Essai / Test : Vélo Cowboy 2019

Il y a quelques temps j’avais eu le bonheur d’essayer le vélo à assistance électrique « Cowboy » dans sa première version sortie par la start up belge éponyme. Il n’était à l’époque disponible qu’en Belgique & au Luxembourg. Le Cowboy a mûri et voyage désormais puisqu’il passe à la version 2 et s’exporte à présent en France entre autres. C’était l’occasion de tester la mouture 2019 pendant toute une semaine.

L’électrique c’est fantastique

Le vélo à assistance électrique (VAE) en général a le vent en poupe et si vous observez un peu autour de vous ce succès se mesure visuellement: nombre d’utilisateurs de vélos sont à « watt et à vapeur » .

Les marques sont variées qu’il s’agisse de Moustache, VanMoof, Fuell, Cannondale, Gazelle, BMC, Orbea, Riese & Muller, Scott, Lapierre, Trek, Solex, bien évidemment Décathlon. Le consommateur a du choix. Pour ceux qui ne veulent pas de la possession, d’autres systèmes de location existent comme les Vélib Électriques (mais bon.. si vous êtes parisien vous savez peut être que ça n’est pas du tout fiable), les vélos électriques de Uber, appelés « Jump »..

Alors pourquoi l’électrique a tant de succès? Il faut croire que déjà ça a un côté rassurant pour quelqu’un qui se met ou remet au vélo.. nombreux sont les utilisateurs qui pensent qu’ils vont avoir du mal à tenir la distance. Et pour ceux d’entre nous qui doivent monter des rues qui rappellent l’Everest, l’assistance d’un moteur peut être sympathique.

Electric Cowboy… Le test vidéo du Cowboy 2019

Mais alors qu’est-ce qui rend le Cowboy sympa et original? Plusieurs choses que je vous propose de découvrir en vidéo et que je commente ensuite par écrit ici:

La simplicité comme recette

Le Cowboy est désarmant de simplicité : pas de boutons, pas de compteur, peu de câbles (et ceux qui restent sont cachés).

Le feu arrière du Cowboy, intégré dans sa batterie amovible

Il est aussi une bonne réponse à ce que des gens comme moi apprécient: les points de détail comme l’éclairage intégré (= autant d’accessoires qu’il n’y a pas besoin d’acheter puis de s’inquiéter de perdre suite à un vol).

détail de la courroie en caoutchouc et fibre de glace

En terme de maintenance également, le Cowboy 2019 devrait être peu consommateur puisqu’il n’a pas de dérailleur, que la puissance du pédalage est transmise à la roue arrière au moyen d’une courroie. C’est plus propre et silencieux qu’une chaîne!

L’éclairage avant intégré – Image par Cowboy

Comme expliqué dans la vidéo, le vélo s’allume et s’éteint via smartphone. C’est simple mais certains usagers réclament une alternative qui ne dépend pas du téléphone.

Les soudures du Cowboy 2019 sont impeccables. On remarque sur la photo que la batterie a pris de l’embonpoint et que les pneus se sont élargis.

Précisions post-publication de ma vidéo sur YouTube:

  • La courroie est en caoutchouc et fibre de glace, ce n’est pas une Gates
  • Le vélo intègre un GPS
  • La navigation est fait avec Mapbox
  • La vélo intègre une carte SIM , alimentée par une batterie dédiée dans le cadre
  • Le vélo supporte en fait un cycliste de 120 kilos maximum

Cowboy propose des sessions d’essai du vélo sur son site et s’il vous plait autant qu’il m’a plu, vous pouvez le précommander ici.

En conclusion

J’ai beaucoup beaucoup aimé le Cowboy 2019 qui pour moi est ce qui se fait de plus naturel comme vélo électrique (essayé par mes soins). L’accompagnement / aide est dosée à merveille, l’utilisateur continue de faire un peu de sport.

Je trouve le prix correct et il est diminué par les aides disponibles selon l’endroit où l’on vit.

Seuls manquent vraiment à l’appel pour le moment des gardes boues et un moyen de démarrer le vélo sans téléphone..

Bref je le recommande chaudement à à peu près tout le monde :-]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *