Lytro, l’appareil photo « light field »

Appareil photo Lytro

Appareil photo Lytro

Lytro. Si vous ne connaissez pas encore les « light field cameras » et que vous êtes curieux, vous allez avoir envie de lire cet article.

Que diriez vous d’un appareil photo où il n’y a pas besoin de faire la mise au point? Un appareil où vous pouvez choisir celle-ci *après* avoir fait la photo?

C’est la promesse de Lytro dont le slogan parle de « living pictures », un appareil photo (fonctionnel) qui utilise la capture du flux de lumière de la scène au lieu de faire une capture de l’image « traditionnelle ». On appelle aussi cela « Plenoptique » ce que Wikipédia définit ainsi:

Un appareil photographique plénoptique, est un appareil photographique qui utilise une matrice de micro-objectifs qui permettent d’enregistrer les informations 4D d’un flux lumineux. Ce qui permet en particulier de faire la mise au point par post-traitement.

Qu’est-ce que donne dans la caméra ?

Cela ressemble à un appareil photo traditionnel je vous le concède. Ce qu’ils ont réussi à faire c’est intégrer une optique assez « lumineuse » (f2) et un zoom optique plutôt ample (8x) dans la bête.

Bon bref passons à une démo de ce que ça donne :

Vous voyez la photo ci-dessus? Sinon cliquez ici. Cliquez sur un endroit flou de la photo. « Boom » comme aurait dit feu Steve. Tout un tas d’autres démos sont disponibles ici.

Bon il y a des désavantages : apparemment la résolution des images est très basse. Et aussi c’est pas donné ce petit joujou puisque les préventes commencent à $399 et que pour le moment c’est disponible uniquement aux Etats-Unis.

On tient peut être là le futur de la photo. Pour le moment aucune idée concernant des mouvements de Nikon et Canon dans le domaine mais j’espère qu’ils se bougent pour sortir des modèles dans ce style avec des meilleures résolutions. En tout cas intéressant notamment dans le champ de la 3D.. voir ici 🙂

13 commentaires

  1. Bonne vulgarisation. Ce qui est génial — selon moi, c’est de pouvoir faire vivre une photo d’une manière différente voire même radicalement et presque sans limite (je suis un photographe très amateur)… 

    Je suis actuellement aux USA, pour ceux que ça intéresse.

    @phb:twitter 

  2. ahah 😉

    Tu es le premier et le mieux placé pour savoir qu’avec tout le matos du monde les gens sont encore capables de louper leurs photos. Cadrage, timing, placement … 

    Merci pour le Pola au fait !

  3. salut,
    ahhhhh, bah je comprends mieux comme ça. Hier quand j’ai vu ton tweet (sur Iphone), j’ai ‘cliqué’, et je suis arrivé rapidement sur le portfolio avec des photos floues, et je n’avais pas pris la peine de comprendre ce que c’était. Autant pour moi. C’est plutôt cool en fait ! 😉

  4. Ca reste quand même EXTREMEMENT impressionnant, selon moi… On est en train de voir une photo sur laquelle tu peux choisir ou se fait la mise au point…
     Je suis le seul a avoir l’impression de vivre dans le futur ?! 🙂

  5. Oui bien souvent il faut s’en prendre à soit plutôt qu’à son matériel ! Après c’est vrai que c’est confortable d’avoir une marge de manœuvre post-productive pour rattraper les bourdes… mais si on se force à limiter cette marge, on se force à être attentifs aux détails et on se doit d’être rigoureux. Et je ne pense pas dire de conneries en disant que quand on est exigeant avec soi même on arrive à de meilleurs résultats 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *