Je te la colle là, l’étiquette

Drôle ou débile en fait je ne sais pas trop 🙂

Je viens de repasser rapidement 40 pages d’archives de ce blog. mon blog.

putain de mot. j’ai envie de dire « site » ou « journal » tant l’étiquette blog a une consonance négative parfois.

40 pages qui contiennent pas mal de « moi je » , de « j’ai fait ci », « j’ai fait ça ». mais que je ne regrette pas, tant pour l’exercice de la narration que pour l’amusement que me procure la rédaction de mes bêtises dans un style (oh le grand mot) que je qualifie de décalé.

Et pourtant… c’est uniquement à moitié assumé puisque quand certaines personnes que je connais bien, voir très bien (ou alors pas assez bien) le lisent… je ne peux m’empêcher de me demander quel regard celles-ci porteront sur moi. « Il est taré? » , « quel gros prétentieux!« .

Parfois .. même si je n’aime pas l’usage du pseudo .. j’aimerais pouvoir écrire toutes les bêtises choses qui me passent par la tête sans qu’une étiquette me soit collée dessus.

Les étiquettes c’est blasant et c’est généralement collé par des gens qui ne vous connaissent pas bien, qui ne savent pas ce qui vous anime, vous plaît vraiment. Qui ne savent ni comment vous toucher, ni comment vous blesser.

Alors hop on étiquette…. sans penser un instant que ce que l’on lit n’est pas forcément une limite à la vie de la personne qui rédige, n’est pas forcément la seule chose qu’il / elle sache faire, aimer.

Enfin je dis ça mais inconsciemment je suis sûr que je colle des étiquettes sur les gens . sur internet et dans la vie …

En tout cas je me découvre à dire « je m’en branle » quand on me parle de blogs en ce moment, c’est jouissif ^^.

(Ah et je dirais pas pardon, je m’excuse trop… le quota est passé)

32 commentaires

  1. Ce n’est que mon avis, mais j’ai l’impression que l’étiquette qu’on met au bloggeur peut changer d’un billet à l’autre…Passer du « ce mec c’est mon héros » (enfin j’exagère un peu la quand même) à « Mais il aime vraiment ce truc tout naze…C’est vraiment une quiche ce mec! »

    Surtout quand on connait pas personnellement le bloggeur, il y a une distance qui permet de passer du « j’aime », « j’aime pas » assez facilement.

  2. Tu as raison!!! ne t’excuse pas! on ce fou de ce que pense les autres! l’important c’est que tu t’éclates à faire ce que tu aime et qu’il soit appelé blog, journal, site… il te fait plaisir et fait plaisir à beaucoup de monde donc laisse les parleurs, parler et continue à faire ce que tu aime! 😉

  3. Ah! j’adore ce mot: « jouissif », ça donne une sorte, de, de…. de beauté à n’importe quelle phrase!

    HéHé..! Même le pluus grand des geek a aussi droit à son coup de gueule non?

    Maintenant je dirais, « Le Journal de Gonzague ». Au lieu de dire, « Le Blog de Gonzauge »

  4. EDIT:

    Je me surprend toujours à dire « Gonzauge » au lieu de « Gonzague ».
    C’est jouissif 🙂

  5. Effectivement l’étiquette va vite à être posée. Le trait du poseur mal assuré, il n’en n’est pas pour autant dévastateur. Sur internet tout va vite. Enfin tout *donne* l’impression d’aller vite, y compris la connaissance des gens. Certains pensent alors en lisant un ou deux textes d’une personne tout connaître d’eux, même lorsque ces textes n’ont rien de personnel.
    J’ai pas mal remarqué qu’effectivement tu étais presque contraint de te rassurer à propos du regard que les gens pourraient poser sur toi après telle ou telle action, telle ou telle publication. Ce n’est pas du narcissisme, du moins je ne l’ai jamais ressenti comme cela de ta part, c’est simplement une inquiétude née des différents problèmes ou, de manière moindre, des différentes étiquettes que beaucoup sont venus te poser. Alors lorsqu’une étiquette dit blogueur influent, ça peut faire tiquer mais ça reste flatteur. Lorsqu’une autre étiquette dit fils à papa ou gosse de riche, je comprend qu’on cherche à assurer ses arrières, voire même que l’on soit en colère.

    Tout cela pour dire que je comprends ton point de vue et ce que tu as pu ressentir au travers de certains commentaires. Et je déteste définitivement les étiquettes (on m’en a déjà collé un paquet et ce même paquet a été bien lourd par moments).

    Ah et j’ai la solution, on va se faire des étiquettes marquées « Pour un monde meilleur »… 😀

  6. Gonzague, je ressens exactement la même impression que toi. Mon blog est certes beaucoup beaucoup beaucoup […] moins connu que le tiens, je n’ai pas beaucoup de visiteurs, mais je fais tout de même attention à tout ce que j’écris car je me dis que n’importe qui pourrait tomber dessus et que cela pourrait me nuire plus tard (dans ma vie professionnelle, par exemple).

    Tout comme toi, j’ai décidé de ne pas prendre de pseudo car je ne veux pas me le cacher, j’assume mes paroles (mais je comprends tout à fait ceux qui en prenne).

    De toute façon, dans la société actuelle, coller des étiquettes sur le front des gens est (quasi-)automatique, quoi que l’on fasse avec qui que ce soit… Dommage !

  7. Pareil : je ne dit pas que j’ai un blog aux personnes non-blogueur. En gros : quand je le dis à une personne qui n’a pas elle-même de blog, la personne a 99% des fois un sourire moqueur. Le blog est un peu trop associé soit aux Skyblog (donc aux kikoolol), soit aux geeks purs et durs (type néo dans matrix).
    Bref : à cause d’une méconnaissance, j’évite de parler de mon blog aux gens qui « ne sont pas du milieu ».

    Par contre, les gens qui en ont un l’acceptent très bien, et ne me critiquent pas du tout. Comme quoi…

    Bref : pour toi, Gonzague, je crois que ton blog n’est qu’une certaine partie de ta personnalité, et que de surcroît, cette partie tu la défends très bien (d’où sa popularité, certainement). Ce blog est donc tout à ton honneur.

  8. Sans vouloir faire de la psychologie à 2 balles, je crois que notre société impose d’avoir une apparence, une vitrine qui soit positive, sérieuse, professionnelle. Et vraiment beaucoup de personnes vivent comme ça. Du coup, elles passent leur temps à faire attention à ce qu’elles disent, à ce qu’elles font et en oublient de vivre (j’exagère à peine…).

    Sincèrement, je reste convaincu qu’il faut être soi-même et l’assumer. Au moins, les gens qui te lisent, voire même des recruteurs, seront à quoi s’en tenir. T’es comme ça et voilà ! Si tu commences à faire attention à tout, tu vas passer ta vie à le faire et je peux te dire que pour l’avoir fait les premières années où je bossais, ça prend énormément d’énergie !!

    Non, je crois que pour être fort, il faut sortir du lot, de la masse et s’affirmer comme tu es. Et comme ça, quand tu rencontres le succès, c’est plus facile à gérer. C’est toi et tu t’en fous de savoir si les autres vont aimer.

    Il faut qu’ils t’apprécient pour ce que tu es, pas pour ce que tu représentes…

  9. c’est vrai que tu aurais pu choisir un autre pseudo que « gonzague dambricourt »….
    pourquoi pas « gonzague d’ambricourt » ? çà aurait fait plus sérieux !!

    ps: Lol évidemment !
    ps2: tu as raison: on s’en « branle »
    ps3: une très bonne console de jeu il parait ….. ( ps3 !!! )

  10. @Francis : c’est vrai que réusssir (professionellement) en étant soi même est , pour la suite , moins contraignant, on a pas sans cesse à se demander si ce que l’on dit est « correct » et si ça corespond à l’image que l’on aimerais renvoyer de nous.
    cela dit je me demande si être « soi même » ne rebuterait pas certains employeurs, qui pourraient avoir peur d’une trop grande sincerité.

    Pour ce qui est du blog , c’est,à mon sens, un site personnel donc, le meilleur endroit pour les « moi je ». De toute façon même en restant « correct » il y aura toujours des gens pour critiquer
    Comme disait le grand poète Marc Olivier Fogiel : On ne peut pas plaire à tout le monde !

    je ne devrais pas terminer là dessus , qu’est-ce que les gens vont penser de moi ? …

  11. @ flavien: Ce n’est pas parce qu’on prend un pseudo qu’on n’assume pas ses propos. C’est plus par volonté de se lâcher plus derrière un relatif anonymat. Ne pas penser aux autres qui nous connaissent vraiment quand on écrit (parents, ex, collègues, amis, etc). En particulier quand on écrit des choses personnels, intimes. (Je ne parle pas de moi ici mais presque… je me comprends).

    Tu as raison, Gonzague, on pose des étiquettes sur n’importe quelle personne qu’on connaît ou qu’on croise. C’est évident, et est hypocrite celui qui dit le contraire. Sauf que ce n’est pas toujours et obligatoirement négatif. C’est ce qu’on appelle d’abord: « une première impression ». Ensuite cette première impression évolue ou non. Ceux qui disent ne pas étiqueter les gens sont des fuckin Mere Teresa. 😀

    Le fait est qu’un blog n’est justement pas un simple site. Le ton employé et la démarche d’ouvrir un espace personnel nous rapprochent des gens. Un blogueur entre bien plus dans le quotidien des gens qu’un magazine ou un site parce qu’un lien virtuel ou non est crée au fil du temps. Ca peut être de l’amitié, du respect, de l’amour, du fanatisme (j’aurai presque envie de faire référence au comm n°3 parce que je déteste ce type de comm qui n’apporte rien si ce n’est de l’amour), de la haine (mouis, je parle de vous, mister troll) ou… un simple lien d’auteur à lecteur voire commentateur.
    Je divague. Ce que je voulais écrire, c’est que ce lien induit des réactions (cette phrase fait très « cours de chimie ») qui créent une proximité avec le blogueur et parfois une certaine virulence dans les propos d’où les étiquettes pas très flatteuses de certains.

    Un comm aussi long va sûrement dissuader les gens de le lire mais il est pour toi anyways. 😉

  12. Ce que je remarque aussi, c’est que plus les billets des blogueurs sont personnels, moins on recueille d’étiquettes à connotation négative (à partir du moment où le ton n’est pas trop prétentieux et où on décèle une personnalité très ouverte).
    En fait, je préfère nettement plus ces billets-ci où tu fais du « moi je » ou ceux qui font moins geek (je parle de ceux où tu observes les gens et la société), parce que tu as alors une écriture très intéressante voire attachante.

  13. Gonzague, « moi je » (^^) pense que tu ne devrais pas t’emmerder à calculer tout ça, à te demander comment ton billet va être jugé, etc…
    Après, ilest vrai que je n’ai pas la communauté que tu as et tout ce qui en ressort

    Je t’ai juste trouvé bien sympathique IRL 😛 … et je pense que c’est là que réside l’essentiel !

  14. C’est dans la nature des gens de juger les autres personnes et de leur coller une étiquette. Cela demande bien plus de maturité et d’efforts que de se dire qu’une personne est bien plus complexe que ce que l’on pourrait croire de prime abord.

    Sinon, paradoxalement, alors que nos blogs sont théoriquement visibles du monde entier, je suis pareil, j’ai parfois du mal à laisser mes proches lire mon blog…

  15. Et bien pour moi Pigoule c’est même pas un pseudo parce que c’est comme ça qu’on m’appelle tous les jours… Et puis personnellement je fais pas trop attention quand j’écris un article à qui pourrait le lire… Je l’écris pour moi, comme bon me semble!

  16. @Fabien : « cela dit je me demande si être “soi même” ne rebuterait pas certains employeurs, qui pourraient avoir peur d’une trop grande sincerité »

    Je pense qu’on peut très bien être soi-même sans pour autant être chiant ! :mrgreen: Faut apprendre à prendre sur soi et parfois faire des concessions tout en gardant sa personnalité ! 😉

  17. Hmmm les étiquettes je connais. Mais je me lache sur mon blog en me foutant plus ou moins du regard des autres. Je parle de ce dont j’ai envie car c’est mon espace après tout ^^
    Je suis quotidiennement ton blog même si je n’y laisse jamais de trace. Et je trouve tes tests très intéressants par exemple ^^
    Alors continue comme ça =)
    Au plaisir de te lire !

  18. C’est vrai qu’il n’y a rien de pire qu’un blogueur ! C’est un peu comme les étrangers ou les bougeois… Et qui utilise des pseudos ?! 😉

    Toutefois, personnellement, je pense que tout le monde a le droit de dire ce qu’il veut, à une condition : il faut assumer ce qu’on dit. A part ça, si on assume ce qu’on dit et qu’on prend plaisir à le dire, moi je dis, une fois de plus, live and let live (et oui, c’est la bonne phrase, pas de James Bond ici 😉 )

    Continue donc à coller des étiquettes, à écrire, à raconter ce que tu veux. Ceux qui en prennent plaisir t’en seront reconnaissants, et pour les autres, ben, j’ai entendu dire qu’il y a quelques milliards de sites web qu’ils peuvent consulter si celui-ci ne leur convient pas 🙂

  19. Hello,
    Bon ça va être compltement hors sujet mais vu que je viens régulièrement ici je pose la question ici 😛
    Le « Photomaton » fonctionne bien avec le flux RSS Flickr ? Car je cherche à faire un petit cadre qui afficherait mes dernieres photos Flickr mais je trouve pas :'( J’ai le plugin FlickrRSS mais il ne fonctionne pas, je n’arrive peut être pas à e configurer.
    Si quelqu’un veut bien me donner un coup de main : vous avez mon ail, sinon je viendrais ici voir ça 🙂

  20. Le naturel est la qualité première de tout homme, on ne peut vivre heureux que si notre vie est faite de sincérité, de naturel, de spontanéité et de vérité.Ce n’est pas toujours facile dans la vie professionnelle, mais il faut essayer de garder cette attitude, pour profiter pleinement de notre existence. Ne change rien, ce serait dommage.

  21. Tu sais, la vie est fondée sur de multiples stéréotypes, les gens pensent se qu’ils veule, toi, tu es ce que tu es, ce qui te lisent vraiment, ou te connaisse bien savent que tu es un gars bien, toutes tes « conneries » comme tu dit, tu à le droit de les exprimer, et si ça ne plais pas aux gens, TU T’EN FICHE ! Tu es ce que tu es, et … ce que tu es, c’est plutôt chouette !

  22. Le terme blog peut être péjoratif si on prend comme référence certains skyblogs. N’étant pas pas très attaché aux étiquettes et peu enclin aux préjugés, j’aime le côté personnel. Il rajoute la part humaine qui manque aux « sites » dont l’information est trop déshumanisée, aseptisée et donc froide… car après tout internet ce sont des gens derrière des claviers et des écrans (ou l’inverse :S)

  23. Bon j’ai pas eu le courrage de tout lire mais mon avis est qu’un blog est fait pour écrire ce que l’on veut et si des gens te jugent, osef. Un blog c’est la porte sur le monde de quelqu’un certes parfois faut tout de même se retenir si on veut pas retrouver son blog dans un listing « adult content » ou si on veut pas faire dresser les cheveux d’un employeur mais on peut quand même se permettre bcp de choses.

    Pour le regard des autres parfois je me dis « quel ouf », « oooh la chance!! » « comme y doit être sympa irl », « sympa le post » non c’est pas de la lèche, c’est on ne peut plus sérieux. Tout comme je t’avais dis que j’aimais ta façon d’écrire décalée comme tu dis ;), faut être sois même c’est ce qui va le mieux :).

    Avoir un « blog » comme le tiens c’est la classe à Dallas et c’est jouissif de te lire :3

  24. Je crois que les étiquettes ne nous lâcherons définitivement jamais. Lorsque les gens connaissent mal quelqu’un, ils jugent au premier abord, sans regarder la complexité de la personnalité d’autrui.
    Lorsque je parle de cette activité qu’est le blogging, on me dit par exemple: « Tu parles de quoi dedans? De ta vie? haha », d’autres me disent: « Ah ouais ‘faudrait que tu me montre ton blog »! Aux gens qui me regardent avec moquerie, je suis donc contraint de parler de site, ce mot qui fait tout de suite plus sérieux, et qui s’éloigne du si pourri (je l’ai quitté) Skyblog.
    Toujours dans cet optique de parler du blogging à mes proches, j’ai montré ton blog à certains comme étant un blog que j’apprécie énormément (ce qui est d’ailleurs vrai 🙂 ), certains m’ont dit: « Pff il se la racle avec tous ses gadgets », d’autres: « Ah ouais c’est sympa et le gars a au moins beaucoup de trucs intéressants à raconter, il écrit bien… »
    Preuve donc que les gens mettent des étiquettes aux autres, et qu’elles varient en fonction de celui qui la colle.
    On plait ou on ne plait pas, en tout cas, il faut faire ce qui nous plait. Et du moment que tu blogue dans cette optique, tu réussira sans doute, donc continue comme ça, il y a une « communauté » qui te suit et te soutient! 😉

  25. Tu aimerai bien savoir ce que les gens pensent de toi, c’est le début de la fin ou quoi ? Si tu commence à te demander pour qui tu blogue tu n’est pas arriver blogue pour bloguer et ne change pas tu te pose trop de question débile.

    Maintenant si tu veux vraiment savoir ce que je pense de toi bah je trouve que tu est quelqu’un qui à de la chance de l’argent sans en être pour autant riche ou prétentieux, juste ce qu’il faut :p

    Na change opas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *