Première fois à Disneyland Paris : débrief

Première fois à Disneyland Paris : débrief

J’avais dit que je vous ferais mon petit « retour » sur ma première fois à Disneyland Paris (et même à Disney tout court).

Sans souhaiter en faire tout un roman, allons-y pour un rapide résumé 🙂

Disney quand tu es petit, c’est le rêve, c’est l’imaginaire, le grand, l’acidulé (couleurs pétillantes) et c’est la transposition d’un univers qui – auparavant – ne figurait que dans les livres & cassettes, DVDs et devient plus ou moins réalité.

Quand tu es plus grand c’est souvent trimballer tes enfants ou tes cousins qui voudraient tout voir, tout acheter (parce que Disney c’est aussi un grand supermarché…. des boutiques partout).

Ne jamais avoir fait le parc Disney étant enfant ne m’aura cependant pas empêché d’avoir une enfance heureuse 😉

Bref passons. Gracieusement invité par Cédric (l’opération étant organisée par Publicis & Pietri…qui fait partie de Publicis Consultants) , nous avons été proies à un petit teasing par email qui devait nous révéler l’objet du weekend. Certains semblaient déjà connaître notre destination.

Ce n’est que plus tard que j’ai appris que nous étions conviés à découvrir l’attraction Tower Of Terror (TOT dite La Tour de la Terreur) :

Tour de la Terreur
`

L’attraction, extrêmement scénarisée, est géniale. Courte mais travaillée (décors, suspense). Cela vaut le détour.

Quand je dis scénarisée, je crois qu’il y a une photo de Benjamin qui illustre bien :

Nous avons eu la chance d’être invités par Disney et à ce titre l’attraction dont je vous parlais a été privatisée le samedi soir . Nous y avons dîné (dans le hall de l’hôtel servant de décor) sous forme de petit cocktail entre coupé de chutes en ascenseur 😉

Hmmmm bon je ne suis pas le meilleur pour les résumés donc je peux éventuellement vous conseiller d’aller lire Blographic ou chez Ron ( et ) mais aussi Greg et encore Eric


Pour passer plus vite à travers le parc nous avions les FastPass VIP (et ça c’est le pied!) qui fait que vous pouvez sauter une grande partie de la queue dans quelques attractions 😀 Les gens te regardent passer devant eux et se disent « zut on aurait du prendre un fastpass aussi ils n’ont eu besoin que de 5 minutes pour entrer dans l’attraction alors que nous ça en a pris 45 » 😀

Bon sinon quand je suis arrivé au Disneyland Hotel la réceptionniste a réussi à se planter et à m’envoyer dans une chambre tout au bout de l’hôtel 😛 J’arrive, confiant, puis je découvre des bagages qui ne sont pas les miens .. Uh oh oh problème … Bon ça sera résolu rapidement en retournant dans le hall 😉

Puis j’ai croisé Eric en peignoir dans le couloir . J’ai un peu bloqué (genre un petit self-check « je ne me rappelle pas avoir bu quoi que ça soit ») et il est entré dans un ascenseur, tout de blanc vêtu, j’ai continué mon chemin .

Arrivé dans ma chambre j’ai constaté que j’avais deux lits deux places pour moi tout seul, mon embonpoint serait-il facheux à ce point ? 😀 Ah non en fait j’avais le droit de venir avec un / une ami(e) .. Zut… Sinon les chambres sont grandes – grandes – grandes. Quoique, normal à ce prix.


Détail important pour le geek (remarqué immédiatement par Charles à notre arrivée), l’hôtel n’a pas de wifi. Bon certes les gens ne viennent pas à Disney pour consulter leurs mails et checker les flux RSS mais …..ça sert quand même parfois internet. Heureusement il y avait un point d’accès wifi surpuissant dans la gare à proximité et je le captais depuis ma chambre. Survie assurée 😉

(oui, le geek balade beaucoup son macbook à travers la France, il n’avait pas encore d’eeePC à l’époque).

Le samedi j’ai fait pas mal d’attractions avec le sieur Charles ce qui fut fort marrant 😀

Le dimanche, aidé de Mathieu, nous avons détroussé Cyril de ses effets personnels – sous la menace de nos armes à feu en plastique :

Et ceci….


n’est pas moi 🙂

encore merci à publicis de m’avoir fait découvrir disney 🙂 et merci à disney du coup ! c’était bien organisé et je me suis amusé. ça fait du bien un weekend de détente !!