Gonzague Dambricourt

Blog perso d'un garçon curieux qui parle dans son sommeil

Publié le par Gonzague Dambricourt


troll

Tenir un blog, avoir un compte Twitter ou toute autre chose plus ou moins publique sur Internet vous "expose" (le choix des mots est volontaire) à une audience.

Qu'elle soit de 1 ou de 100 000 personnes, cette audience se manifeste parfois. Elle interagit avec vous. Sinon elle reste passive, au statut de passive... ou ne se manifeste pas *sur* votre média. Dans tous les cas cette audience peut apprécier ou détester ce que vous faites. Normal non?

Ci-dessus c'est un peu "state the obvious", vous allez relire et dire "il nous cite des banalités l'autre". Vous allez devenir une audience qui se manifeste pour critiquer :mrgreen:

Pourquoi j'écris ce billet? C'est parce que - je sais - il est rare que je rédige des commentaires un peu développés (et du coup une audience directe ou indirecte me qualifie de kikoolol incapable d'aligner deux phrases .. et je les comprends, même si ça ne repose que sur une perception à un moment t , avec tout un tas d'infos manquantes, ce qui est dans la vie la raison pour laquelle on juge souvent trop vite).

Et donc - revenons-en à nos papillons - cette audience peut vous porter ou.. être passive ou être plus ou moins hostile. Chose (la partie un peu hostile) qui arrive de plus en plus à Eric Dupin, assez connu pour son blog Presse-Citron.

Eric, je ne le connais pas comme si on avait grandi ensemble, je le connais parce que je l'ai croisé ci et là et que - comme la plupart des gens - il est plutôt sympa, il a de la conversation. Enfin bref c'est un type normal en gros. Mais à la tête d'un blog qui est assez connu (et aussi décrié, raillé. mais pas besoin d'être très connu pour ça). Et même si Presse-Citron n'a plus grand chose d'un blog personnel aujourd'hui, le mec à la barre, c'est lui. Donc si les lecteurs ne sont pas contents d'un truc, ils tapent sur le capitaine.

Lassé de ces attaques fréquentes - et qui se multipliaient sur Twitter notamment - Eric a décidé de se retirer peu à peu de Twitter (enfin .. trahi haha). Et l'explique dans un billet que vous trouverez ici. Tiens en aparté, la partie sur le prêt de matériel pourrait être dupliquée ici : je suis tout à fait d'accord avec.

Je suis par contre assez peu d'accord avec la partie "désintoxication" et les commentaires d'Eric qui suivent l'article :

desintox-comment-8

J'ai posté une réponse un peu longue à cette partie du billet et au(x) commentaire(s) :

desintox-reponse-gonzague

Pourquoi le reposter ici vous allez me dire "on s'en br...." ( ou vous allez être plus polis <3 merci ) ?

Parce que j'aimerai bien votre avis moi. Qu'est-ce que vous en pensez et que feriez vous dans cette situation : vous tenez un site plus ou moins connu, ce qui vous attire une audience plus ou moins forte (à vous de juger) et vous vous prenez des remarques plus ou moins dures de gens qui ont peut être un peu été déçus par la tournure que prend votre "média". Ils attendaient autre chose, on leur vante une référence qui au final ne l'est peut être plus.

Que faites-vous?

Mon avis c'est d'écouter la communauté et de laisser s'exprimer les gens trop haineux sans y porter plus d'attention que ça ( parce que ça leur fait plaisir et que ça les entraîne à continuer la production de prose complètement inutile hihi ). Et de ne pas hésiter à répondre aux gens, sans non plus passer votre temps à vous défendre. Prendre des positions sans trop en bouger. Etre attentif aux suggestions, accepter la critique*.

Et mon avis sur Presse-Citron (no offense!) : c'est un des sites que j'ai commencé à consulter en premier quand je suis tombé dans la marmite des blogs, aujourd'hui il est vrai que je trouve l'information moins pertinente et utile qu'elle ne pouvait l'être avant (il n'y a en soi plus de vraies découvertes, ou alors je les fais ailleurs..avant). Et puis après il y a une question de goût (je suis pas une référence en photo je saiiiis) mais ça je trouve ça très moche car bien trop saturé .. mais les commentaires affluent pour dire que c'est sublime et je trouve ce billet un peu dommage car faire amende honorable pour au final se moquer des lecteurs - si si y a un ton ironique là dedans. Eric écrit plutôt bien mais plus forcément sur des thématiques qui m'intéressent, la description (que l'on trouve dans les meta - avec problème d'encodage en cadeau) "Presse-citron, le blog de référence dans les tendances du web, du Web 2.0 et des nouvelles technologies mobiles." est au final peut être un peu prétentieuse et vient contrarier la modestie que voulait appeler l'article sur la photo.

Au final on a un auteur sympa, qui s'emporte bien trop vite (du sang du sud ? 😛 j'ai remarqué qu'on s'énervait et qu'ensuite on s'expliquait en général), qui produit du contenu intéressant un pourcentage X de son audience mais dont l'audience la plus ancienne a peut être évolué plus vite que le contenu et la façon dont il est abordé. Ce qui donne sûrement lieu à cette crise plus ou moins identitaire. En fait c'est aussi un des sites sur lesquels lire les commentaires vous fait osciller entre de l'info très intéressante et de la non information. Cela dit, c'est sûrement similaire partout ..

Tout ça pour "ça" ?
Les gens qui sont très connectés ou qui suivent de près Twitter ou Presse-Citron auront aussi remarqué que oui, certaines personnes créent des blogs "juste" pour écrire un article disant du mal des blogueurs (ou d'autres personnes, on ne tape pas que sur les blogs voyons). Certains sont constructifs, d'autres moins. Et ça tape aussi sur Twitter bien sûr, parfois à tort, parfois à raison. Parfois les deux ça dépend du point de vue.

Mais c'est peut être pas plus mal qu'on puisse dire ce que l'on pense en ligne (sans se cacher derrière l'anonymat, ce qui est un peu plus lâche). Dans la vraie vie les gens n'osent pas dire ce qu'ils pensent et au final on finit par se demander qui pense quoi (toute personne qui prétend ne "rien en avoir à faire de ce qu'on dit d'elle" est vraisemblablement en train de se mentir à elle-même). Bien sûr je ne parle que de Presse-Citron, c'est très général.

Sur Internet, ça tape, ça encourage, ça décourage, c'est enthousiaste ... L'essentiel - comme "IRL" - c'est d'en tirer le meilleur et d'aimer ce qu'on fait. Non?

Si vous lancez quelque chose, ne serait-ce qu'un twitt, un article ou que sais-je attendez vous à tout (ou n'attendez rien), il y a toujours une surprise au coin de la rue. Bonne ou mauvaise, ça dépend de la façon dont vous l'intégrerez. Un feedback "critique" ou "dur" , ce n'est pas toujours un mauvais retour par exemple...

* : je sais déjà que je n'utilise pas assez de trépied, que je n'utilise pas bien la ponctuation, que je dis beaucoup "euh" dans mes vidéos, que je blogue des trucs bizarres, que certains croient que je suis un fils à papa et que parfois on n'y comprend rien. oh eh. si on peut plus plaisanter hihihi

Page actuelle : Gonzague Dambricourt » l'internet, le grand, le vrai » l'usine à trolls
| Tagged , ,