur son réseau dégroupé

IPv6 sur Free

J’avais vu passer la news de l’iPv6 sur un site d’information et j’ai vu apparaître l’option dans mon compte Free.

L’IPv6 what is it ? « IPv6 (Internet Protocol version 6) est le successeur du protocole IPv4, qui forme encore (en 2007) la base de l’Internet.« 

On trouve sur wikipédia un début d’explication :
Le protocole IPv4 permet d’utiliser un peu plus de quatre milliards d’adresses différentes pour connecter les ordinateurs et les autres appareils reliés au réseau. Du temps des débuts d’Internet, quand les ordinateurs étaient rares, cela paraissait plus que suffisant. Il était pratiquement inimaginable qu’il y aurait un jour suffisamment de machines sur un unique réseau pour que l’on commence à manquer d’adresses disponibles.

Free a commencé à déployer assez tôt l’iPv6 sur son réseau par rapport aux autres fournisseurs et ça n’est pas plus mal puisque plus le protocole sera adopté vite (et bien) mieux ça sera pour l’ensemble d’Internet. Jordan m’a expliqué tout cela très aimablement et il y a quelques temps on s’était amusés de regarder cette vidéo qui dit qu’il faut du changement dans le domaine.

Evidemment pas besoin de vous ruer sur votre interface d’admin Free pour activer l’IPv6 ou de pleurer parce que vous utilisez un autre provider : à terme tous devront passer dessus puis l’IPv4 c’est saturé 😉

En tout cas la différence est peu flagrante pour l’utilisateur peu averti et encore plus sachant que pour le moment il n’y a quasiment rien qui tire parti de cette norme. On peut cependant le remarquer dans les préférences réseau de Mac OS :

ipv6leopard.jpg

(n’hésitez pas à corriger toute imprécision)

21 commentaires

  1. Effectivement ça a vraiment peu (pour ne pas dire aucun) intérêt pour le moment vu que nous ne sommes pas encore saturés.
    Alors ils m’amusent sur les sites d’actualité quand ils nous sortent « grace à l’IPv6 chacun de vos appareil pourra avoir son IP : votre pc, votre portable, votre pocket pc, etc… Mais en attendant, logiquement tous ces appareils sont reliés à un routeur qui a sa propre IP et distribue ensuite des IP réseaux, donc ou est l’intérêt à ce niveau là ? Avant de saturer en adresse ip sur son propre réseau, faut y aller quand même.
    Enfin bon, je ne sais pas ce qu’il en est de Windows XP (il me semble que ça y est), mais Vista gère l’ipv6 et l’active par défaut en plus de l’ipv4 (et ceci au niveau du réseau local, non au niveau du réseau internet).

  2. Shadowkris : le fait est qu’anticiper ça n’a jamais fait de mal à personne 😉
    Pour Windows XP -> je ne suis pas sur que le support de d’ipv6 soit natif

    Je ne connais pas tous les détails notamment comment ça va se marcher au niveau des attributions d’adresses IP par périphérique…seront-elles des ip fixes ? etc .

    De toute façon la saturation IPv4 ne se situe pas au niveau des réseaux locaux mais au niveau des réseaux internet

    Aysoon : ça n’est pas lié à l’ip V6 mais c’est en effet une fonctionnalité sympa !

    Romain : mwarf carrément

    quentin : ou pas

  3. De ce que j’en ai compris en fait chacun de nos periphériques a une ip propre et est accessible depuis l’exterieur donc plus besoin de s’emmerder avec des routages NAT etc il suffit de brancher on a sa propre ipv6 enfin c’est ce que j’en ai compris après..

  4. pas de rapport avec l’ipv6 mais on peut imaginer à l’avenir avoir accès a son imprimante alors qu’on est en dehors du réseau local
    il suffira de connaitre (l’énorme) adresse ip de l’imprimante et je suppose un login/mdp pour rentrer sur son réseau (je sais pas très bien comment ca marcherai mais un peu du style vpn)

    le problème de l’ipv4 vient que les chinois bouffent de plus en plus d’ip (les indiens aussi)
    et qu’on arrivera sans doute au maximum dans quelque années

    la Corée du sud et le Japon sont déjà en ipv6 je crois

    notre intérêt futur pourrait d’avoir une ip fixe pour le pc, le téléphone portable, la console de jeu, l’imprimante… et peut être l’électroménager… qui sait on pourra facilement se connecter à la machine à laver pour lancer une lessive (enfin je m’avance un peu la)

  5. pour ceux qui disent que l’ipV6 n’a pas d’avantage direct, j’ai la preuve du contraire !
    voici : http://www.ipv6porn.com/ un site porno gratuit mais uniquement accessible pour les gens qui ont une IPV6. 😉
    (ce site a été fait expres pour promouvoir l’ipv6)

  6. Sous Win XP cela se fait très facilement :
    Propriétés de Conexion au réseau local >Installer >Protocole >TCP/IP v6

    J’y trouve un intérêt limité à cette nouveauté et même une nécéssité à devoir bétonner chaque ordi connecté au réseau car adressable directement. Mais je me trompe peut-être.

  7. Oui bien sûr chacun de nos périphériques disposent de son adresse Ip, puisque celle-ci est constituée en partie à partie de l’adresse MAC.

    Sinon merci pour l’info Gonzague, je ne l’avais pas vu passer.

  8. En fait l’intérêt de l’ipv6 est justement que chaque appareil connecté pourra avoir une ip publique.
    Le routeur principale sera capable de connecter l’appareil en ipv6 sur le reste de son sous réseau ce qui nous affranchira de vpn dans les contextes de moblité.
    De plus l’ipv6 va permettre une gestion intégré de la QOS qui prioritisera les flux vidéo par exemple pour allouer dynamiquement la BP à un flux pour en améliorer la lecture.
    Et enfin plus de nat à faire pour connecter les appareils du réseau local vers le net.
    En fait l’ipv6 va apporter le net sur votre réseau. Le routeur aura son pool d’ip public et jouera son rôle directement en ip public de chez vous vers internet.
    Quand au problème pour retenir une ip au format ipv6 il existe depuis fort longtemps déjà un truc nommé DNS 😉
    En gros vous pourrez configurer un domaine pour votre connexion principale (le routeur) et faire des sous domaines pointant vers vos machine (smartphone.chezmoi.com, frigo.chezmoi.com).
    Cela laisse penser au fait que la domotique pourra vraiment être simplement contrôlé de l’extérieur (un coup de lumiere.chezmoi.com sur le smartphone et hop on allume tout pour que quand on rentre la cour soit éclairer !)

  9. Je suis contre l’IP v6 !
    ça c’était mon coup de gueule, car oui, oui comme il a déjà été dit : ça va être chaud de se souvenir de son IP ! j’en connais quelques unes par coeur (faut que je consulte un médecin ?) mais dans l’avenir je pense que j’en retiendrais plus aucune… :/
    allez je veux bien lui laisser sa chance à cette IP v6 (puis je suis entouré de geeks, j’ai pas le choix)

  10. Cool, on n’aura plus besoin de pirater l’ordi du pote pour lui faire imprimer un gif de pr0n, y aura plus qu’à pirater son imprimante.
    cool…

    Plus sérieusement, un routeur sans NAT, ça ne s’appelle pas un switch ?
    On aura donc des sortes de « super-switchs », genre juste le switch RJ45/WiFi/Firewall ou alors on aura en parallèle une ip publique et une ip locale ?
    Je saisis pas tout…

    Ça veut aussi dire qu’on va avoir des firewall dans nos frigos ?!
    (les freeeeeze de windows auront une utilité au moins :p)

  11. zephir > un routeur sans nat s’appelle un routeur car il est capable de router des paquets d’un réseau à un autre (ton reseau vers internet par exemple et vice versa pour le retour des paquets), un switch lui commute les paquets d’un bout de ton réseau à un autre bout (pour raccorder plusieurs equipements au meme reseau).
    le nat lui (Network address translation) permet a un port de ton reseau privé d’etre natter avec un port de t’une ip publique.

  12. pas de plage d’ip privé alors ? :/
    nos réseaux locaux deviennent public :/
    j’aime pas l’idée d’avoir une ip public(rootable) sur chacune de mes machines (niveau sécurité je trouve que ca crain)

  13. Tetsu : et oui, on va devoir prendre des routeurs qui intégrer un vrai FireWall, au lieu de NATter les ports qui nous intéresse, on va interdire touts les autres 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *