Je domotise mon miroir chauffant

Que faire pendant son confinement (bon en fait je voulais faire ça avant mais.. en jouant l’apprenti sorcier j’ai pété un miroir)… Et bien pourquoi pas domotiser un miroir chauffant? C’est ce que j’ai fait à l’aide d’un module relais Shelly 2.5 !

Alors, Gonzague, c’est du chinois, tu fais quoi?

Si “domotiser un miroir chauffant” ça vous parle à moitié, ou pas du tout mais que vous êtes curieux je vous explique, c’est facile!

J’ai installé dans ma salle de bains – après avoir cassé l’ancien – un miroir à éclairage LED à l’arrière duquel j’ai collé un film chauffant anti-buée. Ce qui ressemble à ça:

Image trouvée sur un site qui justement vend ce genre de produits.

L’intérêt de cet ajout, vous l’aurez compris, c’est de faire chauffer la vitre du miroir (par l’arrière) de façon à ce que la buée ne se forme pas dessus. C’est comme l’anti-buée sur les voitures.

Mon miroir intègre de base un éclairage LED (pas très joli et non variable mais ça ce sera un autre chantier), il ressemble à ceci :

Bref. Chez moi le circuit qui alimente l’arrivée électrique n’est pas relié à un interrupteur mural c’est à dire qu’il délivre du courant en permanence. Donc il faut soit avoir un miroir qui intègre un interrupteur soit .. le domotiser 🙂

Ca tombe bien car dans ma salle de bain j’ai un capteur de mouvement Philips Hue qui allume déjà des lumières.

Il restait donc à ajouter un composant dit un “relais” entre l’arrivée de courant et mon miroir. Ce relais va en fait jouer le même role qu’un interrupteur. Je vous montre ça en vidéo!

Le module relais sur lequel j’ai jeté mon dévolu est le Shelly 2.5 . Il est compact, se connecte en WiFi et contient nativement pas mal de fonctions , il peut aussi être basculé sur un firmware qui supporte HomeKit (et perd alors quelques fonctions).

Achat: Je l’ai acheté 20 euros sur le site Quintium (français) que je vous recommande.

Le relais Shelly 2.5 supporte deux circuits électriques c’est à dire qu’on peut commander indépendamment 2 appareils avec. En l’occurence pour mon petit miroir je peux donc commander d’une part la lumière et d’autre la partie chauffante anti-buée.

Une fois câblé proprement, il siège donc caché derrière le miroir, se connecte au WiFi de mon domicile et je peux interagir avec de différentes façons qu’on voit dans la vidéo.

Le logiciel de base fait par Shelly est accessible de multiples façons: en HTTP (via un navigateur web) :

Interface web Shelly

Mais aussi dans leur application dédiée / via leur API et en MQTT , tout cela étant bien documenté ce qui fait que ces modules sont supportées dans de nombreuses solutions domotique.

Une fois flashé avec un firmware ajoutant la compatibilité HomeKit, voici l’interface:

On perd des fonctions mais on garde :

  • la mesure de la consommation (non remontée dans HomeKit, juste dans l’interface web)
  • Le choix du mode de fonctionnement (si vous connectez le module à un interrupteur physique)
  • L’état au démarrage (que doit faire le module suite à une coupure de courant)
  • L’extinction automatique au bout d’un certain temps (ex: 60 minutes après allumage, couper le circuit, utile par exemple dans le cas de mon miroir chauffant, au cas où il n’est pas éteint par une automatisation, on évite de le laisser tourner pour rien).

Le firmware est disponible sur GitHub grâce majoritairement au développeur Deomid Ryabkov. Il est très simple à installer et permet de voir vos accessoires ainsi dans HomeKit :

On voit bien mes 2 circuits du relais : la lumière et l’antibuée.

Le firmware (et HomeKit) permet actuellement de choisir comme type de produits : ventilateur / interrupteur / lumière.

J’ai donc réglé l’antibuée sur “ventilateur” et la lumière sur “lumière” (vous aviez deviné? bravo!).

Et donc ?

J’ai désormais dans mes scénarios d’automatisation HomeKit un réglage qui dit “si un mouvement est détecté dans la salle de bain, allume le miroir” associé à une extinction automatique au bout de X minutes.

Cette automatisation vit sa “vie” indépendamment de tout réglage fait dans l’application Philips Hue donc attention à ne pas vous embrouiller les pinceaux.

Mon installation HomeKit gérant aussi ma présence ou mon absence grâce à la géolocalisation de mon iPhone, je peux aussi lui faire éteindre automatiquement tout ce que je veux quand je quitte le domicile.

Pour aller plus loin

Si vous gardez le firmware de base du module, il est aussi compatible. avec le génial système Homebridge.

Homebridge c’est quoi? Un logiciel (et des plugins) qui permettent de faire apparaitre dans HomeKit des appareils qui ne sont pas forcément compatibles d’origine. C’est assez puissant, dans la limite des actions que permet HomeKit. J’ai par exemple trouvé un plugin pour ma TV Panasonic (qui gère On/Off/volume/choix des sources), un autre pour Sonos qui est super malin..

Format prise :

Shelly Plug S

Si vous n’avez pas envie de toucher à des fils électriques et de finir roti comme Claude François, vous pouvez aussi acheter une prise électrique Shelly Plug S qui intègre les mêmes composants, à brancher en amont d’un appareil à contrôler. Votre cafetière par exemple. Ou un ventilateur

Format tableau électrique :

Shelly 4Pro

Plus avancé, il existe le Shelly 4Pro, un module DIN à installer dans un tableau électrique, qui je pense nécessite encore plus de votre part une bonne connaissance des installations électriques si vous ne voulez pas que votre maison soit la pochette de “Allumer le Feu” sur le prochain album posthume de Johnny.

Autres marques :

  • Fibaro fait aussi des modules compatibles HomeKit (via du bluetooth ici)
  • Sonoff qui a une gamme très complète.
  • Et bien d’autres

Evidemment renseignez vous avant sur les différents logiciels et compatibilités de chacun de ces systèmes pour qu’il aille avec vos envies, vos besoins et la puissance de vos appareils.

Voilà j’espère que ça vous aura intéressé 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *